À offrir à un ou une cycliste

Je copie-colle ici un billet que j’ai écrit autrefois pour l’association pour la décroissance conviviale (>fr)

« Le tao du vélo » Julien Leblay. L’auteur nous raconte ses voyages, nous promène dans ses face-à-faces avec les éléments, nous convie à partager ses rencontres lors de ses échappées cyclotouristiques.

Très vite nous nous trouvons « avec lui » à faire corps avec sa monture, sans souci pour le temps qui passe, avec pour seule préoccupation d’être « dans » le paysage.

+ Ce livre est dans la même veine que ceux écrits par Sylvain Tesson.

(\_/)
=°·°=
“)_(“

« New-York, journal d’un cycle » Catherine Cusset. C’est l’opposé exact du livre de Leblay. La cycliste écrivaine est une petite bourgeoise blanche, dans un univers extrême-urbain.

Ici aussi nous sont contés quelques rencontres cyclistes, leurs déboires, les dangers qui les guettent et plus que tout, le désir d’enfant. Désir un peu trop présent que les quelques photos n’arrivent pas à estomper.

(\_/)
=°·°=
“)_(“

« Voici des ailes » Maurice Leblanc. En plus d’avoir fait le journaliste, Maurice Leblanc était cycliste. Il nous livre ici une petite critique sociale de ces urbains maniérés en société qui une fois montés sur la bicyclette vont se lâcher.

Et c’est peu dire pour ces deux couples qui vont de Paris à St Malo ou peut-être Ploernel. La langue est celle du XIX, très-très bien écrit, c’est une lecture fort agréable qui donne envie.

Publicités