Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

C3 – 4F | 2R – 5F | 3x2R -3, 4, 5F

Un billet dont le titre ressemble à un problème d’échec ou à des attaques d’une bataille navale, pardon la bataille du bitume, avec une stratégie d’évitement des feux dans un premier temps, 3 petites courses cyclomatinales dans un second temps.

Une C3 dans la ville

Un soir, j’ai croisé une petite C3 déguisée en 2CV Charleston. Nous vivons une époque de faux-semblants, et cette automobile est un ersatz d’art de vivre, un succédané vendu par des hordes  d’invasions barbaro-commerciales. Les propriétaires ne désirant que l’apparence de la Deudeuche, surtout pas les inconvénients. Chacun vit comme il peut. Cette voiture n’étant pas très commune, je ne pense pas me tromper en pensant l’avoir croisée — sur mon destrier — par 2 fois.

Mon trajet est le bleu. Malgré le nouvel aménagement de couleur maronnasse du quartier Coligny, je circule sur la route, pour une simple question de sécurité. Il y a de la rue Leclerc au boulevard de Québec, 6 feux pour le vélo (comme pour n’importe lequel des véhicules sur la chaussée). Sur les 6 feux, 4 étaient au rouge.

Le trajet rouge foncé est celui de la voiture. Il y a 5 feux.

En images :

Nous n’avons pas fait la course, autrement je me serai risqué « allée de la concorde », et sans forcer, je pense que je l’aurai emportée.

Je me questionne cependant sur les choix faits par l’aménageur dans la distribution des flux, ou plutôt sur les non-choix, car en dehors de « vouloir » faciliter la circulation des voitures au détriment du flux des piétons et du flux — à différencier — des vélos.
Le choix rouge, stratégie d’évitement, est peut-être le résultat des années de travaux dans le quartier — tout ça pour ça — et représente une forme d’irrationalité dans le fait de quitter un quartier, prendre la RN20 avant de ré-intégrer le même quartier.

Jeux de vélo, jeux pas jojo

Le trajet matinal est assez régulier, dans les lieux — à cause des travaux rue du faubourg St Vincent (et des casse-roues à venir) — et dans l’horaire. Ceci fait que les cyclistes croisé⋅e⋅s sont souvent les même.

Analyse des 4 trajets :

Le tracé jaune comporte 2 feux. Il y a deux types de cyclistes qui l’empruntent : les bons cyclistes et les mauvais cyclistes.

Un bon cycliste, ou une, est une personne. Tu lui donnes un vélo, elle monte dessus et actionne les pédales reliées par un axe au pédalier. Le mouvement de ce dernier est transmis par la chaine à la roue arrière. L’équilibre est réalisé à l’aide de la roue libre de devant, qui très souvent est aussi la roue qui est utilisée pour choisir la direction. La pierre de faîte de l’édifice est le « bon » cycliste.
Le mauvais cycliste, ou la, est une personne. Tu lui donnes un vél… C’est pas pareil !

Par exemple, le tracé jaune est souvent suivi par un d’jeune qui monte un mono-pignon. Il débouche au carrefour, depuis le trottoir de la rue E. Vignat, prend le trottoir G-M. Riobé, et enfile l’étron jusqu’à la gare (par la plateforme du tramway). Peut-être est-ce un avantage de la jeunesse, il va vite, très vite. Si vous êtes devant lui dans l’étron, vous le gênez. Si vous êtes derrière lui, il vous plante, presque sans égards (mais avec une bonne stratégie, avec la connaissance du terrain, vous pouvez l’emporter). Pour avoir fait une « course » symbolique, le tracé vert est plus rapide.

Autre exemple, il y a un individu qui emprunte le même tracé jaune, en mode « la mairie pense pour moi ». La première pensée est que justement, c’est un bon tracé pour lui, mais finalement non. Le résultat est catastrophique. Sortir du trottoir Riobé n’est pas facile pour lui, circuler dans l’étron n’est pas sécurisant. C’est un mauv…

En quasi parallèle il y a le tracé bleu, un tracé qui comporte 4 feux.
Cela est peu visible sur la carte mais la circulation se fait sur la chaussée rue E. Vignat, sur la chaussée, rue G-M. Riobé, dans l’étron du cimetière, sur la chaussée rue L. Labonne (en lieu et place de la plateforme du tram, rue Lamartine).
Face au tracé jaune, il est un poil plus rapide jusqu’à l’étron, moins rapide à sa sortie, peut-être à cause du crochet pour éviter la plateforme (cela ajoute 2 feux).

Le tracé rouge comporte 2 feux et est le plus direct des 4, pourtant, c’est celui que jamais je n’emprunte (sauf un jour pour cause de neige), principalement à cause de l’étron qui longe le cimetière. Il y a un cycliste qui le fait souvent le matin, avec un super-top vélo. Pour avoir fait une « course » symbolique, le tracé vert est plus rapide.

Le tracé vert comporte 4 feux, et pourtant, c’est — le petit doigt en l’air — le plus rapide.
Il faut dire que c’est celui sur lequel est le moins intervenu l’aménageur municipal. Si le côté V. Hugo du cimetière est pourvu d’un étron, le côté Lamartine est un sens unique pour que les automobiles aillent au plus vite à la gare. Le sens opposé est réservé aux bus-taxis-vélos et aux riverains. Ce double sens est par contre peu agréable par temps de pluie.
Le peu d’aménagement explique pourquoi la circulation est facile, fluide, souple et rapide. Le tracé vert est uniquement un tracé de chaussée (il rattrape la rue L. Labonne avant la gare). La principale difficulté réside au niveau du carrefour E. Vignat / Lamartine (entrée du cimetière) où les 2 voies sont des reliques du pétrolitic sur lesquelles l’aménageur ne semble pas vouloir intervenir. Pourtant l’endroit gagnerait à être simplifié.

Géoguidage

Point de vue des appliquettes, l’une me donne raison, l’autre pas, mais la distance de 1km 800 est la même :

Information

Cette entrée a été publiée le 27/05/2018 par dans Réflexions, et est taguée , , , , , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Rejoindre à vélo un crématorium pour animaux aux Pays-Bas 23/09/2021
    Une tranche de vie de Mark Wagenbuur auquel je souhaite publiquement le meilleur pour la suite.Take care Mark!Voici la traduction de « Riding to a pet crematorium » publié le 22 septembre 2021 sur Bicycle Dutch. Dans ma série de « vrais trajets », en voici un que j’aurais préféré ne pas avoir... L’article Rejoindre à vélo un crématorium pour animaux aux Pays […]
  • La rue Lamartine à Fleury-les-Aubrais est un crash test métropolitain 21/09/2021
    C’est au pied du mur qu’on voit le maçon. Et c’est devant les problématiques de stationnement résidentiel qu’on mesure le degré d’engagement des élu(e)s en matière de transition. Le cas posé par la rue Lamartine à Fleury-les-Aubrais est à cet égard emblématique car l’imbroglio actuel provient de la mise en... L’article La rue Lamartine à Fleury-les-Aubrais e […]
  • La véloroute express de Tilburg à Waalwijk est terminée 16/09/2021
    En traduisant régulièrement les billets de Mark Wagenbuur, je cherche avant tout à donner envie – aux élu(e)s et technicien(ne)s en tout premier lieu !Le billet de cette semaine appartient pleinement à cette catégorie du feel good cycling.Une certaine vision de l’avenir du déplacement individuel.Voici la traduction de « The finished fast... L’article La vélo […]
  • Le remarquable Low Traffic Neighbourhood de Railton — par The Ranty Highwayman 14/09/2021
    Qui n’a pas entendu parler des Low Traffic Neighbourhoods du Grand Londres ? Wikipédia y consacre un article (en anglais) dans lequel on apprend qu’il s’agit d’une démarche par laquelle les pouvoirs publics – et les riverains – cherchent à réduire ou même éliminer le trafic de transit dans les... L’article Le remarquable Low Traffic Neighbourhood de Railton […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :