Becancaneries

Aventures à vélo dans Orléans mégalopopole & un peu ailleurs !

Et pour quelques pictos de plus

Quand j’entends la mairie d’Orléans prononcer le mot « cyclable », je sortirais mon révolver si j’en avais un* ; bien plus pacifique est d’aller voir les dégâts à venir sur place.

Dans la Rep’ du jeudi 31 mai 2018

C’est le journal local qui s’est fait le porte-parole de la mairie avec un titre putaclic « des pistes cyclables bientôt sur les cours » — nous passerons sur l’image d’illustration de l’article en lien (>fr), ce n’est ni une piste cyclable, ni un équipement de qualité, ni un équipement qui devrait exister dans une capitale galactique.

En lisant le communiqué, rien de bien folichon. C’est un programme « a minima », dont la grande innovation, tenez-vous bien, est, est, est… est la création de sas aux feux. Oui, des sas aux feux et quelques pictogrammes de plus. Les communicants de la mairie ne savent plus où donner du clic pour faire la promotion de la chose. Rendez-vous compte, des sas-vélos avec des pictogrammes peints SUR la chaussée. C’est pas choupinou, ça.

Des sas aux feux, qui seront mieux réussis que celui de l’angle « rue de Vauquoisrue St Jean », ça va être la fête dans les cuissards.

En lisant le communiqué, il se donnait à comprendre que le but secret est d’enlever les vélos de la chaussée. Ho ! Rien de grave. Va être faite une bouse façon Coligny — certain⋅e⋅s aiment, faut pas croire — et le marron caca-d’oie embellira la ville.

Enlever les vélos pour les mettre dans les pattes des piétons, enlever les vélos de la chaussée pour les jeter dans des bordures, au milieu des haricots n’est pas une politique cyclable.

— Est-ce là un procès d’intention ?
— Oui, car la récidive est quasi-certaine.
— Mauvaise foi ?
— Allons bicycletter sur le pendant au machin, quartier St Laurent.

Orléans – quartier St Laurent – piste bleue

Idée très intéressante que la mise en place de cet itinéraire, ce, dans une stratégie d’évitement du bvd Jean Jaurés pour rejoindre la Loire.
Peu d’aménagements spécifiques en dehors de la signalétique et la peinture au sol.
Pas trop mal dans la descente (arrivée par le fbg Madeleine direction la Loire à vélo) sauf que traverser au niveau du « quai St Laurent » est tout sauf facile.

Disparu par une mauvaise manip de ma pomme, j’avais mis une photo de la montée — sens Loire à vélo – fbg Madeleine — avec comme commentaire :

Arrivé face à la station de tramway, rien, absolument rien n’indique au cycliste que s’il tourne à droite, il va vers le centre-ville ; que s’il reste sur le trottoir sur 10m, il peut rejoindre le contre-sens de la rue des Maltotiers, et par là, le fbg St Jean et le quartier Dunois. Rien n’indique cela.

En photo, dans le sens fbg Madeleine vers la Loire :

 

 

Avec pour finir, le passage-piéton qui nous est destiné, et les bordures en passe d’être refaites à l’identique :

 

 

Visiblement personne ne fait du vélo dans l’agglo. À coup sur, c’est la même merde qui se profile après les travaux.

Depuis le piège à touriste, rien n’est indiqué pour dire que passées les bordures, passée la grand route, il y a un itinéraire pour rejoindre le tramway (et face à la station, à gauche Dunois, à droite les Carmes).

Donc, la rue Creuse

En images le cheminement de la rue creuse. Attention, pour les besoins du reportage, j’ai pris un sens interdit, ce n’est pas mon habitude (respecter le sens de circulation est un très bon moyen de voir les horreurs commises par la mégalopopole).

 

 

Je me suis trompé et j’ai pris la rue du Canon

Voici la sortie avec l’itinéraire prévu.

Rue de Bourgogne

La surprise de l’article est le fait que la rue de Bourgogne va être ceinte d’un contre-sens.

En conclusion

Un constat plus qu’une conclusion : rien de neuf sous le soleil d’Orléans, la mairie communique sur le dos des vélos, rien de plus que de la com’ à pas cher. Concrètement, il n’y a toujours pas d’itinéraires clairs de la gare de Fleury aux bords de Loire et au delà,  pas même de la gare en cul de sac d’Orléans aux même bords de Loire, par exemple. Les vélos ne sont envisagés que sous l’angle du loisir, la municipalité les met dans la même case que les piétons. Rien n’est fait pour donner envie de quitter la Loire à vélo puis entrer dans la ville et inversement, encore moins avec ce qui se dessine sur l’ancienne aire de stationnement à proximité du vieux pont.

Que de temps perdu dans une ville plate, où tout est fait pour le bonheur de polluer, rien pour pédaler. Cet état d’esprit ne date pas de l’équipe actuelle, le mal est profond.

 


*ceci est une réplique de film, pas une menace. Personne ne veut attenter à la vie des édiles de l’orléanais, ce serait gâcher.

Publicités

4 commentaires sur “Et pour quelques pictos de plus

  1. Jeanne à vélo
    07/06/2018

    « encore moins avec ce qui se dessine sur l’ancienne aire de stationnement à proximité du vieux pont » : tu fais allusion à la suppression d’une voie de circulation quais Barentin et Cypierre ?

    J'aime

    • janpeire
      07/06/2018

      En quelques 10 ans,
      – avec les travaux Joffre-Europe (et la suppression de la piste cyclable au profit d’un espace partagé)(mais la responsable du « développement durable » m’avait expliqué que c’était mieux pour se rencontrer) ;
      – avec la construction de la bande éclairée la nuit ;
      – avec la suppression de l’aire de stationnement (quai Cypierre) ;
      – et maintenant, avec la suppression d’une voie de circulation (ce n’est pas le genre de chose qui se décide entre la poire et le fromage),

      la ville d’Orléans à perdue l’occasion d’un grand aménagement.
      Il y avait la place pour les pépés qui jouent aux boules, les sports en plein air, de quoi courir, et faire circuler les vélos dans le sens prévu par le code de la route, ce de part et d’autre de la chaussée. Il y avait même la possibilité de préserver un peu de stationnement et de laisser éclore des espace de biodiversitude.

      J'aime

  2. Le rat d'Orléans
    09/06/2018

    Le PDU qui devrait sortir en 2019 a pour objectif de faire passer la part modale du vélo de 6 à 8% dans l’agglo.
    Faire du vélo dans le centre ancien et/ou pietonnier est réalisable car la différence de vitesse entre les cyclistes et les automobilistes est faible.
    En revanche , dès que l’on veut commuter en empruntant les grands axes c’est le salaire de la peur (D2020, faubourg Bannier, grands boulevards…) et c’est là qu’il faut travailler pour que les personnes qui ont peur de prendre le vélo sautent le pas.
    Merci pour ce site extra et au plaisir de se croiser à vélo.

    Aimé par 1 personne

    • janpeire
      09/06/2018

      Merci pour le commentaire. J’ai assisté à la réunion sur le PDU, rien d’extraordinaire à attendre de la métropopole. Beaucoup de blabla, peu d’ambitions affichées pour peu de moyens réels.
      Nous n’avons pas fini de devoir faire le trottoir et de nous coltiner des bordures, des ressauts et des nid-de-poules.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 06/06/2018 par dans Orléans tue, et est taguée , , , , , .

RSS Jeanne à vélo

  • Trajet retour sous la neige à la nuit tombante en fixie à pneus cloutés 20/05/2019
    Kent Peterson – déjà traduit ici et là – nous raconte son trajet retour du 4 janvier 2009 à la nuit tombante et sous la neige. Près de 30 km en fixie. Publié originellement sour le titre très sobre de Tonight’s Commute, c’est un peu un récit d’avant les DailyObs.... L’article Trajet retour sous la neige à la nuit tombante en fixie à pneus cloutés est apparu […]
  • En mai la vélorution fait ce qu’il lui plaît 13/05/2019
    À la date du samedi 11 mai 2019, pour le créneau 14h – 17h, Météo France avait prévu « averses orageuses ». Ceci peut expliquer pourquoi la treizième édition de la vélorution orléanaise n’a rassemblé qu’une petite cinquantaine de participant(e)s, moins que l’année dernière par une journée estivale d’avril et beaucoup moins... L’article En mai la vélorution f […]
  • Les enfants, les livres et les vélos 10/05/2019
    Un autre billet de Kent Peterson, cet ingénieux technicien cycle et blogueur états-unien qui travaille chez Bike Friday. Publié le 8 novembre 2009 sous le titre « Kids, Books and Bikes «  ce texte qui traite de souvenir et de transmission – en plus de donner des conseils de lecture –... L’article Les enfants, les livres et les vélos est apparu en premier sur […]
  • Je n’avais pas besoin ni voulais d’un VAE, mais je suis bien content d’en avoir un ! 03/05/2019
    Ce n’est pas Jeanne qui parle mais Kent Peterson. Blogueur depuis 2005, cet états-unien qui travaille chez Bike Friday, une petite entreprise installée à Eugene dans l’Oregon, a eu un parcours peu commun. Son billet a été publié le 24 avril dernier sous le titre « I didn’t need or want... L’article Je n’avais pas besoin ni voulais d’un VAE, mais je suis bien […]
  • Par le sentier de la fosse plate 26/04/2019
    Jeter un titre comme ça après avoir visionné une vidéo embarquée réalisée par un vélotaffeur au long cours. Ce pourrait être le titre d’un conte ou d’un court métrage, ou encore celui d’un film de guerre. C’est plus prosaïquement un petit raccourci cyclamical que le camarade Yann nous fait découvrir... L’article Par le sentier de la fosse plate est apparu en […]

RSS Actuvélo

  • Comment les députés européens élaborent les lois sur le vélo
    Velorama est un petit musée consacré à l’histoire de la bicyclette, situé au bord du Waal, une branche du Rhin, à Nimègue (Pays-Bas). Les pièces qui y sont exposées racontent comment la « machine à courir » fabriquée par un inventeur badois en 1817 s’est transformée, au fil de diverses innovations au 19èmesiècle, en vélo équipé d’un pédalier, d’une chaîne, d […]
  • Savoir rouler en CM2 : du rêve à la réalité
    Nous avons participé à deux types d’animations depuis 2017 en Essonne : des sorties scolaires à vélo de classes entières de CM2 (25 à 30 élèves en général). Il s’agit de préparer toute une classe, pendant trois à cinq séances, à l’apprentissage de la conduite en groupe en ville, puis d’encadrer une grande sortie à vélo … L’article Savoir rouler en CM2 : du r […]
  • Le Mans Métropole relève le défi du vélo
    Une politique de développement des infrastructures cyclables menée depuis 2001 Depuis 2001, Le Mans Métropole a fait un gros effort en matière de transports en commun : deux lignes de tramway, une ligne de Bus à Haut Niveau de Service. Le vélo n’a pas été oublié pour autant et tous ces nouveaux sites propres créés pour les … L’article Le Mans Métropole relèv […]
  • Appel à projets “Vélo et territoires” : 102 lauréats seront accompagnés
    Les résultats du premier relevé de l’appel à projets “Vélo et territoires” ont été dévoilés : 102 lauréats ont été retenus. Près de 90 % des projets comportent des études de planification des aménagements cyclables. 102 candidats ont été retenus pour le premier relevé de l’appel à projets “Vélo et territoires”. En septembre dernier, l’Etat et l’Ademe avaient […]
  • Le vélo électrique va-t-il désenclaver les territoires ruraux ?
    A Saint-Dié-des-Vosges, l’intercommunalité mise sur le développement des voies cyclables pour faciliter les déplacements des habitants. Un défi sur un territoire en grande partie rural et vallonné. Le boom que connaît le vélo à assistance électrique (VAE) ne concerne pas que les grandes agglomérations. A zones à dominante rurale, aussi, on s’intéresse à ses […]

Étiquettes

#gcum #vélotaf Angoulême Avenue de Verdun aérotrain Beaugency Blanchard Blois Blossières Boigny Bonny sur loire Bordeaux Bourges Briare Brunet Cercottes Chambord chaotomobile Chemin des Jonquilles Châteauroux Châtillon Chécy Coligny Combleux Copenhague Corgié Coulon Cusset Dunkerque Edmondo De Amicis Eillum fbg Madeleine fbg St Vincent Fleury Georges V Germigny Gien Grenoble Hugo Héran Ingré kgb2019 Ki no Tsurayuki Koyama La Chapelle St Mesmin La Source Leblanc Leblay Lemòtges Lesens Lille Lucien Péraire Mardié Montaigne Montargis Monteirolet Naoned~Nantes Naviki neige ne tombez pas dans le panneau Nevers Nijmegen Olivet Orléans Ormes où suis-je P.D.U. Place Rameau place St Aignan police propaganda Pulversheim quai du Fort Alleaume quartier chêne Maillard quartier St Marceau Razemon RN20 Robert Benchley Roger Toulouse Rouen route de Chartres Rue Anatole France rue Bannier Rue Barruet rue Chanzy rue Creuse rue de Bourgogne rue de chimoutons rue de Lamballe rue de la Tour Neuve rue de l’Orme-au-coin Rue de Montaran rue des carmes rue des cosmonautes rue des fossés rue des Htes Levées rue des Maltotiers rue des murlins rue de Solférino rue Dubois rue du Bourdon Blanc rue du Canon rue E. Vignat rue Gabriel Péri rue Jean Jaurès rue Jean Moulin rue Jeanne Champillou Rue Jules Guesde rue Lamartine rue Langevin rue Louise Labonne rue Louise Michel rue Marcel Paul rue Mendès-France rue Nicole Duclos rue Piedgrouille rue Riobé rue St Côme rue Émile Zola Saran Semoy Sent Junian signalétique St Benoît/Loire St Cyr en val St Denis en val St Hilaire St Mesmin St Jean de Braye St Jean la Ruelle St Jean le Blanc St Laurent St Pryvé St Mesmin Strasbourg~Strossburi Su Sully/Loire Toscano Tours Travers Tsuyoshi Tuilerie Tunnel de l’ardoise Vennecy Vélorution Wataru Wichita Zef Jégard zone 30 - zone 20 écluse

Catégories

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

%d blogueurs aiment cette page :