Vie perdue…

C’est vendredi, c’est copié-collé du ouèb. Après avoir re-posté des billets « vélo » en langue française, un en langue occitane, pourquoi pas en langue anglaise avant l’esperanto (>fr-eo).

L’histoire suivant est celle d’une personne qui a parcouru une partie du monde à vélo, à la découverte de celui-ci, avec des rencontres que l’on devine riches, des milliers d’anecdotes confiées… à la mémoire d’un ordinateur transporté par un vélo mal attaché.

A travel writer who spent four years cycling around the world lost his “life’s work” when his bicycle was stolen from outside a south London Co-op — with his laptop and camera in the saddlebag.

Publicités