Becancaneries

Aventures à vélo dans Orléans mégalopopole & un peu ailleurs !

Orléans 17eme loin derrière Strasbourg, Grenoble, Bordeaux sacrées capitales du vélo

On adore les palmarès. Tout le monde adore les palmarès. Alors voilà : la capitale du vélo, en France, c’est Strasbourg, suivie par Grenoble et Bordeaux. A Strasbourg, 16% des habitants utilisent le vélo comme moyen de déplacement pour se rendre au travail. A Grenoble, ils sont 15,2% et à Bordeaux, 11,8%.

À lire sur le blog d’Olivier Razemon (>fr), dont son dernier livre est chroniqué ici (>fr) & aquí (>lm)

Orléans 17 ème loin derrière Strasbourg, Grenoble, Bordeaux sacrées capitales du vélo

Une étude de l’Insee révèle qu’en moyenne, 4 Orléanais sur 100 utilisent le vélo pour se rendre de leur domicile à leur lieu professionnel.

Dans la Rep’ du 19 janv (>fr)

– Alors quoi, pas heureux qu’on cause vélo dans l’journal local ?
– Ben non ! Car en causer ainsi, c’est pas la peine.

Les « journalistes » ne peuvent pas enquêter sur la drogue dans le sport, les pot-de-vins en politique, l’insécurité énergétique alimentée par des décisions nationales et sur les déplacements « locaux », non, ils ne peuvent pas. Mais, ce n’est tout de même pas  la première fois qu’est signalé la vacuité des « 428 km d’Orléans mégalopole » : [dans l’article]

(les pistes cyclables sont plus nombreuses en centre-ville) et [Le cycliste orléanais¹] parcourt moins de 3 kilomètres. 428 kilomètres de pistes cyclables sont répertoriés dans l’agglomération orléanaise.

Non, non, non, non, non et re-non. Cela ne se discute pas, il y a 428 kilomètres « cyclabilisés », c’est à dire dans le détail :

  • environ 50km de piste cyclable – avenue Gaston Galloux principalement, loin du « centre-ville »,
  • environ 100km de bande cyclable – avenue des Droits humains par exemple,
  • quelques kilomètres de voie verte digne de ce nom – rue de la tuilerie (>fr) par exemple, car les trottoirs ne peuvent pas devenir des voies vertes par la magie d’un panneau comme rue de Wichita (>fr) ou encore à St Jean de la Ruelle (>fr),
  • de simples trottoirs avec des panonceaux ridicules posés dessus, par exemple à Saran « cycliste au pas » – au pas de quoi ? de qui ? de l’oie !

et le reste ce sont des zones30 et des zone20, donc des aménagements en faveur des cyclistes. Certes cela fait des kilomètres mais certainement pas des « pistes cyclables » de qualité, sauf à avoir fumé des trucs interdits.

Pour la culture de la journaliste – ces informations sont PUBLIQUES – qui se donne la peine de chercher trouve :

– zone de rencontre : section ou ensemble de sections de voies en agglomération constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, les piétons sont autorisés à circuler sur la chaussée sans y stationner et bénéficient de la priorité sur les véhicules. La vitesse des véhicules y est limitée à 20 km/ h. Toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l’ensemble de la zone est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable.

– zone 30 : section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30 km/ h. Toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l’ensemble de la zone est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable.

– bande cyclable : voie exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues sur une chaussée à plusieurs voies.

– piste cyclable : chaussée exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues.

– voie verte : route exclusivement réservée à la circulation des véhicules non motorisés, des piétons et des cavaliers.

_ MAJ le 27 janv 2017 (ajout de la carte)

Document trouvé sur twitter via Isabelle & le vélo.


¹  car l’orléanaise, elle, est dans sa bagnole à la sortie des écoles :

 

Orléans, la racaille religieuse ne respecte même pas le code de la route matin & soir.

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 19/01/2017 par dans Médias, et est taguée , , , , , , , .

RSS Jeanne à vélo

  • Vélo’+ : deux générations de vélos en libre service à Orléans 19/06/2019
    L’histoire retiendra qu’Orléans a été parmi les toutes premières villes françaises à déployer un réseau de vélos en libre service (VLS). C’était il y a douze ans et le système Vélo’+ fait désormais partie intégrante du paysage urbain orléanais (et pas du tout accessoirement de la communication municipale). Les derniers... L’article Vélo’+ : deux générations […]
  • Entre piste de running et boulevard urbain bussophobe 12/06/2019
    Depuis la rive droite de la Loire, et donc la partie nord d’Orléans, rejoindre le jardin des plantes via le pont George V a déjà fait l’objet d’un billet ici même. A l’occasion des travaux de requalification de la RD2020 en boulevard urbain au sud du pont Joffre, il était... L’article Entre piste de running et boulevard urbain bussophobe est apparu en premie […]
  • Les Groues à vélo 02/06/2019
    Commençons par saluer ce joli titre de La Tribune – Hebdo : « Les Groues, avant les grues ». C’est que la constitution d’une ZAC est imminente. Un dossier de concertation a été mis à la disposition du public sur le site de la métropole (du 10 mai 2019 au 10 juin... L’article Les Groues à vélo est apparu en premier sur Jeanne à vélo.

RSS Actuvélo

  • Itinéraire d’un vélotaffeur : de la voiture au vélo
    Une histoire à deux roues Je ne sais pas vous mais mon histoire familiale me prédestinait à aimer les voitures. Mon père est fan de voiture de sports (qu’il n’a osé s’acheter qu’une fois la retraite arrivée), les magazines sur les voitures traînaient régulièrement à la maison… Tout me conduisait donc à être passionné de … L’article Itinéraire d’un vélotaffeu […]
  • Quand le trafic s’évapore…
    À l’origine du terme En 1961, l’urbaniste Jane Jacobs, publie un ouvrage – Déclin et survie des grandes villes américaines – qui connaîtra un succès mondial(1). Elle y décrit, avec une grande finesse, la façon dont l’essor du trafic automobile érode la ville et son urbanité et comment, au contraire, en redonnant la priorité à … L’article Quand le trafic s’év […]
  • Une analyse comparée de l’évolution de la place du vélo dans les villes européennes
    Cycling Cities est un bel ouvrage – dont on espère un jour la traduction en français – qui regroupe 14 monographies de villes européennes, réparties dans neuf pays, de taille intermédiaire (Enschede, Bâle) ou plus importante (Copenhague, Manchester, Lyon, Hanovre) – à l’exception d’une étude à l’échelle du Limbourg, une région valonnée des Pays-Bas. Cet … L’ […]

Une gazette « vélo » en ligne

La chaine vidéo de Yann

La chaine vidéo de Jeanne à vélo

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com
%d blogueurs aiment cette page :