Encore une occasion ratée

Tiré de la Rep’ (>fr-journal)

La voirie

Les riverains n’ont jamais cessé de pointer la vitesse excessive sur les trois voies de circulation du quai Barentin. Entre mars 2018 et septembre 2018, cet axe sera transformé. Il perdra une file. Les trottoirs seront donc plus spacieux, la traversée de la route deviendra plus courte avec des avancées spécifiques aux piétons. […].

 

Encore une occasion ratée de faire un aménagement de qualité. Après la disparition de l’aire de stationnement, c’est la disparition d’une voie de circulation.

Loin de moi l’idée de pleurer une voie automobile, mais je ne pense pas que le stationnement « bordélique » sur le trottoir va « gentiment » se déplacer vers le parc souterrain. Ce stationnement est composé des quelques clients des rares sociétés encore présentes — et le souterrain n’est pas forcément la solution la meilleur — et des résidents — eux pour le coup, il y a le parc souterrain —. Il y a aussi le stationnement des coureurs qui quittent leur autos pour courir, si, cela existe les « joogueurs en auto », dans une moindre mesure en centre ville, habituellement ils sévissent en forêt.

N’ayant pas d’analyse précise de la chose je ne vais placoter d’avantage sur ce domaine.

Occasion ratée pour les vélos c’est une certitude. Les quais ne sont pas très bien aménagés et supprimer une voie de circulation était l’occasion de créer une véritable piste cyclable — séparée de la chaussée ou pas, c’est une autre histoire.

Pour cela il faut une volonté, un agenda. En supprimant une voie, il y avait même la possibilité de faire un joignant avec la « Loire à vélo » et éviter ainsi la coupure au niveau du pont Georges V dans un itinéraire déjà assez mal fichu comme cela, il n’y a qu’à voir la réfection de la rue Jean Huppeau.

Au final, en quelques 10 ans, cet endroit a vu la disparition de la piste séparée — pont Joffre <-> pont de l’Europe — au profit d’un « machin pour la balade digestive des gigot-flageolets le dimanche » sous la forme d’une voie verte, c-à-d une « source de conflit entre différents usagers des modes de déplacements actifs¹ », la disparition du parc de stationnement remplacé par du gazon, la création d’une piste de « running » nocturne.

Un projet « de tourisme » programmé sur ces même 10 ans aurait donné une autre couleur à ces quais, sans déshabiller l’un pour habiller l’autre, une couleur autre que ces tâtonnements qui au final ne satisfont personnes.


¹ langue de bois administrative, où es-tu ?

_!_

Sur la toile du monde, Topito (>fr) — une référence en matière de grands débats — donne 10 bonnes raisons pour ce mettre au vélo

10. Dans Jurassic Park il y a des vélociraptors, et aucun voituraptor

Cette raison à elle seule est suffisante.

Source photo : Giphy

NDR : ben non monsieur Topito, comme l’explique souvent la famille Dotcom « si les dinosaures avaient pris leur vélo, ils n’auraient peut-être pas disparus ».

Publicités

2 réflexions sur “Encore une occasion ratée

  1. Jeanne à vélo dit :

    Je serais peut-être moins sévère que toi. L’installation d’un feu permettra au moins de traverser plus sereinement à vélo depuis la rue Notre-Dame de Recouvrance ou depuis la rue Stanislas Julien. C’est déjà ça…

    J'aime

    • janpeire dit :

      Bien sur le feux va être un élément, d’autant plus qu’il semble avoir été demandé par les habitants. Ma réflexion portait sur l’ensemble « Loire à vélo » avec sur 10 ans une véritable voie cycliste en lieu et place du machin vert.
      Lors de la supression de la piste entre Joffre & Europe, la réponse de la représentante de l’Agglo au développement durable (une élue d’Ormes qui se présentait ainsi) m’avait expliqué que c’était mieux, sinon les vélos pouvaient aller plus vite que les voitures.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.