Rendre la ville aux piétons

Selon les calculs effectués par des journalistes du Monde, les véhicules motorisés occupent 50% de l’espace public dans la capitale alors que les déplacements motorisés ne représentent que 13% des déplacements des parisiens. On est donc loin du paradis pour cyclistes que constitue la ville de Copenhague où, depuis un peu plus d’un an, il circule plus de vélos que de voitures.

  • Pour faire du bien à vos oreilles, pour changer des dévidoirs à propagande — même París-Inter — passez  sur France-Culture (>fr)
Publicités