Le « où-suis-je » du vendredi soir

Comme ce cyber-cahier va être — bientôt — de repos une semaine de temps, un où suis-je de derrière les fagots.

Pour les néophytes, c’est un jeux de découverte de l’agglomération d’Orléans (>fr), ses panneaux farfelus, ses kilomètres de cyclabilitude comme dirait l’autre… bien loin, bien-bien loin de l’image « boite-de-chocolat » que l’on voudrait vous faire gober, l’image, pas la boite, quoique.

Ce qui se donne à voir entre les rayons, à droite dans le sens de la circulation :

  • une bande cyclable qui bifurque vers un ressaut et le trottoir — ami⋅e⋅s des fleurs, ne paniquez-pas, il y a une grille à hauteur de pédales pour les protéger des vilain⋅e⋅s cyclistes ;
  • un trottoir signalé comme une piste cyclable obligatoire, bin voyons ;
  • un panneau de limitation de vitesse à 30 km/h pour cause de ralentisseur — car un gouvernement secret nous empêche d’être libres et fait tout pour user les amortisseurs de nos SUV ;
  • EXTRA-BONUS : (sauf erreur) une bagnole #GCUM mais « on peut plus rien faire ».
Publicités

4 réflexions sur “Le « où-suis-je » du vendredi soir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.