Becancaneries

Aventures à vélo dans Orléans mégalopopole & un peu ailleurs !

C3 – 4F | 2R – 5F | 3x2R -3, 4, 5F

Un billet dont le titre ressemble à un problème d’échec ou à des attaques d’une bataille navale, pardon la bataille du bitume, avec une stratégie d’évitement des feux dans un premier temps, 3 petites courses cyclomatinales dans un second temps.

Une C3 dans la ville

Un soir, j’ai croisé une petite C3 déguisée en 2CV Charleston. Nous vivons une époque de faux-semblants, et cette automobile est un ersatz d’art de vivre, un succédané vendu par des hordes  d’invasions barbaro-commerciales. Les propriétaires ne désirant que l’apparence de la Deudeuche, surtout pas les inconvénients. Chacun vit comme il peut. Cette voiture n’étant pas très commune, je ne pense pas me tromper en pensant l’avoir croisée — sur mon destrier — par 2 fois.

Mon trajet est le bleu. Malgré le nouvel aménagement de couleur maronnasse du quartier Coligny, je circule sur la route, pour une simple question de sécurité. Il y a de la rue Leclerc au boulevard de Québec, 6 feux pour le vélo (comme pour n’importe lequel des véhicules sur la chaussée). Sur les 6 feux, 4 étaient au rouge.

Le trajet rouge foncé est celui de la voiture. Il y a 5 feux.

En images :

Nous n’avons pas fait la course, autrement je me serai risqué « allée de la concorde », et sans forcer, je pense que je l’aurai emportée.

Je me questionne cependant sur les choix faits par l’aménageur dans la distribution des flux, ou plutôt sur les non-choix, car en dehors de « vouloir » faciliter la circulation des voitures au détriment du flux des piétons et du flux — à différencier — des vélos.
Le choix rouge, stratégie d’évitement, est peut-être le résultat des années de travaux dans le quartier — tout ça pour ça — et représente une forme d’irrationalité dans le fait de quitter un quartier, prendre la RN20 avant de ré-intégrer le même quartier.

Jeux de vélo, jeux pas jojo

Le trajet matinal est assez régulier, dans les lieux — à cause des travaux rue du faubourg St Vincent (et des casse-roues à venir) — et dans l’horaire. Ceci fait que les cyclistes croisé⋅e⋅s sont souvent les même.

Analyse des 4 trajets :

Le tracé jaune comporte 2 feux. Il y a deux types de cyclistes qui l’empruntent : les bons cyclistes et les mauvais cyclistes.

Un bon cycliste, ou une, est une personne. Tu lui donnes un vélo, elle monte dessus et actionne les pédales reliées par un axe au pédalier. Le mouvement de ce dernier est transmis par la chaine à la roue arrière. L’équilibre est réalisé à l’aide de la roue libre de devant, qui très souvent est aussi la roue qui est utilisée pour choisir la direction. La pierre de faîte de l’édifice est le « bon » cycliste.
Le mauvais cycliste, ou la, est une personne. Tu lui donnes un vél… C’est pas pareil !

Par exemple, le tracé jaune est souvent suivi par un d’jeune qui monte un mono-pignon. Il débouche au carrefour, depuis le trottoir de la rue E. Vignat, prend le trottoir G-M. Riobé, et enfile l’étron jusqu’à la gare (par la plateforme du tramway). Peut-être est-ce un avantage de la jeunesse, il va vite, très vite. Si vous êtes devant lui dans l’étron, vous le gênez. Si vous êtes derrière lui, il vous plante, presque sans égards (mais avec une bonne stratégie, avec la connaissance du terrain, vous pouvez l’emporter). Pour avoir fait une « course » symbolique, le tracé vert est plus rapide.

Autre exemple, il y a un individu qui emprunte le même tracé jaune, en mode « la mairie pense pour moi ». La première pensée est que justement, c’est un bon tracé pour lui, mais finalement non. Le résultat est catastrophique. Sortir du trottoir Riobé n’est pas facile pour lui, circuler dans l’étron n’est pas sécurisant. C’est un mauv…

En quasi parallèle il y a le tracé bleu, un tracé qui comporte 4 feux.
Cela est peu visible sur la carte mais la circulation se fait sur la chaussée rue E. Vignat, sur la chaussée, rue G-M. Riobé, dans l’étron du cimetière, sur la chaussée rue L. Labonne (en lieu et place de la plateforme du tram, rue Lamartine).
Face au tracé jaune, il est un poil plus rapide jusqu’à l’étron, moins rapide à sa sortie, peut-être à cause du crochet pour éviter la plateforme (cela ajoute 2 feux).

Le tracé rouge comporte 2 feux et est le plus direct des 4, pourtant, c’est celui que jamais je n’emprunte (sauf un jour pour cause de neige), principalement à cause de l’étron qui longe le cimetière. Il y a un cycliste qui le fait souvent le matin, avec un super-top vélo. Pour avoir fait une « course » symbolique, le tracé vert est plus rapide.

Le tracé vert comporte 4 feux, et pourtant, c’est — le petit doigt en l’air — le plus rapide.
Il faut dire que c’est celui sur lequel est le moins intervenu l’aménageur municipal. Si le côté V. Hugo du cimetière est pourvu d’un étron, le côté Lamartine est un sens unique pour que les automobiles aillent au plus vite à la gare. Le sens opposé est réservé aux bus-taxis-vélos et aux riverains. Ce double sens est par contre peu agréable par temps de pluie.
Le peu d’aménagement explique pourquoi la circulation est facile, fluide, souple et rapide. Le tracé vert est uniquement un tracé de chaussée (il rattrape la rue L. Labonne avant la gare). La principale difficulté réside au niveau du carrefour E. Vignat / Lamartine (entrée du cimetière) où les 2 voies sont des reliques du pétrolitic sur lesquelles l’aménageur ne semble pas vouloir intervenir. Pourtant l’endroit gagnerait à être simplifié.

Géoguidage

Point de vue des appliquettes, l’une me donne raison, l’autre pas, mais la distance de 1km 800 est la même :

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 27/05/2018 par dans Réflexions, et est taguée , , , , , .

RSS Jeanne à vélo

  • Trajet retour sous la neige à la nuit tombante en fixie à pneus cloutés 20/05/2019
    Kent Peterson – déjà traduit ici et là – nous raconte son trajet retour du 4 janvier 2009 à la nuit tombante et sous la neige. Près de 30 km en fixie. Publié originellement sour le titre très sobre de Tonight’s Commute, c’est un peu un récit d’avant les DailyObs.... L’article Trajet retour sous la neige à la nuit tombante en fixie à pneus cloutés est apparu […]
  • En mai la vélorution fait ce qu’il lui plaît 13/05/2019
    À la date du samedi 11 mai 2019, pour le créneau 14h – 17h, Météo France avait prévu « averses orageuses ». Ceci peut expliquer pourquoi la treizième édition de la vélorution orléanaise n’a rassemblé qu’une petite cinquantaine de participant(e)s, moins que l’année dernière par une journée estivale d’avril et beaucoup moins... L’article En mai la vélorution f […]
  • Les enfants, les livres et les vélos 10/05/2019
    Un autre billet de Kent Peterson, cet ingénieux technicien cycle et blogueur états-unien qui travaille chez Bike Friday. Publié le 8 novembre 2009 sous le titre « Kids, Books and Bikes «  ce texte qui traite de souvenir et de transmission – en plus de donner des conseils de lecture –... L’article Les enfants, les livres et les vélos est apparu en premier sur […]
  • Je n’avais pas besoin ni voulais d’un VAE, mais je suis bien content d’en avoir un ! 03/05/2019
    Ce n’est pas Jeanne qui parle mais Kent Peterson. Blogueur depuis 2005, cet états-unien qui travaille chez Bike Friday, une petite entreprise installée à Eugene dans l’Oregon, a eu un parcours peu commun. Son billet a été publié le 24 avril dernier sous le titre « I didn’t need or want... L’article Je n’avais pas besoin ni voulais d’un VAE, mais je suis bien […]
  • Par le sentier de la fosse plate 26/04/2019
    Jeter un titre comme ça après avoir visionné une vidéo embarquée réalisée par un vélotaffeur au long cours. Ce pourrait être le titre d’un conte ou d’un court métrage, ou encore celui d’un film de guerre. C’est plus prosaïquement un petit raccourci cyclamical que le camarade Yann nous fait découvrir... L’article Par le sentier de la fosse plate est apparu en […]

RSS Actuvélo

  • Comment les députés européens élaborent les lois sur le vélo
    Velorama est un petit musée consacré à l’histoire de la bicyclette, situé au bord du Waal, une branche du Rhin, à Nimègue (Pays-Bas). Les pièces qui y sont exposées racontent comment la « machine à courir » fabriquée par un inventeur badois en 1817 s’est transformée, au fil de diverses innovations au 19èmesiècle, en vélo équipé d’un pédalier, d’une chaîne, d […]
  • Savoir rouler en CM2 : du rêve à la réalité
    Nous avons participé à deux types d’animations depuis 2017 en Essonne : des sorties scolaires à vélo de classes entières de CM2 (25 à 30 élèves en général). Il s’agit de préparer toute une classe, pendant trois à cinq séances, à l’apprentissage de la conduite en groupe en ville, puis d’encadrer une grande sortie à vélo … L’article Savoir rouler en CM2 : du r […]
  • Le Mans Métropole relève le défi du vélo
    Une politique de développement des infrastructures cyclables menée depuis 2001 Depuis 2001, Le Mans Métropole a fait un gros effort en matière de transports en commun : deux lignes de tramway, une ligne de Bus à Haut Niveau de Service. Le vélo n’a pas été oublié pour autant et tous ces nouveaux sites propres créés pour les … L’article Le Mans Métropole relèv […]
  • Appel à projets “Vélo et territoires” : 102 lauréats seront accompagnés
    Les résultats du premier relevé de l’appel à projets “Vélo et territoires” ont été dévoilés : 102 lauréats ont été retenus. Près de 90 % des projets comportent des études de planification des aménagements cyclables. 102 candidats ont été retenus pour le premier relevé de l’appel à projets “Vélo et territoires”. En septembre dernier, l’Etat et l’Ademe avaient […]
  • Le vélo électrique va-t-il désenclaver les territoires ruraux ?
    A Saint-Dié-des-Vosges, l’intercommunalité mise sur le développement des voies cyclables pour faciliter les déplacements des habitants. Un défi sur un territoire en grande partie rural et vallonné. Le boom que connaît le vélo à assistance électrique (VAE) ne concerne pas que les grandes agglomérations. A zones à dominante rurale, aussi, on s’intéresse à ses […]

Étiquettes

#gcum #vélotaf Angoulême Avenue de Verdun aérotrain Beaugency Blanchard Blois Blossières Boigny Bonny sur loire Bordeaux Bourges Briare Brunet Cercottes Chambord chaotomobile Chemin des Jonquilles Châteauroux Châtillon Chécy Coligny Combleux Copenhague Corgié Coulon Cusset Dunkerque Edmondo De Amicis Eillum fbg Madeleine fbg St Vincent Fleury Georges V Germigny Gien Grenoble Hugo Héran Ingré kgb2019 Ki no Tsurayuki Koyama La Chapelle St Mesmin La Source Leblanc Leblay Lemòtges Lesens Lille Lucien Péraire Mardié Montaigne Montargis Monteirolet Naoned~Nantes Naviki neige ne tombez pas dans le panneau Nevers Nijmegen Olivet Orléans Ormes où suis-je P.D.U. Place Rameau place St Aignan police propaganda Pulversheim quai du Fort Alleaume quartier chêne Maillard quartier St Marceau Razemon RN20 Robert Benchley Roger Toulouse Rouen route de Chartres Rue Anatole France rue Bannier Rue Barruet rue Chanzy rue Creuse rue de Bourgogne rue de chimoutons rue de Lamballe rue de la Tour Neuve rue de l’Orme-au-coin Rue de Montaran rue des carmes rue des cosmonautes rue des fossés rue des Htes Levées rue des Maltotiers rue des murlins rue de Solférino rue Dubois rue du Bourdon Blanc rue du Canon rue E. Vignat rue Gabriel Péri rue Jean Jaurès rue Jean Moulin rue Jeanne Champillou Rue Jules Guesde rue Lamartine rue Langevin rue Louise Labonne rue Louise Michel rue Marcel Paul rue Mendès-France rue Nicole Duclos rue Piedgrouille rue Riobé rue St Côme rue Émile Zola Saran Semoy Sent Junian signalétique St Benoît/Loire St Cyr en val St Denis en val St Hilaire St Mesmin St Jean de Braye St Jean la Ruelle St Jean le Blanc St Laurent St Pryvé St Mesmin Strasbourg~Strossburi Su Sully/Loire Toscano Tours Travers Tsuyoshi Tuilerie Tunnel de l’ardoise Vennecy Vélorution Wataru Wichita Zef Jégard zone 30 - zone 20 écluse

Catégories

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

%d blogueurs aiment cette page :