Becancaneries

Aventures à vélo dans Orléans mégalopopole & un peu ailleurs !

Du plan vélo, un erratum & M.À.J.

Interpellé, j’ai été, sur le plan « vélo », mais maître Yoda, je ne suis pas. Présentement, un tout petit billet récapitulatif, un avis sur le plan vélo, rien de plus, un billet  accompagné de quelques notes.

Du plan vélo du gouvernement

Les promesses n’engagent que… Les points à saluer comme jadis les gladiateurs le faisaient du Cæsar en place :

  • — la formation dès le plus jeune age. La généraliser e/o la contractualiser est une bonne chose, même si cela existe déjà en plusieurs endroits. Il est à espérer que le but est de s’inspirer des expériences qui fonctionnent déjà, non pas établir une « expérience » de plus comme l’éducation nationaliste sait si bien le faire.
  • — sas vélo. Ça existe déjà mais autant re-inventer l’eau tiède. Heureusement que ce gouvernement est TRÈS compétent, car il aurait pu être menée une étude sur les « tournez-à-droite » aux feux à l’attention des cyclistes.
    • Plaisanterie mise à part. Il serait bien de mener une expérimentation qui laisserait le cycliste interpréter le panneau « arrêt » en « cédez-le-passage » (ceci dit, des panneaux « arrêt » en France, il n’y en a pas énormément non plus, en patois de París, on dit « stop »).
  • — l’indemnité forfaitaire en remplacement de l’IKV. Je vais égotiser un peu en expliquant que je n’ai jamais demandé l’usine à gaz administrative en « équivalence » de l’époque où je prenais le train. Les usines administratives n’ont pour but unique de faire vivre le moloch. Sauf erreur de ma pomme, les Belges qui ont oublié d’être bêtes, déduisent une certaine somme des cotisations sociales des salariés cyclistes, c’est du gagnant-gagnant.

« Qui ne peut pas grand-chose, peut moins de chose »

proverbe d’Enarquistanie. Parlons points neuneus du plan vélo :

  • — le peu de moyens financiers du plan n’est que l’illustration du manque de volonté. Conçu par un vendeur de shampoing, rien n’est fait pour se prendre la tête. Peu de moyen vont se traduire par peu d’obligations, des équipements au rabais, du copinage…)
  • — le marquage obligatoire est encore une idée à la « en 3 lettres » pour créer un fichier de plus. Les retours positifs sur les marquages Bicytruc© en cas de vol sont grotesques ; sauf erreur de ma pomme, le taux de retrouvaille d’un vélo marqué ne dépasse pas 10 %, c’est peu. Je vais encore égotizer, mais avec un « z », par plaisir, mon T100 est marqué antivol par le constructeur (en plus d’avoir le cadre gravé), j’ai été libre de m’inscrire, ou pas, dans la base de donnée de la police allemande. Ceci dit, le système d’identification serait européen je réviserai mon avis en très positif.
  • — la SNCF va faire quelque chose : riiiiiire, nerveux. La compagnie des chemins de fer ne va rien faire d’autre que de l’affichage en gare et sur ses panneaux lumineux. Que la compagnie remette des trains sur les voies non-pas les bus de Microléon, qu’elle remette en place les trains de nuit, les places de vélos dans les trains régionaux, que l’accueil en gare soit courtois…

Côté médias

Vous avez quelques liens pour aller lire les avis de-ci de-là :

Propositions pour un futur local

Comme l’orléanais en prévision des municipales connaît une foultitude de comités citoyen⋅ne⋅s qui réfléchissent ensemble, parce que tout⋅e seul⋅le ça fait mal à la tête, à comment articuler la place du 4×4 en fonction de la position d’équilibre du vélo en action… en vrac, quelques propositions après une bière bue pour noyer les mesurettes gouvernementales :

  • — les écoles – toutes – verront la circulation interdite dans un rayon de 500m aux heures d’entrée et de sortie de « nos petites têtes blondes » ; de plus le quartier passera obligatoirement en zone20 ;
  • — les élu⋅e⋅s s’engagent à prendre un vélo – ou un transport en commun – au moins une fois par semaine pour aller de chez eux à la mairie ;
  • — moratoire d’un mandat sur les rond-points ;
  • — TVA à 5% sur les vélos neufs — les vélo, pas les usines à déchet — par compensation municipale ;
  • — Dès la première année de mandat, création d’un réseau express vélo (provisoire par pose de plots dans un premier temps (et pour pallier aux errements) ;
  • — systématisation de la pose des arceaux de stationnement devant tous les équipements municipaux (arrêts de bus, mairie, écoles, centre social, salle des fête, parc des sports…), 3 à 5 au minimum (un équivalent d’une place de stationnement, au minimum).

et ces promesses seront tenues.

— La force ? — Oui la force !

Maître Yoda n’est présent ni au gouvernement, ni dans la mégalopopole d’Orléans. Il m’est avis que sur une place de stationnement, il peut être posé davantage d’anneau, au minimum six (6), soit le double des trois (3) présents. De même, il y a des villes dans l’agglo qui, aux arrêts de bus, en installent un au minimum. Ce n’est pas un problème de force ou de sous, c’est une question de volonté, même pour la ville de Fleury les Aubrais (>fr) dont le réseau vélo n’est pas des plus grotesques de la communauté de communes :

Erratum

En cette veille de journée du patrimoine, je corrige ici mon erreur commise sur le circuit Roger Toulouse (>fr).

Lors de mon cheminement estival, je n’avais pas abordé l’école Henri Wallon de la bonne façon. Contrairement à ce que j’avais écrit, la sculpture est visible du dehors (Adresse : 4 Rue Henri Wallon, 45 400 Fleury-les-Aubrais).

Roger Toulouse « L’Homme étoilé » (métal peint, H. 3m55, L.2m40, année 1977).

Enfin le M.À.J.

Enfin, ce n’est toujours pas d’un mage dont il est question mais d’une mise à jour. Ajout d’un supplément de liens en fin du billet « la Vienne à vélo » (>fr)

Association Véli-vélo ; Promotion du vélo urbain à Limoges

Association d’utilisateurs des véloroutes et voies vertes, l’AF3V est entièrement animée par des bénévoles. L’ensemble des informations que vous trouvez sur ce site provient d’un travail de terrain mené par les membres du réseau AF3V. Ce réseau agit également auprès des collectivités pour obtenir la réalisation de nouvelles véloroutes et voies vertes dans toutes les régions de France.

appelée la Scandibérique en France, part de Trondheim en Norvège et se termine à Saint-Jacques de Compostelle en Espagne.

–!–

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 14/09/2018 par dans Médias, Réflexions, et est taguée , , , .

RSS Jeanne à vélo

  • Vélo’+ : deux générations de vélos en libre service à Orléans 19/06/2019
    L’histoire retiendra qu’Orléans a été parmi les toutes premières villes françaises à déployer un réseau de vélos en libre service (VLS). C’était il y a douze ans et le système Vélo’+ fait désormais partie intégrante du paysage urbain orléanais (et pas du tout accessoirement de la communication municipale). Les derniers... L’article Vélo’+ : deux générations […]
  • Entre piste de running et boulevard urbain bussophobe 12/06/2019
    Depuis la rive droite de la Loire, et donc la partie nord d’Orléans, rejoindre le jardin des plantes via le pont George V a déjà fait l’objet d’un billet ici même. A l’occasion des travaux de requalification de la RD2020 en boulevard urbain au sud du pont Joffre, il était... L’article Entre piste de running et boulevard urbain bussophobe est apparu en premie […]
  • Les Groues à vélo 02/06/2019
    Commençons par saluer ce joli titre de La Tribune – Hebdo : « Les Groues, avant les grues ». C’est que la constitution d’une ZAC est imminente. Un dossier de concertation a été mis à la disposition du public sur le site de la métropole (du 10 mai 2019 au 10 juin... L’article Les Groues à vélo est apparu en premier sur Jeanne à vélo.

RSS Actuvélo

  • Itinéraire d’un vélotaffeur : de la voiture au vélo
    Une histoire à deux roues Je ne sais pas vous mais mon histoire familiale me prédestinait à aimer les voitures. Mon père est fan de voiture de sports (qu’il n’a osé s’acheter qu’une fois la retraite arrivée), les magazines sur les voitures traînaient régulièrement à la maison… Tout me conduisait donc à être passionné de … L’article Itinéraire d’un vélotaffeu […]
  • Quand le trafic s’évapore…
    À l’origine du terme En 1961, l’urbaniste Jane Jacobs, publie un ouvrage – Déclin et survie des grandes villes américaines – qui connaîtra un succès mondial(1). Elle y décrit, avec une grande finesse, la façon dont l’essor du trafic automobile érode la ville et son urbanité et comment, au contraire, en redonnant la priorité à … L’article Quand le trafic s’év […]
  • Une analyse comparée de l’évolution de la place du vélo dans les villes européennes
    Cycling Cities est un bel ouvrage – dont on espère un jour la traduction en français – qui regroupe 14 monographies de villes européennes, réparties dans neuf pays, de taille intermédiaire (Enschede, Bâle) ou plus importante (Copenhague, Manchester, Lyon, Hanovre) – à l’exception d’une étude à l’échelle du Limbourg, une région valonnée des Pays-Bas. Cet … L’ […]

Une gazette « vélo » en ligne

La chaine vidéo de Yann

La chaine vidéo de Jeanne à vélo

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com
%d blogueurs aiment cette page :