Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Lectures pour temps de pluie

Ce n’est pas tout de prendre sa bicyclette pour se promener, de monter à vélo pour réclamer de l’espace ou le droit de circuler… pourquoi pas en sécurité au point au nous en sommes. Non, parfois les meilleurs voyages sont intérieurs, tous les sages vous le diront « par temps de pluie, une boisson chaude, un fauteuil et un livre suffisent au bonheur », met avis qu’un pardessus devrait satisfaire à la protection contre la pluie fine, enfin, parlons livres.

La Tentazione della bicicletta – Edmondo De Amicis

Ce n’est pas un livre qui parle vélo mais plutôt des atermoiements d’un bourgeois de la fin du XIXème à ne pas pouvoir suivre la mode nouvelle, mode qui consiste dans ses loisirs, non plus à ce déplacer en voiture à cheval, mais avec cet engin de fer forgé.

Le texte a été écrit en 1906 et certains arguments développés, à l’époque, pour ne pas monter sur une bicyclette sont obsolètes aujourd’hui, plus que tout pour une population qui a connu le vélo enfant. Cependant, les même arguments pourraient illustrer les propos tenus, par des adultes, ici ou là concernant les politiques de transport.

C’est très bien écrit, je ne vous publigâcherai pas la fin et me contenterai ici de copier un paragraphe :

L’un de ceux qui m’étonna le plus fut mon éditeur Emilio Trevers. Puis mon cher ami Daghetto – dinandier¹ socialiste et conseiller général –, qui passa près de moi un soir à toute vitesse en me souriant, comme s’il voulait me dire par là : « Tu restes derrière, mollasson ! »

L’un des derniers que je découvris fut le sculpteur Tabacchi ; je le vis dans un tramway avec le bras en écharpe : je lui demandai comment il s’était fait mal ; il me répondit : « L’è nagotta² » ; j’insistai, et il me confessa alors pudiquement qu’il était tombé de cette affaire. « Toi aussi ! » m’écriai-je avec un regret sincère. Oui, lui aussi ! Je restais donc presque seul à user mes semelles en battant le pavé ; toute ma génération volait.

  • Livre petit format, d’une quarantaine de page, préfacé et traduit de l’italien par Olivier Favier. 5€00, disponible dans votre librairie préférée, édité par « les Éditions du Sonneur ».

¹ dinandier : personne qui travaille des objets en cuivre ou de différents alliages par martelage. Chaudronnier, ferronnier.

² « Ce n’est rien » (dialectal).

À bicyclette – SU Tong

Le temps de l’action est la fin de la « révolution culturelle » et la bicyclette est utilisé comme une sorte de fil rouge entre les nouvelles (l’auteur va à un moment donné laisser le vélo pour l’auto, et revenir au vélo ensuite).

La bicyclette est réellement l’héroïne de la première nouvelle uniquement. Cette nouvelle nous transporte d’une société l’autre en partant des bicyclettes dont les marques « Yongjiu » et « Fenghuang » constituaient les valeurs sures et la marque « Jinshi », la nouveauté pour finir par un vétété de marque « Giant ».

Du haut de sa bicyclette, l’auteur nous invite à une promenade assez tranquille dans la ville de Suzhou. Au fil du chemin, les souvenirs sourdent les uns après les autres.

Un jour, j’ai pédalé un long moment derrière une Fenghuang. Son propriétaire avait une cinquantaine d’années et à côté pédalait une fillette, cartable au dos. Elle conduisait un Giant, marque très à la mode ces derniers temps ; c’était un VTT de couleur orange. On voyait qu’il s’agissait du père et de sa fille. Puis j’ai poursuivi mon chemin, sans prêter attention à ce qu’ils se disaient en roulant. Ce que je veux que vous sachiez tous, et dont je suis certain, c’est que ces deux bicyclettes avançant côte à côte discutaient aussi entre elles. Que pouvaient-elles bien se dire ? Ça, chacun de nous peut le deviner, car leur conversation étaient toute simple.

La vieille Fenghuang noire disait : « Ralentis un peu, songe au passé ! »
Le Giant orange disait au contraire : « Accélère un peu, songe à demain ! »

  • Traduit du chinois par Anne Laure Fournier. 7€00, disponible dans votre librairie préférée, édité par les « Éditions Picquier ».

Un commentaire sur “Lectures pour temps de pluie

  1. Pingback: Legidas per meschaënt temps – Rapieta

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 05/03/2017 par dans Livres, bédés, mangas, et est taguée , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Un itinéraire cyclable, neuf traversées de frontière 19/11/2022
    Mark Wagenbuur nous emmène au guidon d’un vélo en libre-service à la découverte d’une curiosité politico-géographique entre les Pays-Bas et la Belgique.Voici la traduction de « One cycle route, nine border crossings » publié le 16 novembre 2022 sur Bicycle Dutch. Ce billet est consacré à un itinéraire cyclable international qui traverse... L’article Un itiné […]
  • Requalification des mails : Serge Grouard cherche-t-il à se remettre en selle ? 17/11/2022
    Depuis qu’il a été écarté de la campagne pour la présidence du parti Les Républicains, le maire d’Orléans-président de la métropole Serge Grouard appuie sur le champignon en matière de projets urbains. Il y a notamment le curieux projet de refonte globale des halles Châtelet – dont il faudra sans... L’article Requalification des mails : Serge Grouard cherche […]
  • Un pont cyclable primé à Anvers 05/11/2022
    Il est amusant – et consternant – de constater que même en Flandre, la conduite des travaux publics n’est pas meilleure qu’en France alors que la frontière avec les Pays-Bas est si proche. Reste que le résultat est spectaculaire et qu’on aimerait voir de tels ouvrages d’art en région Centre-Val... L’article Un pont cyclable primé à Anvers est apparu en premi […]
  • Un Ami qui ne vous veut pas que du bien — par Sébastien Marrec 01/11/2022
    En 2000 sortait l’excellent film Harry, un ami qui vous veut du bien dans lequel la voiture occupe une place de choix. Vingt ans plus tard c’est un autre type d’Ami qui pointait le bout de sa carosserie. A priori moins inquiétant que le Harry du film… Quoique… rien n’est... L’article Un Ami qui ne vous veut pas que du bien — par Sébastien Marrec est apparu e […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Propositions de tarification pour le stationnement sur voirie à Orléans 04/12/2021
    Il y a quelques mois j’avais débusqué sur le site des appels d’offres d’Orléans Métropole une demande d’assistance pour définir une stratégie de tarification du stationnement sur voirie à Orléans. Force est de constater que soit l’intelligence collective a quitté les services métropolitains soit il y a de l’argent à distribuer gratuitement aux cabinets de... […]
  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :