Heureux qui, comme Ulysse…

Heureux qui, comme « Ulys », arrive à un arrêt,
Où tel un veau, il ne fera, comme, que passer
Et puis cestuy-là qui arrive à bicyclette,
Freinera bien, pour ne pas finir rillettes.

Quand reverrai-je, ce soir, le dépôt, ma bagnole
Le voilà, de derrière-devant, pas en mariole
Je regrette mon geste, le lui montrer dans le rétro
C’est toujours sympa, et davantage, un vélo !

Plus me plairait de rentrer au plus tôt,
Que l’imbécile freine sur son vélo,
Aux Blossières, un premier feux

Plus des gros cons, que de la route, je suis le roi
Plus de respect, montrer je dois la prochaine fois
Je m’amende ainsi au second feux.

Que Joachim DU BELLAY (1522-1560) me pardonne !

Enfin, heureux de m’être positionner « devant », ne permettant pas au bus de doubler à cause des travaux. Mon seul regret a été que lu bus soit vide, j’imagine le blaireau dire dans le micro :

« parce-que j’ai eu un comportement de gros con, un vélo est devant nous et ne nous permet pas d’aller plus vite »

Et vivement la suppression des départements.

Publicités

4 réflexions sur “Heureux qui, comme Ulysse…

  1. laurent GUILCHER dit :

    Bonsoir
    Je vous félicite pour la prose.
    Je suis gêné, justement, je comptais faire un courrier de remerciement au département concernant les chauffeurs Uys, qui lorsqu’ils me dépassent sont sans aucuns reproches, distance, ils patientent si une voiture arrive en face, et même le clignotant…
    Mais peut être est ce le chauffeur d’une ligne, et que j’ai de la chance.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s