Retour sur la zone30

Après un premier emballement — le printemps, la volonté d’aider la mairie passés les résultats du baromètre de la FUB, le thé du matin qui contient peut-être des neurotoxines à identifier — il apparaît que finalement, c’est moins bien fait que le premier coup d’oeil ne le laisse supposer.

Le balancement fixe d’un panneau

Le balancement fixe d’un panneau quai du Fort Alleaume peut provoquer une tempête rue de Bourgogne !

Proverbe des sévices techniques de l’Orléanais.

Un billet très court pour expliquer que finalement, c’est pas si top-top que je le croyais. Sur le plan ci-dessous, les petites étoiles bleues indiquent la position des panneaux de zone30. Nous voyons, traits bleus, les circulations principales limitées à 30.


Mais, mais, mais pour mamaiser, si un, ou une, automobiliste circule selon le trait rose — du quai, prendre la rue de Solférino, puis la rue de Bourgogne — il, ou elle, ne rencontrera pas le panneau de zone30, donc, il, ou elle, circulera à 50km /h.

Tout ça à cause d’un panneau posé après l’intersection.

Voici la photo du coupable

Il était déjà présent dans une photo du reportage premier, mais sur le métier, 100 fois il faut remettre son ouvrage.

Et comme c’est une zone30, les cyclistes peuvent circuler sur la chaussée — comme sur une route limitée à 50 — non pas subir les véhicules stationnés sur le piège à touristes.

Allooooooooooooooooooo la mairie d’Orléans (>fr)

Publicités

2 réflexions sur “Retour sur la zone30

Les commentaires sont fermés.