Revue du ouèbe

Enfin un premier billet pour alimenter ce cibercahier, mais comme je suis encore en hivernation, je l’ai fait écrire par les lutins du ouèbe :

Favoriser l’auto est-il efficace ? Décrédibiliser le vélo est-il sérieux ? Le vélo est-il dangereux, et pour qui ? 

Quand on construit de nouvelles routes, on incite plus de gens à prendre leur voiture et les bouchons augmentent.

Lors de balades ou d’un trajet à vélo, il vous arrive peut être de passer sur des routes pavées ou des rails de tram.

  • Un article tiré du blog Citycle (>fr), cela m’est arrivé en fin d’année 2015, je le raconte ici en occitan (>lm) dans sa livrée limousine.

« Quo es en anar tot-suau qu’òm rencontra lo mai de monde, c’est en marchant lentement que l’on fait le plus de rencontres. » Proverbe limousin, mais aussi mauricien et bambara.

M. Chadueil – J’ai refermé mon couteau

TRANSPORTS – Voici un type de rond-point qui pourrait mieux protéger les cyclistes en milieu urbain. Déjà en place sur de nombreuses intersections aux Pays-Bas depuis quelques temps, la Ductch Junction (jonction hollandaise) permet de diminuer au maximum les conflits entre cyclistes et véhicules, en réduisant à néant l’angle mort lors des changements de direction à angle droit.

  • Entendre les autres parler pour mon compte est rarement pour me plaire, mais pourquoi pas. C’est trouvé sur le Huffingtonpost (>fr).

162

La vie se retire des hauteurs limousines. L’intermède de vingt siècles qu’a duré la présence de l’homme s’achève. Nous aurons été les témoins de sa fin. L’éternité, déjà, redescend sur ces lieux où elle a sa demeure et qu’elle n’avait jamais vraiment quittés

Pierre Bergounioux, Un peu de bleu dans le paysage, Verdier, p 67

Des devantures abandonnées à perte de vue, à perte de rue. De nos jours, le paysage des villes françaises donne parfois envie de pleurer.

Publicités