Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Le téléphérique relève le plat

Orléans est globalement une ville plate, avec très peu de relief. Il y a une célèbre marque de moutarde qui relève le plat, mais localement c’est une vinaigrerie, non moins fameuse, qui s’y colle. Parlant vinaigre, on n’attrape pas les mouches avec, donc, pour vendre le quartier d’affaire après se bâtir au cul de la gare, il faut relever le plat du « fleuve ferroviaire » et suppléer aux 2 tunnels plébéiens ; non pas par la construction d’une banale passerelle, « semblable à une b*te »¹, trop commune et pas assez chère, mais par un téléphérique ou plutôt un « tramway aérien ».

Les téléphériques sont à la mode, Orléans suit le mouvement, rien de plus.
Les téléphériques sont coûteux à l’installation, coûteux à l’entretien, la populace paiera les caprices présidentiels.

L’emplacement

La gare de Fleury a souffert des diverses politiques locales. À l’avènement du chemin de fer, les notables ne voulaient pas du train « en ville », d’où la construction d’une gare à Fleury-aux-Choux. Au lendemain de la guerre, se pose la question de garder, ou pas, une gare cul-de-sac à Orléans, lors de la construction de la première ligne de tramway, le projet fauxcialiste n’a rien fait pour favoriser un projet avec une gare de Fleury remaniée, avec une façade sur la RN20, comme à Nantes.

L’espace récupéré en supprimant la gare d’Orléans aurait pu être utilisé pour « verdir » la ville, construire des logements sociaux ou étudiants… Bref l’équipe avait préféré artificiellement faire partir les trains d’Orléans — aidée en ce sens par les dirigeants de la société de chemin de fer — les suivants ont emboîté le pas, construit un hangar qui prend l’eau, dans lequel il fait froid en hivers, et dépouillé la gare de Fleury-les-Aubrais de ses trains.

Vous avez dit « mise en commun des synergies et des énergies » !

Le lieu

Actuellement, circuler à vélo autour de la gare de Fleury n’est pas aisé, pas difficile non plus.

garedefleury
En venant d’Orléans :

Il fort probable d’arriver par le cimetière, bvd Victor Hugo, la bande est emprisonnée dans un boudin de ciment continu (peu large, sale, attention aux écarts) :

ou par la rue de Joie. Suivant votre aptitude à rouler, vous prendrez ensuite la rue Lamartine, une rue hybride à la fois plate-forme, trottoir, chaussée et parking

— peu confortable mais fort fréquentée par les cyclistes — ou vous prendrez la rue Labonne, une rue non aménagée mais où circuler ne signifie pas slalomer. Vous voilà à la gare de l’agglo.

Certains cyclistes garent leur monture dans le parking, d’autre aux anneaux, d’autres encore ont des vélos pliants et prennent le train avec 😉

En venant de Fleury ou Saran

En venant des villes périphériques, soit vous circulerez sur la plate-forme du tram — rue Lamartine — soit vous respecterez le code de la route au sens le plus stricte et circulerez rue Dubois.

Le projet

La question qui se pose face à la laideur de la chose c’est pourquoi ?

Le tramway est gris, la ville minérale, le quartier tristounet, ajouter une merde clignotante ne va rien changer. Nous ne parlerons pas ici des personnages mise en scène dans le film de propagande, ils ne sont en rien représentatifs des usagers actuels de la gare.

Et les vélos dans tout ça, c’est quand même l’objet de ce jouèb et de ce billet, les voila absents des images (en vert la bientôt ancienne piste cyclable, en bleu le tunnel existant, le second tunnel est beaucoup-beaucoup plus loin pour les personnes cibles du quartier affairiste) :

La bande actuelle, rue Labonne, contre-sens en partie au départ de la rue Dubois puis bande à part entière devant le parking & le supermarché, ne sera qu’un souvenir. Le fait qu’elle soit occupée parfois par les déposes plus-ou-moins minutes montre bien que c’est le genre d’équipement qui gêne.

Pour 350m de traversée (entre 1,5 et 2 km par le pont de joie ou le tunnel), pour le prix de 5 passerelles, pour faire moderne, pour un caprice, on fait disparaître les vélos. Point !


¹ cékikadi le gros mot ?

2 commentaires sur “Le téléphérique relève le plat

  1. Jeanne à vélo
    06/04/2017

    Un pouce levé pour le jeu de mot du titre de ton billet. 🙂

    J'aime

  2. janpeire
    06/04/2017

    Une nuit blanche avec des cigarettes pleins le cendrier et une bouteille de whisky vidée, tu sais comment sont les reporters « de terrain ».

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 04/04/2017 par dans Réflexions, et est taguée , , , , , , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Rues scolaires : la ville d’Orléans entre en petite section 23/10/2021
    Cette section fait environ 130 m. Il s’agit de la rue de la gendarmerie qui passe devant l’entrée principale de l’école maternelle Marie-Stuart dans le quartier Argonne – Saint Vincent à Orléans. C’est depuis le 11 octobre le lieu de l’expérimentation d’un nouvelle rue scolaire dont la presse locale s’est... L’article Rues scolaires : la ville d’Orléans entr […]
  • Utrecht inaugure un nouveau et vaste parking à vélos souterrain en centre-ville 20/10/2021
    Quand il n’y en a plus, il y en a encore ! De quoi ? Du stationnement vélo de grande qualité… à Utrecht ! C’est évidemment Mark Wagenbuur qui fait la visite puisqu’il a assisté à l’inauguration de cette installation résolument « moderne ».Voici la traduction de « Why did Utrecht open yet another giant underground... L’article Utrecht inaugure un nouveau et v […]
  • Un « Social Cycling Tour » à Bois-le-Duc 13/10/2021
    Difficile de traduire proprement l’expression « Social Cycling Tour » donc je me suis bien gardé de le faire. Mais je suis sûr que vous comprenez intuitivement de quoi il s’agit. Sinon, aucun souci, Mark Wagenbuur vous explique tout. 😇Voici la traduction de « A ‘social cycling tour’ in ʼs-Hertogenbosch » publié le 13... L’article Un « Social Cycling Tour » à […]
  • Pédaler de Huis ter Heide à la gare de Driebergen-Zeist dans la Province d’Utrecht 06/10/2021
    Un nouveau trajet interurbain à vélo commenté de Mark Wagenbuur.Voici la traduction de « Ride from Huis ter Heide to station Driebergen-Zeist (Province of Utrecht) » publié le 6 octobre 2021 sur Bicycle Dutch. Le trajet de cette semaine nous emmène d’un endroit à l’autre du blog. Nous commençons juste au sud... L’article Pédaler de Huis ter Heide à la gare d […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :