Becancaneries

Aventures à vélo dans Orléans mégalopopole & un peu ailleurs !

7 Jehannes en territoire d’exil — Jeanne Jugan

Pour parler, elle parla, la jeune fille renversée. Toinette n’en finissait pas de parler dans le camion des pompiers qui la portait à la Source :
« Cel est vivant… une grande maison… une sainte… un train express… »
Elle parlait par bout de phrase, c’était un langage, ou plutôt, des mots clairs, car il n’y avait pas de phrase construite, alors déduire un sens de ce fatras verbeux n’était pas chose aisée.
« Beaucoup de maison… les paysans passent la corde au cou de Marc… un lycée… poète… »
La jeune fille s’arrêta un instant afin de respirer. Le flux de mot reprit de plus belle.
« Un ballon… un parc… un train de marchandise… des nonnes… Monsieur Cel… »
Personne dans le camion ne semblait savoir comment remettre tout ça dans l’ordre, sans oublier le besoin constant de ne pas la laisser faire des gestes inconsidérés. Finalement, qu’elle eût été montée sur sa bicyclette au moment où la voiture arrivait, elle aurait été morte à l’heure qu’il était. Quelqu’un demanda dans le camion s’il était possible que la jeune fille soit victime de visions.
« Le jour de l’élection de Jehanne 2020, tu veux que entendre crier au miracle, à la sainte ? Laisse tes histoires de tunnel avec une lumière blanche dans le domaine de l’affabulation, merci. Bien sur qu’elle a reçu un choc, violent même, c’est certain. Sans savoir si elle est liée, peut-être, à la famille du Cel, bien malin celui ou celle, sans jeux de mot, qui comprendra ce qu’elle dit.
— On devrait peut-être lui poser des questions et lui demander un nom de rue ?
— Et la marmotte… sérieusement, tu regardes trop de vidéo sur la toile.
— Et toi, tu es trop rationnel, tu manques de poésie.
— Pas la peine d’attendre que la gamine fasse le GPS pour nous, dit le passager dans la cabine, son ordinateur sur les genoux, je pense connaître l’endroit dont elle parle ».
Le type expliqua à ses collègues son raisonnement.
« En partant du principe que la jeune fille parlait d’un lieu dans la communauté urbaine, j’ai mis un marqueur sur les lycées, puis j’ai visualisé les rails. Ce premier choix fait, j’ai éliminé maison, mais gardé les parcs, les stades puisqu’elle parle de ballon. Je pense que Marc est le nom d’un quartier, et, peut-être est-ce une coïncidence, mais il y a une rue Gaston Couté, un poète. Côté nonnes, ils y a celles des Petites Sœurs des Pauvre ?
— Une grande maison, rue Jeanne Jugan, qui elle est une sainte.
— Je donne ces informations à la police. c’est à eux de vérifier ça ».

Aussitôt dit, aussitôt fait.

La police arriva rue de Bellebat devant la bâtisse imposante de la maison de retraite. Ils demandèrent à parler à la directrice, une personne charmante, qui sans problèmes, les accueillit. Après lui avoir expliqué la raison de leur visite, elle les conduisit dans une chambre dans laquelle se reposait l’homme qu’ils recherchaient depuis un mois maintenant : monsieur Cel, l’élu disparu.
L’homme semblait perdu.
La directrice expliqua que les sœurs l’ont trouvé un matin, sous un arbre, comme cela, sans papier, avec une bosse à la tête. Par charité, elles l’avaient gardé, sans rien savoir de lui, sans rien pouvoir lui demander.
Un des policiers montra à monsieur Cel une photographie de la bicyclette trouvée.
« La reconnaissez-vous ? Pouvez-vous l’identifier monsieur ? »
Les petits yeux éteints jusqu’alors se mirent à briller.
« Attention, je vais tombeeeeeeeeeeeeeeeeeer ! »
Notre homme se leva de son fauteuil, se mit à faire des gestes comme pour se protéger d’une collision, d’une chute. Soudain il comprit qu’il était dans une chambre et s’éclata de rire.
« Mais je bouge, je n’ai rien, je vais bien »
Passée l’euphorie immédiate, la fausse épiphanie, il expliqua son accident.
Un après midi, il s’était rendu à une conférence sur les chevaliers paysans de l’an mil au lac de Paladru, dans la salle Albert Camus. Au retour, il prit la piste avenue des Droits Humains pour rejoindre l’OCU, il se souvenait avoir remonté la piste. Au niveau du pont qui passe au dessus de la rue de Bellebat, il avait le souvenir d’un vélo qui allait très très vite, peut-être un vélo à assistance électrique, mais il serait incapable de dire si le VAE était conduit pas un homme ou une femme. Il ne sut pas éviter la collision et passa par-dessus le pont. Il tomba dans la rue, visiblement sans se faire de mal, puis se traîna ici, dans le jardin de la maison de retraite où les sœurs avaient été aux petits soins avec lui. Monsieur Cel se mit à montrer, comme un fétiche, un casque de vélo, au couleur du Brésil, heureux.
« Ça, elles n’ont pas osé me l’enlever »
Le policier lui demanda s’il savait pourquoi sa bicyclette se trouvait à St-Jean de Braye, loin de la rue Jeanne Jugan, rue Jeanne Champillou.
Monsieur Cel fit la moue en guise de réponse négative. Il émit l’hypothèse que la personne en VAE était allée cacher son forfait dans la banlieue, rien de plus.
Maintenant, la presse était au courant, la télévision, les radios également, ce qui animait l’entrée de la maison de retraite. Le régent de l’OCU, Odiléon Rivoirais, luis aussi, venait d’arriver.
Le sourire aux lèvres, il se dirigea vers son ami de trente ans et lui donna une poignée de main, face camera.
« Heureux, très heureux de te savoir vivant. Avec ton retour parmi les vivants, c’est la fin d’une aventure d’un mois, une histoire qui ne dura que trop ».

930 mots

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 30/11/2017 par dans Non classé.

RSS Jeanne à vélo

  • Slalom géant boulevard Marie Stuart 21/02/2019
    Dans La Grande Vadrouille, il y a, parmi d’autres scènes tout aussi célèbres, celle de la course-poursuite avec des soldats allemands sur des petites routes sinueuses (tournée dans le Cantal à Alleuze). À un moment, un ouvrier en train de tracer une ligne continue au milieu de la route avec... L’article Slalom géant boulevard Marie Stuart est apparu en premi […]
  • Rechercher l’harmonie 14/02/2019
    Encore une traduction tirée du blog de référence Bicycle Dutch de Mark Wagenbuur : « Seeking Harmony », article publié le 13 février 2019. Avec l’aimable autorisation de son auteur. À suivre mon blog et mon fil Twitter, et au vu de mes billets récents, vous pourriez avoir le sentiment qu’il tombe souvent... L’article Rechercher l’harmonie est apparu en premi […]
  • Boda Boda le baudet à pédales 09/02/2019
    Une sortie crêpe qui se prolonge au parc. Il fait gris et froid. Il n’y a pas grand monde dans les rues… Mais qui trône là à côté de l’aire de jeux ? Un sculptural Boda Boda de l’entreprise californienne Yuba – dont le fondateur est français. Plus ramassé qu’un vélo-cargo... L’article Boda Boda le baudet à pédales est apparu en premier sur Jeanne à vélo. […]
  • Des places bientôt libérées 03/02/2019
    Nouveau mois, nouveau numéro d’Orléans.mag. Et l’occasion de se rendre compte seulement maintenant que le numéro 164 dont l’édito avait fait l’objet d’un billet était un vrai-faux numéro double (décembre-janvier). Le numéro 165 met à l’honneur en couverture les valeureux bénévoles qui participent périodiquement aux opérations de type Je nettoie... L’article […]
  • Emma a-t-elle jamais essayé de faire du vélo ? 28/01/2019
    Les éditions L’échappée ont publié fin 2018 la première traduction intégrale en français de la monumentale autobiographie d’Emma Goldman (1869-1940), initialement publiée en 1931. Le gros volume rouge et noir porte le titre Vivre ma vie. Une anarchiste au temps des révolutions. Fait curieux, dans les plus de mille pages... L’article Emma a-t-elle jamais essa […]

RSS Actuvélo

  • Projection en France de « Why we cycle » (Pourquoi le vélo)
    Une petite fête « Les Pays-Bas ont 40 ans d’avance sur la France », a dit Christophe Najdovski, le maire-adjoint à la mobilité et à l’espace public de Paris, par ailleurs président de l’European Cyclists’Federation, lors la projection à l’hôtel de ville de Paris le 27 juin 2018. « Mais j’espère que nous ne mettrons pas 40 ans … L’article Projection en France […]
  • Santiago à vélo
    Au premier coup d’œil, c’est clair : on voit beaucoup de vélos dans la ville de Santiago. Et visiblement ce ne sont pas des promeneurs, mais des gens de tous âges qui en ont besoin pour se déplacer, relativement nombreux aux heures de pointe. Les enquêtes confirment la progression : d’une part modale de 1 % en … L’article Santiago à vélo est apparu en premie […]
  • Le vélo-bureau testé par Roxana Maracineanu, peu pratique mais utile pour la mémoire | Le Huffington Post
    Plusieurs études montrent qu’étudier en pédalant permettrait de développer la mémoire, tout en faisant de l’exercice. Par Valentin Etancelin SANTÉ — C’est une image inhabituelle. En pleine visite au collège de Dora-Maar, à Saint-Denis, ce lundi 4 février, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a vanté les mérites d’un engin on ne peut plus étonnant. … L’a […]
  • Plan vélo : selon le président de la Fub, “Montpellier a le potentiel” 
    Le président de la Fédération des usagers à bicyclette Olivier Schneider a rencontré Philippe Saurel. Olivier Schneider préside depuis 2015 la Fub (Fédération française des usagers de la bicyclette) qui regroupe 300 associations — dont Vélocité — et représente plus de 50 000 adhérents. De passage à Montpellier, ce jeudi, il a répondu à nos questions. … L’art […]
  • Olivier Schneider, a knight on a bike — In Movement
    President of the French bicycle users federation, Olivier Schneider played a key role in the bicycle plan launched by the French government. Like all good swashbuckling heroes, Olivier Schneider has a secret weapon. It’s a fold-up bicycle that he takes everywhere, from French government offices and Parliament to conferences and symposiums. “I see it as … L’a […]

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

%d blogueurs aiment cette page :