Les moments Houlala !

Comment nommer ces brefs instants où il y a usage de l’avertisseur sonore dans une situation que vous pouvez juger dangereuse dans un premier temps mais qui en fait ne l’est pas le moins du monde, enfin pas toujours. Quelques noms de ces moments sous la forme d’onomatopées.

Le moment Oup’s

Je fais référence à une situation récente. Dans un contre-sens cyclable, je me croyais outrageusement bloqué par une bagnole qui tout en quittant son stationnement bloquait MA voie. Aveuglé par une colère sourde, je maugréais avant de comprendre le motif du blocage sous la forme d’une camionnette et de voisins-voisines qui s’entraidaient. Cet instant de colère est devenu un moment oup’s quand je me suis rendu compte que mon énervement était source de joie pour les personnes dans la voiture à ma gauche.

Le moment Arg !

Ils arrivent très très très très très très très souvent à la sortie des écoles. Oui très souvent ils se trouvent des parents qui jettent leurs autos dans les roues des cyclistes, pas tous, mais ils sont très très très nombreux à le faire, et quand ce n’est pas la bagnole, ou la portière, c’est carrément les enfants.
En illustration, une sortie d’école ou des parents dissertent sur les méthodes éducatives, le nouveaux maître est « sillabaire » quand l’ancien était « globale ». Le cycliste arrive et voit la portière qui risque d’être ouverte à la « va-que-j’t’pousse » par Branda, il fait tinter son avertisseur et entend une réflexion comme quoi « Ho ça va ! ».

harg_escola
Des sociologues ont été aperçus en train d’analyser les méthodes éducatives qui différent peu de l’école publique à l’école de la superstition.

Le moment Houlala

Par exemple ici à Saran, dans une partie pavillonnaire du trajet d’un soir.
Une auto quitte la grappe de maisons, reconnaît la bagnole de la voisine, et ça placote, ça placote quand arrive le cycliste et sa sonnette. Car il y a pas danger véritable, un seul coup accompagné de ces petites phrases que l’on grommelle en souhaitant qu’elles ne soient pas entendues « Bon alors la chiasse de Kévin — m’en parlez pas, il me fait partout — ma pauvre… ».

houlala_saran
Les voiture s’écartent pour me laisser passer et j’entends un « houlala » par la fenêtre baissée de la voiture.
Je grommelle de nouveau, piteusement, un « oui et bien, le cycliste il voulait passer », et me dirige vers le « ravin de la mort » ; un endroit par lequel passe souvent cette cycliste représentante de Saran-cycle-chic.

sarancyclechic

Cette photo est le préambule d’une rubrique « positive » sur le vélo, à venir.

Les moments « merci beaucoup »

Un exemple en images avec le rond-point dit de « Gérondeau ». La circulation vélo peut se faire sur l’ancienne RN20 où alors, sur le trottoir, partagé, pas très large mais circulable car peu de piétons dans la zone.
Au quotidien, le cycliste est attentif à la bordure entre les haricots du rond-point*. Elle a été rehaussés en 2016 dans le cadre de la politique anti cycliste de la mégalopole d’Orléans (>fr) et dans l’optique de faire un joignant avec la « voie verte » à venir rue de la Tuilerie (>fr).

Mais ce matin là, la voiture semble freiner, s’arrêter même.

« Merci beaucoup ».

Je vais continuer jusqu’à la base de loisirs de la métropole : bowling, bar, accrobranche, laser, restaurant, tennis… c’est pourquoi certains notables locaux veulent bétonner dans un autre quartier, vous avez dit « synergie ».

sympa5


  • Pourquoi les rond-points sont-ils construits ainsi ?
Publicités

2 réflexions sur “Les moments Houlala !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s