Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Éclosion ratée à Fleury

Le printemps cycliste n’éclot pas à Fleury les Aubrais (>fr), il reste dans les choux en cette année 2019, ce au regard de 2 réalisations subites… et subies.

ATTENTION : suite à une manipulation hasardeuse, il n’y a pas d’image dans ce billet ! ! !

Rue Jules Guesde

Ils se traduiront, notamment, par l’élargissement des trottoirs, qui accueilleront une piste cyclable et une voie sécurisée pour les piétons, par la réfection de la chaussée, sur laquelle seront aménagées neuf places de stationnement, par l’embellissement du carrefour, la reprise des conduites d’eau et le raccordement à la fibre optique.

Ça c’était pour l’annonce de la catastrophe, voici pour l’inauguration :

En fin de parcours, rue Jules Guesde, le groupe a été rejoint par des Fleuryssois venus inaugurer la rue et sa piste cyclable.

Avec un titre un peu racoleur, car ce n’est pas pour la seule voirie qu’une telle somme a été gaspillée, pardon, dépensée.

Une question unique ! Pourquoi ? Pourquoi une piste en dos-d’âne, si ce ne sont ceux des électeurs auxquels il faut faire croire qu’ainsi seront ménagés les amortisseurs de leurs automobiles, autos qui en d’autres endroits de l’agglomération franchissent vaillamment des bordures hautes, derrière l’ancienne prison par exemple.

En 6 images dans le sens Péri-Guesde-Verdun

 

Rue Gabriel Péri, les cyclistes sont censés rouler, dans les 2 directions, sur un trottoir en dos-d’âne avec option « arrêt bus ». C’est un équipement qui date de… probablement l’installation de la médiathèque dans le quartier, avant l’an 2000 pour donner une indication.

Moins de 20 ans mais l’âge des équipements à Orléans ou Fleury compte facilement double, et le nouvel, celui de 2019 sera raccord avec son « look “so eighty” ».

Rue Jules Guesde, l’entrée sur le trottoir se fait par une bordure basse ; il ne faut pas se mentir, c’est un trottoir, rien de plus. Le truc peint mesure 1 mètre de large, pas plus, voir moins au niveau des poteaux et des virages. Il comporte un nombre calculable de bosse en fonction du nombre d’entrée pour les automobiles des particuliers.

Très vite, votre serviteur est descendu du trottoir, car il a plus de 8 ans et le matin, avant d’aller travailler, il petit-déjeune. Quelle surprise, la route est aussi plate que l’horizon radieux promis par la réunionnite mégalopolitaine.

La légende de la bordure basse

Soi-disant, la pose de la chose sous les roues des vélos est faite pour une obscure raison d’écoulement de l’eau. Mais, une question me brûle la valve « pourquoi diantre les intersections ne concernant que des automobiles ne comportent pas de bordures ? »

L’eau ne circule-t-elle pas sur la chaussée ? Un exemple de « sans bordure pour les voitures » dans le quartier :

fourche

En 6 images dans le sens Verdun-Guesde-Péri

 

Rue Jules Guesde, en venant de la bande peinte avenue de Verdun, l’entrée sur le trottoir se fait par une bordure basse, puis il faut enchaîner les bosses, les dos-d’ânes. Il arrive que certaines automobiles gênent la circulation des piétons, mais bon, si on ne peut plus se poser sur le premier trottoir venu, où va le monde.

Dans ce sens, il y a une intersection, avec ressauts.

La fin de cet équipement ne comporte, au printemps 2019, aucunes indications de qui doit céder le passage à qui, et quelles en sont les modalités. Mais Fleury ne s’est pas faite en un jour…

Voir plus loin, rue Gabriel Péri

Cela a déjà été dit mais le nouvel équipement a été conçu de manière à ne pas dépareiller l’existant, à gauche sur l’écran. Le voilà présenté en 6 images lui aussi.

 

Une bande ici, un double sens sur trottoir, là, un abri bus et une fin de rue en queue de poisson, avec un trottoir indiqué comme « voie verte ». Nous sommes bien loin des recommandations du CEREMA.

Avenue de Verdun en 6 images

En venant de l’avenue d’Oradour de Glane ou de la rue Marcellin Berthelot, l’entrée rue de Verdun se fait pourtant par un équipement de qualité. Une sorte de sur-trottoir, quasiment une piste dite « à la copenhagoise » (dénomination à vérifier), un trottoir qui certes a pris de l’âge présentement mais un équipement qui se défend dans son usage au quotidien.

 

Attention, avec le temps le savoir faire des anciens a été perdu et l’équipement s’est vu devenir simple bande large passée l’école, simple trottoir lors de la traversée de la promenade du 1er mai, revenir bande, puis comme souvent dans l’agglomération d’Orléans, quand l’arrêt du bus s’installe, le cycliste s’écrase.

Tunnel de l’ardoise

Seconde surprise de ce printemps 2019, la pose de balise de neige dans le tunnel compris entre l’avenue de Verdun et celle du 11 octobre. Les laids potelets ont été posés pour nuire aux cyclistes. Pourquoi tant de haine ?

 

Outre le fait que cela n’est pas sécurisant quand un cycliste va à 20 km/h — quid des électrocyclistes dont la monture dépasse les 25 km/h — la bande va dorénavant être sale « tout-le-temps ». De plus les laids potelets ne règlent en rien le problème de la sortie du tunnel.

Depuis, la même nuisance a été installée dans le tunnel du champ Bouchaud.

SNCF m’a tué

Il y a plus de 20 ans, une enquête interne à la société des chemins de fer demandait si l’on était alcoolique avant d’entrer dans la compagnie ou si l’on le devenait au fil du temps. Je n’ai pas trouvé trace de la chose en ligne, mais dans un moteur de recherche vous trouverez des documents édifiants sur la question. M’est avis que, à Fleury, les matins, boire ou conduire, certains ne prennent pas le train. La situation filmée n’est pas isolée à cet endroit.

 

Et quand ce n’est pas la SNCF, c’est le chauffard de l’armée.

En conclusion

Encore des équipements réalisés en dépit du bon sens, un équipement contre les cyclistes du quotidien, un équipement des années 80, 1980, un équipement dépassé et du passé.

Encore une fois, présentement le cheminement est loin d’un itinéraire touristique, l’idée est de permettre en sécurité la desserte de la gare, d’un collège, d’une école primaire, d’une zone, alors nous pouvons comprendre l’équipement au rabais… bin, non ! Non justement ! Nous ne pouvons pas comprendre l’absence de qualité de la chose.

6 commentaires sur “Éclosion ratée à Fleury

  1. Yann d'Orléans
    25/03/2019

    Voilà ce que pense la grande majorité des citoyens:

    Le vélo c’est un loisir pour la balade du dimanche en VAE low-cost avec la cousine Gertrude et que les autres cyclisss sont des chômeurs bobos mangeurs de quinoa. Alors que l’automobiliste est lui pressé parce qu’il va bosser…

    D’ailleurs le trottoir c est pas pour les piétons (ces pauvres pas capables de se payer une voiture) c’est pour se GCUM!

    Aimé par 1 personne

    • janpeire
      26/03/2019

      En sortant du travail, un soir, tu peux passer dans ou l’autre des tunnels, pour vérifier 😉

      J'aime

  2. Jeanne à vélo
    26/03/2019

    En 2019, ne pas être capable de relier la pseudo-piste sur le trottoir au sas vélo (qui de plus, au vu du picto, a l’air riquiqui)… 🤦‍♂️ 🤦

    J'aime

    • janpeire
      26/03/2019

      Et au delà, pas fichu de faire se rejoindre les bandes peintes côté bibliothèque e/o la rue Péri. Un truc au rabais !

      Enfin, le pire reste les potelets plantés dans le tunnel ! Cela réduit la marge de manœuvre et rend anxiogène le lieux (même des électrocyclistes avec sacoches, de Saran, trouvent la chose très dangereuse).

      J'aime

      • Jeanne à vélo
        26/03/2019

        A ce propos c’est quoi le but ? « Protéger » la bande cyclable ?

        J'aime

        • janpeire
          26/03/2019

          Non, les potelets sont « quasi » dans la bande, à mon avis c’est pour protéger les automobiles des sacoches des trop nombreux voyageurs à vélo qui partirent 500 vers Orléans en passant par Bannier, mais par un prompt effort…
          où alors, c’est pour bien faire comprendre aux 3 parents qui Backfiet© leur enfant par là (j’ai les photos), que c’est dangereux. Sans parler de l’exemple pour ceux enfermés dans les 4×4 urbains.

          Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Utrecht inaugure un nouveau et vaste parking à vélos souterrain en centre-ville 20/10/2021
    Quand il n’y en a plus, il y en a encore ! De quoi ? Du stationnement vélo de grande qualité… à Utrecht ! C’est évidemment Mark Wagenbuur qui fait la visite puisqu’il a assisté à l’inauguration de cette installation résolument « moderne ».Voici la traduction de « Why did Utrecht open yet another giant underground... L’article Utrecht inaugure un nouveau et v […]
  • Un « Social Cycling Tour » à Bois-le-Duc 13/10/2021
    Difficile de traduire proprement l’expression « Social Cycling Tour » donc je me suis bien gardé de le faire. Mais je suis sûr que vous comprenez intuitivement de quoi il s’agit. Sinon, aucun souci, Mark Wagenbuur vous explique tout. 😇Voici la traduction de « A ‘social cycling tour’ in ʼs-Hertogenbosch » publié le 13... L’article Un « Social Cycling Tour » à […]
  • Pédaler de Huis ter Heide à la gare de Driebergen-Zeist dans la Province d’Utrecht 06/10/2021
    Un nouveau trajet interurbain à vélo commenté de Mark Wagenbuur.Voici la traduction de « Ride from Huis ter Heide to station Driebergen-Zeist (Province of Utrecht) » publié le 6 octobre 2021 sur Bicycle Dutch. Le trajet de cette semaine nous emmène d’un endroit à l’autre du blog. Nous commençons juste au sud... L’article Pédaler de Huis ter Heide à la gare d […]
  • Une base aérienne transformée en espace cyclable aux Pays-Bas 29/09/2021
    Peut-être qu’un jour la base de Bricy sera elle aussi rendue à la nature et deviendra cyclable. En attendant, celles et ceux qui y travaillent aimeraient certainement pouvoir s’y rendre à vélo de manière sûre et confortable… Mark Wagenbuur garde les roues sur terre mais nous fait un peu rêver... L’article Une base aérienne transformée en espace cyclable aux […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :