Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Et je vais jusqu’à la Source avec mon vélo.

Second portrait de cyclistes orléanais, aujourd’hui Patrick (le prénom a été changé, les situations légèrement modifiées), l’Argonne-la Source, quasiment au quotidien.

Patrick est quelqu’un que je côtoyais lors des trajets en train. Pour moi, c’était un jeune adulte « du centre qui emploie des personnes handicapées ». Au quotidien, j’ai appris que 5 minutes de retard, un changement de quai à la dernière minute peuvent être très perturbants pour un groupe dans son ensemble, ou à des degrés moindres, pour certains de ces constituants. Une perte de repère se transforme vite en catastrophe. J’ai la chance depuis 5 ans de faire le chemin à vélo, loin des retards quotidiens avec des causes exotiques comme « la gare d’Orléans est pleine… (d’un unique train) », comme « les feuilles sont tombées… (en automne) » ; ne sera pas abordée ici l’architecture hasardeuse qui fait que le sol est glissant, qu’il pleut à l’intérieur de la gare, qu’il fait très froid attendre un train souvent en retard.

place Mozart

Ce vendredi après midi, place Mozart à l’Argonne, voici Patrick sur un vélo. Je lui demande ce qu’il fait ici. Il m’apprend qu’il n’est plus au foyer d’Olivet, qu’il loge dans le quartier avec sa copine. Je le félicite et suis heureux de voir que pour lui ça va mieux.

Nous parlons un peu vélo, car la dernière vélorution l’avait croisé au pont Thinat, il était accompagné de 2 éducateurs pour aller dans une grande surface du sport.

— Oui, c’est surtout ma copine, elle perd vite l’équilibre et il faut l’aider. Les éducateurs sont là pour faire la circulation quand elle s’arrête.
— Je me souviens avoir parlé avec un éducateur de tricycle.
— Ça coûte très cher. Mais elle, elle peut aller travailler en bus.
— Et toi, ça fait pas trop loin pour aller à la gare.
— Je vais plus au centre. Je vais travailler à l’entrée de la Source.
— En bus ?
— Non, j’y vais à vélo, sauf quand il pleut, la navette du centre passe me chercher.

plus de 10 km

Et le voila en train de m’expliquer, fièrement, que de l’Argonne, il prend la piste avenue des Droits Humains, puis direction la Source — plus de 10 km — par la piste parallèle à l’avenue Gaston Galloux. C’est bien pour lui car c’est tout droit.

— Ça me prend une heure, mais je dois faire très attention aux carrefours que les voitures me voient. Le plus dangereux, c’est les carrefours, même s’il y a un feux, je traverse à pied car c’est dangereux. Derrière les gens, je m’arrête, je klaxonne pas. Si je tombe sur la piste, c’est pas grave, mais sur la route… Et puis quand j’arrive, je peux me changer, le midi, une navette porte mon repas.
— Comme ça pas de manger à préparer et à promener dans un sac.
— Je pourrai peut-être pas faire du vélo avec un sac. Et puis, avec le vélo, je fais des petites économies, ça compense si on est malade.

Pour lui, en dehors des carrefours, il ne faut pas de perturbation sur le chemin. Faire le tour d’une voiture garée sur la piste, c’est possible. Une coupure dans l’itinéraire qui obligerait à prendre une déviation, c’est une catastrophe.

Et au quotidien, le vélo est comment ?

Au quotidien, aller à la Poste© ou faire une petite course, c’est à vélo, seulement si c’est le long de la piste des Droits Humains — et les trottoirs de Marie Stuart — autrement, c’est le bus. Et il faut des arceaux à vélo pour attacher la monture. Pour une démarche administrative, c’est le tramway au départ de l’Argonne.

Pour « les loisirs », il y a au moins un éducateur si c’est de l’accompagnement dans les grandes surfaces de l’Agglo, deux si sa copine est là. Les déplacements à vélo se font donc principalement par beau temps, parfois pour les courses, parfois pour des petits pique-niques.

Cela dépend aussi du nombre de personnes disponibles pour l’encadrement.


Quoi dire pour conclure sans être moralisateur envers ceux et celles qui ont toujours une bonne excuses pour ne pas prendre le vélo au quotidien. Rien ! Patrick se débrouille, même s’il y a quelques facilités pour lui, rien ne lui a été donné dans la vie. Il ne le formalise pas ainsi mais le vélo est l’instrument d’une autonomie supplémentaire.

Information

Cette entrée a été publiée le 12/02/2017 par dans Portraits de cyclistes.

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Une ancienne route transformée en coulée verte entre Eindhoven et Oirschot 05/05/2021
    Le réseau routier continue de s’étendre aux Pays-Bas. Néanmoins dans certains cas, cela permet de transformer une ancienne route en authentique voie verte. C’est un cas de ce type que documente ici Mark Wagenbuur.Voici la traduction de « The Green Corridor; turning an old road into a recreational zone » publié le... L’article Une ancienne route transformée e […]
  • Retour sur ma participation à l’édition 2021 de « 30 Days of Biking » 04/05/2021
    L’intraitable camarade JP m’a devancé dans l’exercice du bilan de l’opération de communication « 30 Days of Biking ». Je vous invite à lire son impeccable « Par-dessus l’épaule… 30joursàvélo ».Il y écrit d’entrée de je jeu : Quoique critique sur la chose — narcissisme des réseaux mal-dits sociaux — je ne regrette pas d’avoir... L’article Retour sur ma partic […]
  • Place aux tulipes ! 28/04/2021
    Celles et ceux qui s’intéressent à l’histoire économique connaissent l’épisode de tulipomanie qui a frappé les Provinces-Unies au début de l’année 1637. C’est de manière beaucoup plus détendue que Mark Wagenbuur célèbre à sa façon cette fleur multicolore.Voici la traduction de « It’s time for tulips! » publié le 28 avril 2021... L’article Place aux tulipes ! […]
  • La future véloroute express F2 d’Eindhoven à Bois-le-Duc 22/04/2021
    Mark Wagenbuur s’intéresse à ce qui n’est pour le moment qu’un projet et propose un état des lieux de la situation actuelle, que beaucoup en dehors des Pays-Bas jugeraient déjà excellente.Voici la traduction de « The future fast cycle route (F2) from Eindhoven to ʼs-Hertogenbosch » publié le 21 avril 2021 sur... L’article La future véloroute express F2 d’Ein […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lavedan : petite mise à jour 06/05/2021
    Alors qu’en février dernier, je vous faisais part des travaux en cours rue Lavedan. Ces derniers sont maintenant terminés et réservent quelques mises à jour. Je vous rassure les trottoirs ne sont toujours pas aux normes. Merci à tonton JP dont l’inégalable blog se trouve ici de m’avoir indiqué ces travaux. La zone 30 est... Lire la Suite →
  • Avenue Dauphine : alors Serge, on la déconfine ? 01/05/2021
    Quel cycliste orléanais ne s’est pas senti apeuré quand il quitte le pont George V et arrive sur l’avenue Dauphine ? Quel cycliste orléanais ne s’est pas senti perdu quand il s’apprête à quitter cette avenue et essaie de comprendre comment rejoindre la voie cyclable du pont George V. L’avenue Dauphine est un axe stratégique... Lire la Suite → […]
  • rue Monteloup : encore pire que sur les plans 18/04/2021
    Ancien habitant de la Chapelle Saint Mesmin, j’ai été titillé d’aller voir les travaux de requalification de la rue Monteloup. Cette rue est une importe voie de liaison comme le dit la République du Centre. En effet, la rue Monteloup, longue d’un kilomètre, est parallèle à la route de Blois et sert de shunt quand... Lire la Suite →
  • Rue du pot de fer : piétons et PMR, faites votre prière 03/04/2021
    Sur les conseils d’un de mes voisins, je me suis rendu rue du Pot de fer pour voir les travaux de requalification de cette dernière. J’en suis resté baba. Petit tour d’horizon. Cette rue est située dans le centre ancien. Elle est en sens unique. Concernant les études sur la requalification toujours le même procédé... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :