Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Un chef d’entreprise qui roule vélo.

J’ai promis une série de portraits de cyclistes ordinaires et quotidiens — portraits véridiques non-enjolivés mais légèrement romancés et volontairement imprécis —, voici celui dont j’ai parlé lors de l’atelier. Voici le premier : un chef d’entreprise convaincu que dans l’Agglo c’est à vélo que cela se passe, pas en auto.

Samedi matin de bruine

C’était un rendez-vous compliqué à prendre en semaine, cause boulot pour moi et plus que tout, les horaires du soir pour les employés de cette entreprise. C’est donc le patron qui viendra, finalement en ce samedi matin de bruine, en… vélo électrique.

Corpulent, d’âge mur, d’emblée il m’explique que c’est la condition sine qua non pour lui pour se déplacer, et venir dans le centre ville en auto, il ne faut même pas y songer.

Je ne lui avais jusqu’alors rien demandé, mais je pense qu’on va causer un peu une fois le diagnostique de l’appartement terminé. Je lui propose mon aide pour porter le matériel, somme toute plus volumineux que lourd, il la refuse tout comme le café. Après tout, il est là pour bosser 😉

Son travail fait, il m’explique le cheminent vers le quasi tout vélo électrique.

Il était une fois…

Un jour, pour un déplacement de la médiathèque jusqu’au parc Pasteur — environ 1,5 kilomètre — un des employés avait mis 40 minutes en automobile. Le déclic. Il avait déjà un vélo électrique pour son usage personnel, la prochaine fois, l’employé mettra moins de temps et pédalera. Avec des aides, l’entreprise a acheté quelques vélos électriques, des vélos traditionnels pour les déplacements urbains.

Et puis, un jour, rendez-vous à Chécy — environ 12 kilomètres — pour un diagnostique. Avec une employée, il consulte la carte sur l’internet et constate qu’ils vont être en retard d’un quart d’heure. Ce sont des gens bien élevés et préviennent de leur retard à venir. L’homme éclate de rire. La voiture n’a pas démarré pour d’obscures raisons. « On prend les vélos électriques, retard pour retard… ». Et les voila à prendre les quais, le chemin jusqu’à Chécy, en faisant attention aux piétons car ils ont consciences de la vitesse plus élevée due à électricité. Ils arriveront finalement à l’heure.

« À partir de ce jour, dans l’Agglo, c’est à vélo. On s’organise un peu, mais c’est à vélo pour tout le monde. Nous avons peu de matériel, de plus avec l’assistance, c’est transparent. C’est à vélo sauf s’il pleut, ou si c’est trop lourd. C’est stupide d’avoir une flotte auto pour une TPE comme la notre ».

Les problèmes rencontrés au quotidien sont les pavés glissants, mal posés et inconfortables d’une part, mais ce problème est souvent contourné par des chemins alternatifs, et compensé alors par la vitesse de l’engin. Le second grand problème est l’absence d’un réseau cohérent, homogène, en sachant qu’ils ne vont pas sur les trottoirs grimés des logos vélos, car le trottoir, c’est l’espace réservé du piéton °°°.

Quoi d’autre ?

La météo est parfois un frein. Mais c’est un impondérable de la vie.


* * * * *

Et bien, en dehors de la gestion des déchets, et ce n’est pas une mince affaire, vous parlez à un convaincu.

°°°

Afin de documenter la thématique des trottoirs partagés entre piétons et cyclistes à l’étranger, la DSCR [1] a demandé au Cerema de faire un état des lieux des pratiques chez nos voisins européens, là où la réglementation était en place en application de la convention de Vienne : Suisse, Allemagne, Belgique, Royaume-Uni principalement.


Et le #gcum du soir sur la mini-bande cycliste boulevard Riobé.

gcum080217riobe

Ce que ne montre pas l’image, ce sont les deux ados à vélo qui ont fait un écart pour éviter le connard qui papote avec son voisin. Faut-il un mort ?

Un commentaire sur “Un chef d’entreprise qui roule vélo.

  1. jeanneavelo
    09/02/2017

    Merci pour le portrait.

    Il y a aussi des plombiers à vélo, activité en plein essor (voir par exemple http://transports.blog.lemonde.fr/2013/12/03/victor-le-plombier-qui-se-deplace-a-bicyclette/).

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 08/02/2017 par dans Portraits de cyclistes, et est taguée , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Des pistes cyclables uni ou bidirectionnelles ? That is the question — par The Ranty Highwayman 23/07/2021
    Bien sûr j’aurais pu essayer de traiter le sujet moi-même en prenant des exemples orléano-orléanais mais je ne suis pas pleinement qualifié pour le faire et de l’autre côté de la Manche se trouve un sympathique certified blogueur qui s’est tapé le boulot… And you know, I’m a lazy frog!... L’article Des pistes cyclables uni ou bidirectionnelles ? That is the […]
  • Un trajet campus – cité U à Utrecht 21/07/2021
    Il n’y a aucune raison que les étudiants ne fassent pas comme les élèves du secondaire qui rejoignent massivement leurs établissements à vélo. Mais eux n’habitent plus chez leurs parents !Voici la traduction de « How some students can ride home in Utrecht » publié le 21 juillet 2021 sur Bicycle Dutch.... L’article Un trajet campus – cité U à Utrecht est appa […]
  • Quand une rue n’a plus besoin de pistes cyclables : l’exemple de Nachtegaalstraat à Utrecht 18/07/2021
    Quand une ville a réussi à renverser le paradigme de la mobilité, on aboutit à la vélorue dans une version qui fonctionne vraiment comme l’expose Mark Wagenbuur.Voici la traduction de « When does a street no longer require protected cycleways? » publié le 14 juillet 2021 sur Bicycle Dutch. Il est... L’article Quand une rue n’a plus besoin de pistes cyclables […]
  • C’est mathématique : conduire pour gagner du temps ne fait que ralentir tout le monde 10/07/2021
    On sait déjà grâce à un travail fouillé de la direction générale du Trésor publié en avril 2021 qu’en milieu urbain très dense en France, les automobilistes ne paient que 8 % du coût global de leur mobilité (lien vers l’étude). On sait aussi que dans cet environnement, la voiture individuelle... L’article C’est mathématique : conduire pour gagner du temps ne […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]
  • Pour aller au CO’met, il ne faudra pas avoir la tête dans les étoiles 09/05/2021
    J’aime bien aller à Décathlon à vélo quand j’ai des petits trucs à acheter. C’est rapide et efficace. J’avais filmé le trajet il y a deux ans en passant par Olivet. En gros, il faut 15 minutes du centre ancien pour rejoindre cette enseigne de sport… La zone commerciale est à proximité immédiate du CO’met,... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :