Becancaneries

Aventures à vélo dans Orléans mégalopopole & un peu ailleurs !

Les degrés de liberté

Ce titre est trompeur au regard de ce dont parle le billet — les distances #vélotaf équivalentes & le chemin de l’enfance — mais je n’ai pas trouvé mieux.

Distance vélotaf

Quelques voisins m’ont affirmé, haut et fort, que « faire du vélo dans les montagnes de Beauce, c’est facile, mais ICI, il y a des collines partout, et puis, l’hiver il pleut, l’été il fait chaud, les routes ont des virages… » vous avez les même voisin·e·s dans votre entourage.

Il est vrai que je me suis longtemps posé la question de ce que je ferai en local, même si un grand nombre de « leurs » déplacements est inférieur à 10km.

« Oui mais et la côte ! »

Je suis plus grand plateau que grand débat, je laisse vite la partie, mais je n’en pense pas moins. Après l’Arbre et ses 353m (>fr-ce cyber-cahier), je m’étais promis de grimper LE sommet de la Charente à vélo, cela tombe bien, il est derrière chez moi avec ses 368m.

La courbe et la carte

 

Distance vélotaf

En regardant le compteur, j’ai bien vu que un peu avant le chemin de pierre — la partie jaune de CycloGraph — j’étais à la distance habituelle de vélotaf… avec un temps équivalent.

monteiroletDSCF2029

Il est certains que par un temps de neige (15 jours par ans) ce n’est pas une belle route, même en automobile. Il peut en être dit autant par un temps de pluie (30 à 40 jours par an) où gravir les petites routes et passer les collines ne sont pas choses agréables. Mais ce n’est pas irréalisable, encore moins après l’achat d’une électrocyclette.

Finalement, le Rocher aux oiseaux, c’est ça :

rochierDSCF2025

Dans un voyage, le plus important est le chemin… symbolique le chemin. Présentement, il est de cailloux coupants, de terre et à 6 %, mais une bonne randonneuse peut faire 2 km en mode « gravel » :

6_IMG_20190220_092029

Et au-delà

Je ne suis pas là pour faire la leçon à qui que ce soit. A priori, rien d’impossible dans le fait de faire 10km pour aller travailler, il manque peut-être un peu de volonté et de l’organisation (car la vie à la campagne n’est pas toujours une partie de plaisir), sans oublier quelques infrastructures (arceaux, bordures à 0).

Le retour du Rocher aux oiseaux se passera sans problèmes majeurs, un coucou à la famille et youpi la vie est belle. Dans ce lien, il y a des photos de l’été dernier (>òc-rapieta).

La liberté « enfant »

400m en auto

400m est la distance que fait une jeune retraitée dans le village pour aller chercher sa petite fille (15ans) et la mener, en automobile, à l’arrêt du bus situé… devant chez la mémé. Donc cette personne fait moins d’un kilomètre…

« On en voit tellement à la télé !

— Mais quand même. Vos gamins en faisaient bien plus ?

— C’était pas comme maintenant !»

Je ne suis pas pour m’embrouiller avec le monde, et je peux comprendre que pour une adolescente la nuit n’est pas mère de sûreté, mais dans un village de moins de 100 âmes, un « estrangier » rôdeur est/serait vite repéré. Ce qui est vrai pour la voisine, l’est pour certaines personnes dans ma famille, personnes dont les enfants n’ont le droit de ne rien faire dehors… encore moins du vélo.

Tournée d’enfance

Il est vrai que mes parents nous laissaient, l’été, rentrer à pied du collège distant de 7km. Je mesure aujourd’hui quelle liberté c’était (malgré les conditions à remplir)(cela n’empêche pas ma mère de me crier dessus quand je rentre de la gare à pied, car la marche c’est pour les pauvres — nous sommes riches d’une auto à la maison — et les promeneurs le dimanche).

Il se trouve que dans les villages, tout le monde avait un vélo. La carte ci après montre le circuit type du mercredi, qui pour porter des devoirs à celui, ou celle, qui avait manqué l’école (primaire), qui n’avait pas pris le car pour le collège le matin.

 

Je vais clore ce billet ici avant de virer « vielh cobilh », clore en vous laissant un peu de lecture sur ces enfants qui ne sortent plus :

Ce phénomène de limitation du champ d’exploration de l’enfant a été expliqué par William Burd, un médecin britannique qui a étudié les déplacements des enfants au long de quatre générations. En 1919, un jeune de 8 ans pouvait se déplacer seul jusqu’à plus de 10 km. En 1950, cela se réduisait déjà à un rayon de 2 km. En 1979, la limite était de 1 km. Aujourd’hui, l’autonomie ne peut plus s’exprimer que jusqu’au coin de la propriété.

C’était mieux avant ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 04/03/2019 par dans Réflexions, tourisme, et est taguée , .

RSS Jeanne à vélo

  • Dessine-moi un atelier vélo participatif 20/03/2019
    Les services d’Orléans Métropole travaillent à l’élaboration d’un nouveau plan vélo qualifié parfois de « schéma d’intention ». C’est dans ce cadre que par deux fois des ateliers participatifs ont été organisés. Les premiers ont eu lieu début novembre (3 ateliers par grande zone géographique). Les derniers ont eu lieu les 15... L’article Dessine-moi un ateli […]
  • On ne règle pas des problèmes de conception à coup de sonnette 16/03/2019
    Une traduction tirée du blog de référence britannique As Easy As Riding A Bike de Mark Treasure : « You don’t solve design problems with bells », article publié le 25 juillet 2018. Avec l’aimable autorisation de son auteur. En cette période de vaches maigres journalistiques on a eu droit récemment à un... L’article On ne règle pas des problèmes de conception […]
  • Le tunnel sous L’Escaut à Anvers 14/03/2019
    Une nouvelle traduction tirée du blog de référence Bicycle Dutch. Mark Wagenbuur nous emmène découvrir le tunnel piéton/vélo d’Anvers : « The Scheldt tunnel in Antwerp », article publié le 13 mars 2019. Avec l’aimable autorisation de son auteur. Vieux de 86 ans, le tunnel Sainte-Anne à Anvers (en Belgique) est un tunnel... L’article Le tunnel sous L’Escaut à […]
  • Le vélo en ville c’est pour les paresseux 12/03/2019
    Le blog canadien The Urban Country de James D. Schwartz a été actif de 2004 à 2017. Son billet le plus populaire est « Urban Bicycling Is For Lazy People » (juin 2013). Il était tentant d’en proposer une traduction. Ce texte écrit à Toronto supporte très bien la traversée de l’Atlantique... L’article Le vélo en ville c’est pour les paresseux est apparu en pr […]
  • Olivier Carré évoque le vélo à la radio 05/03/2019
    Le O étant à l’honneur à Orléans, une petite assonance dans le titre est la bienvenue. COquetterie littéraire mise à part, hier lundi 4 mars Olivier Carré était l’invité de « Controverse », l’émission politique mensuelle de France Bleu Orléans. Le compte-rendu et l’enregistrement audio de cette discussion en direct entre plusieurs... L’article Olivier Carré […]

RSS Actuvélo

  • Un système vélo optimisé en 2050
    Le système vélo actuel est dans l’état du système automobile dans l’entre-deux-guerres. Comme jadis les voitures, la plupart des bicyclettes d’aujourd’hui sont peu fiables (éclairage déficient, crevaisons trop fréquentes, usure prématurée des pièces, porte-bagage fragile…) et leur confort est limité (guidon, selle et posture peu ergonomiques). Comme autrefoi […]
  • Les entrepreneurs à vélo ont créé leur union nationale
    Ils sont livreurs, artisans, jardiniers, déménageurs ou réparateurs de vélos à vélo. On trouve aussi des para-médicaux, des vendeurs alimentaires, libraires, artistes. Et dans beaucoup de villes, des métiers se sont déjà regroupés en petites sociétés. Il leur manquait un lien national : c’est fait. Ça n’est pas un hasard si l’Union nationale des Boîtes à … L […]
  • Bouger sur prescription en Savoie
    Dans le cadre de ce programme, deux « balades branchées » ont été organisées en 2018, afin d’inciter le public cible à se déplacer de manière active comme source d’activité physique. Cet événement, piloté par l’Agence Ecomobilité, a été organisé avec les partenaires du programme(1), les professionnels de santé et les collectivités locales. Les objectifs prin […]
  • Cergy la ville et les cyclistes travaillent ensemble pour faire de la place aux vélos
    La municipalité discute avec l’association Allez-y à vélo pour améliorer son réseau de circulation douce. Les concertations sont lancées. Cergy veut permettre à ses cyclistes de circuler dans de meilleures conditions. La ville va donc mettre en place un schéma directeur des pistes cyclables à l’échelle municipale, qui s’inscrira dans ceux de la communauté d’ […]
  • Ces mesures pour favoriser l’usage du vélo
    Le Plan Vélo, qui s’inscrit dans le cadre de la Loi d’Orientation des Mobilités, propose une série de mesures pour booster l’usage du vélo, notamment sur les trajets domicile-travail. Où la France est loin du peloton de tête européen. En matière de développement de l’usage du vélo au quotidien, les objectifs de la Loi d’Orientation … L’article Ces mesures po […]

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

%d blogueurs aiment cette page :