No woman, no drive – Hisham Fageeh

C’est la journée de la femme, la journée des bilans dans le style « nous aussi nous pouvons lapider les femmes, mais parce que nous sommes une démocratie, si elle survit, elle a la possibilité de se plaindre devant un tribunal constitutionnel ».

Après Wadjda, un clip qui moque la position des islamistes sur le droit des femmes à conduire une bagnole.

L’humoriste explique que la place arrière est la meilleure pour les ovaires, pour être sur de pouvoir faire des enfants. Prendre la volant serait un danger pour l’équilibre de la famille, ainsi faisant, on peut être certain de ne pas perdre des amis à cause d’un cocufiage hypothétique. Sans oublier que les pieds sont une création divine d’un bon usage domestique pour aller de la cuisine à la table afin de servir l’être aimé.

Nous n’avons pas de leçon à donner, en Europe, il y a 100 ans, les conditions étaient guère différentes et les arguments pour interdire aux femmes de conduire un vélo étaient les même « elles portent la culottes », et « elles vont sortir de derrière les fourneaux sans nous ».

Et ne parlons pas du déhanchement des femmes et des effets de celui-ci sur un homme prude et sain…

Mais même nous, qui nous pensons éclairés, ne sommes pas à la merci de véhiculer des stéréotypes, par exemple, dans cette propagande pour des sacoches. Je vous laisse juger par vous-même.

  • Per legir ‘queu bilhet dins la linga occitana – lemosin, pichatz aquí (>lm)
Publicités