C’est l’été

En dehors des températures, un signe « que l’été est là » dans Orléans, c’est l’absence.

Absence de circulation automobile, donc absence de bruit, absence d’école, donc absence de #gcum :

sauf pour le point patate, mais qui se ressemble s’assemble :

Patate ou véto, mon cœur balance !

Et pour les ami-e-s de mairie :

Otarie club sur Loire ! Hein, des vélos, mais où ça mon brave ?

Par ailleurs, il y a une légende qui bruisse dans les nuits orléanaises

« L’agglo payerait des acteurs pour utiliser les 428 millions de kilome… »

Chut ! J’en ai aperçu un à Saran, sur un trottoir rendu « cyclable » par coup de pinceau et compagnie :

Plus sérieusement, ce cahier est un peu au repos. Je vais essayer de finir les traductions de Copenhagenize, même si (>fr-Jehanne) il y a à re-dire sur la méthode.

Publicités