De Puebla à Oaxaca

Dérapage Contrôlé

On l’appelle Puebla l’Héroïque mais c’est aussi, pour moi, Puebla la Magnifique. Les rues y sont propres et trépidantes de vie. L’architecture coloniale colorée, les sourires et la joie de vivre contagieuse des habitants, la nourriture ‘’Pueblana’’ succulente, font de Puebla un arrêt obligé. C’est une chance que je n’ai pas su à l’avance que cette ville comporte six millions d’habitants car j’aurais possiblement décidé de la contourner comme je l’ai fait pour Mexico DF. L’entrée en ville fut laborieuse et longue, par contre, rien à dire, de façon générale, sur la façon de conduire des mexicains, ils sont respectueux et courtois au volant mais avec l’agitation urbaine et la densité de la circulation, certaines manœuvres restent hautement risquées.

Le séjour à l’auberge de jeunesse fût divertissant avec la rencontre de routards provenant des quatre coins du globe. Le concept de l’hébergement alternatif, tel que les auberges de jeunesse, est…

View original post 999 mots de plus

Publicités