Passage du maire-noël à Orléans

C’est Yule-tide en ce moment, une fête païenne volée par les occupants catholiques en leur temps, oubliant que Jésus est né à la Pâque juive, donc, vers fin mars, début avril. Enfin, les contes de fées ne sont pas des comptes de faits !

Orléans, toujours à la pointe de l’entertainment, sous sa forme francisé de l’entartement, pour le jour le plus court, organisait une non-distribution d’amende, un cadeau en cette fin d’année, du maire-noël.

Retrouvez nos 8 gagnant-e-s dans une galerie aléatoire, un #gcum est un #gcum (NDR : ça pique les yeux !-) ) :

Bravo à vous 4 de la rue Émile Zola, à vous 2 de la bande à Bannier, et vous 2, plus haut qui avez fait en sorte que le cycliste « en sa modeste bande » se fasse engueuler d’être à sa place. Bravo à la police qui surveillait la grande roue — on a volé la même à Melun il y a 3 ans — le maire y est attaché au machin clignotant.

 

Mention spéciale aux 2 con⋅ne⋅s qui créaient le bouchon en bloquant le passage des tramways dans les 2 directions :

2cons

Soyez sans crainte, en 2018, la mairie ne vous sanctionnera pas plus considérant que le danger sont les piétons et les vélos :

Pour réduire le nombre de collisions entre le tramway, les piétons, les cyclistes et les automobilistes, Orléans Métropole lance, jusqu’au 5 janvier 2018 un appel à candidature à destination des artistes de street art professionnels.

_ _ _ vu sur Twitter _ _ _

https://platform.twitter.com/widgets.js

Publicités