« semelles lisses »

C’est aujourd’hui qu’entre en vigueur le décret municipal dit « semelles lisses ». Ce décret avait été voté en urgence suite aux nombreuses chutes résultantes de la « petit-pavé-glissantisation » de la place du Martroi et suite à la mise en place des fausses marches un peu partout. Le décret pris n’avait pas été encore validé par les autorités compétentes pour cause d’élections municipales en 2014. Maintenant, c’est fait.

Rappelons que le décret autorise la police municipale à contrôler l’état des semelles des marcheurs et à leur interdire l’accès au centre ville « petit-pavé-glissant » d’Orléans, accès interdit sauf à louer des chaussons rotomoulés de la société Eiffia-chausson+.

La concurrente malheureuse aux municipales, la droite honteuse ou « PS », continue de rappeler aux quelques personnes qui l’écoutent que sa solution à elle consistait à faire poncer les pavés sur la totalité du centre ancien.

Les conseillers d’extrême droite souhaitent voire les contrôles étendus aux pneus des vélos*, aux embouts des cannes des personnes handicapées**.

L’opposition de gauche propose aux habitants de se promener « les pieds-nus » en guise de protestation et lance un atelier autogéré de production de semelle à clous en bois dans les anciens locaux de l’usine Famar.

L’image est tirée du site de présentation de Paraboot

______

* n’oublions pas que ce parti politique est contre le code de la rue.

**cannes rendues pourtant nécessaires par le manque de contraste qui résulte de la pavétisation des rues.

Publicités