14 nuances de Wichita

La rue n’est pas nouvelle mais son aménagement si. Mais ce n’est pas parce que c’est neuf que c’est très bien réalisé, surtout pour une agglo, celle d’Orléans (>fr), qui se targue de plus de 400 km d’aménagements cyclables dont 250 invisibles.

Un roman photo en 14 vues pour montrer le résultat d’une « politique anti vélo », la carte* de la confusionnitude de l’agglo ne donne même pas l’ensemble de l’itinéraire cyclable tellement la honte les submerge.

L’échappée peu belle débute boulevard Marie Stuart, dont les trottoirs en dos-d’âne ont été malencontreusement affublés de panneaux « pistes cyclables » et peints de pictogramme. Il y a eut une première correction de ces errements par l’effacement de la « ligne » qui vous conduisait droit dans les lampadaires, mais la mairie d’Orléans est « pro voiture » et comme le dit l’expression populaire « cochon qui se dédit » ; l’intégralité de ce mauvais aménagement ne sera jamais revue dans son ensemble (trottoirs traversants, séparation clair entre piétons et cyclistes, circulation fluide, disparition des marches…).
Enfin, pour ma propre sécurité, et par respect de la loi, j’ai plus de 8 ans, je ne circule pas sur les trottoirs, donc, me voici rue de Wichita, dans le quartier de l’Argonne.
L’aménagement débute par une bande peinte sur la chaussée :

puis il faut comprendre que l’on attend de vous de monter sur le trottoir. Comme le montre la photo, ce n’est pas facile, pourtant la piste semble jolie :
wichita3
Ha, encore raté :
wichita4
De nouveau raté, mais est-ce toujours la superbe piste promise par la carte de l’agglo ? À 20 km/h, je ne vois que la micro-marche pour aller sur le trottoir, micro-marche, donc une secousse, j’ai passé l’âge de jouer à saute-mouton :
wichita5
cela tombe bien car c’est déjà la fin. Et voici de nouveau une bande peinte sur la chaussée. Finalement, rien de perdu d’être resté sur la chaussée :

*!*

Oh, une « voie merte ». Regardons ce que dit le CEREMA (>fr) ** :

La notion de « route » confirme d’ores et déjà que la voie verte doit être considérée comme une emprise indépendante en site propre et non comme une dépendance d’une voie existante : par exemple, un trottoir ne peut pas être considéré comme une voie verte.
[…]
L’aspect final est de type « promenade », voire d’une contre-allée et en aucun cas celui d’un trottoir.

Bon, ben, comment dire, la photo parle d’elle-même :
wichita8
Ça c’était pour l’aller, je suis allé chercher l’entrée de la voie verte par delà les immeubles pour le trajet retours, et au delà, toujours pas de trottoir traversants :

Les Belges en construisent depuis plus de 10 ans, mais Orléans n’est la première nulle part, ce n’est pas pour rien.

Et comme les cyclistes sont des râleurs, autant leur mettre des obstacles au milieu du chemin, pour les faire chier, ces bouffeurs de chlorophylle, même pas fichu d’apprécier la poésie d’un pot d’échappement, plantons des arbres, ça fait écolo.
L’est-il pas beau cet arbre avec sa grille glissante ? Cette borne incendie, n’est-elle pas superbe dans sa livrée rouge ? Et les potelets, cette torture plantée là pour éviter aux forces de l’ordre de mettre des amendes aux électeurs :

Il faut traverser pour prendre le trottoir-bande-piste, en un mot, la merde cyclable d’Orléans. Une dernière photo pour vous montrer la haine du vélo, le grillage n’a pas été posé pour protéger les plantes des autos, non, non, non.
wichita14

*!*

Un petit film pour inspirer « nos élu-e-s », en matière de cyclabilité. Ils peuvent compter le nombre de rupture de parcours, le nombre de marche que sautent les vélos :

 

_____
* dans le lien de l’Agglo, il y a un sondage pour dire tout le mal de cette carte de merde.

** Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement
Direction technique Territoires et ville – 2, rue Antoine Charial – CS 33927 – 69426 LYON cedex 03 – Tél. : +33 (0)4 72 74 58 00
Siège social : Cité des mobilités – 25 avenue François Mitterrand – CS 92803 – 69674 BRON Cedex – Tél. +33 (0)4 72 14 30 30

Publicités