Becancaneries

Aventures à vélo dans Orléans mégalopopole & un peu ailleurs !

Le masque & la plume, spécial vélo

Bonsoir à tous et à toutes, bienvenu au public réuni ce soir dans le studio renommé « Raymond Poulidor » de la maison de la radio pour un masque et la plume « spécial vélo ». Vont être soumis au peloton de la critique les livres suivants « le code du cycliste », « l’ABC du Vélo » et « Besoin de vélo ». Le peloton de la critique est mené par les maillots jaunes de la maison ronde, ronde comme la roue d’un vélo.

Code du cycliste – Ludovic Duprey

Et le premier tour de roue est donné par Isabelle au sujet de ce tout petit livre, sobrement titré « code du cycliste » :

Un livre essentiel de la taille d’un tiers de sacoche à plat, pour le prix du casse-croûte. La police n’a plus qu’à bien se tenir.

C’est la première fois, très certainement, qu’un tel code est publié. S’il s’agit un peu du « code de la route appliqué aux cyclistes », en réalité il s’agit surtout d’un « code », au sens de code qui regroupe tous les textes réglementaires, qu’ils soient Lois, arrêtés, décrets, circulaires ou autres, qui concernent le vélo. Nous avons bien le code de l’urbanisme et le code de l’environnement, voici le code du cycliste.

Un autre critique vous dira que c’est un ouvrage indispensable, comme le seront les mises à jour, un ouvrage dans lequel le cycliste est vu comme une personne se déplaçant à vélo. Le moindre doute venu sur un point précis de la réglementation, un coup d’œil à l’index en fin d’ouvrage et vous voilà dans la voie (allez lire un des commentaires du billet d’Isabelle).

Isbn : 978-2-247-18871-0, publié par Dalloz, ce livret peut être commandé chez les libraires dignes de ce nom pour 4€00.

L’ABC du Vélo — Max Tissot

Ce soir, sélection spéciale « petite reine », je ne suis pas certain que cette expression un peu surannée soit pour plaire à l’auteur du second ouvrage. Je crois Jipè que tu l’as lu au format électronique :

— Oui, j’ai fait ce choix depuis le site de l’éditeur (>fr) car je craignais depuis mes plus de 6000km par an ne pas avoir grand-chose à apprendre, et pourtant.

Rédigé dans un langage clair, sans fioritures dans le style, l’ouvrage se présente comme une présentation de ce qui se fait dans le domaine du vélo. Attention, jamais l’auteur ne vous dira « prenez tel type de frein ou telle marque », non, il passe en revu les différentes techniques. Un exemple : « cycliste sportif, baladeur, baroudeur, citadin, dans quel habit de cycliste me glisser ? Une fois cette première introspection réalisée, posons-nous enfin la bonne question, quel est le vélo dont j’ai vraiment besoin ? »

Côté chiffre, il y a quelques données glanées de-ci de-là, rien d’assommant car ce n’est pas l’objet du livre.

Le livre s’adresse aux néo-cyclistes, à celui ou celle qui a oublié comment monter en selle. Et ce, sans le côté « prêche du dernier convertit », un obstacle difficile à surmonter pour certain⋅e⋅s cyclistes à l’urbanité parfois hors-sol, un obstacle passé ici haut les mains, toujours sur le guidon.

Le livre comporte des conseils de bon sens dans de nombreux domaines de notre moyen de transport préféré, par exemple, sur la façon de préparer un itinéraire (qui peut être urbain ou pas. Vous le saviez que les chemins forestiers sont interdits la nuit ?), sur les compromis en matière de pneus, sur le minimum à avoir avec soi… Dans le domaine des « trucs de ceux qui savent », il y a aussi des conseils surprenants comme celui de faire un nœud à la chambre à air en cas d’urgence absolu (et sans rien pour réparer)*.

Au final, une bonne mise à jour des connaissances qui ne fera de mal à personne.

  • Vous pouvez retrouver l’auteur sur son cyber-cahier (>fr) avec le lien pour acheter ou télécharger le livre.

Edité chez Edilivre, la version papier coûte 14€50, la version électronique (*.pdf) coûte 4€99.

Besoin de vélo — Paul Fournel

Enfourcher un vélo, ce n’est pas monter sur une machine pour l’oublier, c’est, au contraire, entamer un débat permanent avec elle. Au moment où je coince dans une bosse, je lance un regard inquiet sur le pédalier du salaud qui me double : j’en étais sûr, il est ovale et il a des manivelles de 175 !

Enfourcher un vélo, c’est prendre possession du paysage. D’abord celui de ma roue avant, ensuite celui des jambes de mon père (qui sont les jambes que je connais le mieux au monde), enfin le vaste paysage quand l’équilibre et la forme sont là.

« Le vélo est un coup de génie. Le jour du XIXe siècle où Michaux lui a donné une chaîne et des pédales, il avait pratiquement atteint sa forme finale. Depuis » d’aucuns en écrivent de belles lignes dans des compétitions plus ou moins improbables, plus ou moins sportives ou amicales, d’autres en écrivent des légendes par un geste, une conduite. Pour finir il y a ceux qui donnent à lire des pages superbes sur l’engin.

Un style clair avec un regard distancié sur cette monture qui partage une grande partie de notre intimité et avec laquelle, rouler, c’est aussi dialoguer.

Y passent aussi bien les premières chutes, les premières fois, les petites manies… mais également le paysage avec ses couleurs, ses odeurs.

Le critique ne remerciera jamais assez son voisin, pourtant vététiste, de lui avoir prêté, car c’est aussi cela le vélo, le prêt, l’échange…

Édité par le Seuil, 17€00 pour la version papier, 6€99 pour la version E-Pub. EAN 9782021068146

Dans lémédias

Le sachiez-vous que dans les médias en ligne, ça cause un peu vélo.

Une expérience inédite a permis de mesurer les bienfaits du vélo électrique sur la santé mentale des seniors.

  • C’est ici, sur Slate (>fr), quand chez son cousin, on découvre l’exploitation de l’humain par l’humain :

[…] Alexis Zerbib, 30 ans, ancien mécanicien automobile puis chef de projet dans la pub, ne fait plus les réparations lui-même. Constatant que ce service n’existait pas à grande échelle, le patron de Cyclofix les a délégués à une centaine de prestataires indépendant.es via sa plateforme […]

Plus proche de nous, il y a enfin de la relève dans les petites observations du quotien pour qui va à bicyclette dans Orléans. Sur touitteur cela se nomme #DailyObs , enfin, heureusement Jehanne-à-vélo vous en parle ici (>fr).

— ! —

— C’est quoi ces images qui bougent ?
— C’est un film sur Ioutube, madame Finkelstein ! Vous savez, le cinéma !
— Mais enfin maman, elle est bien déjà allée au cinéma, elle ne date pas de la dernière glaciation quand même.
— Quand ta grand-mère était jeune, le cinéma était en noir & blanc,
— Vous connaissez Jean-Louis Ezine, madame Finkelstein, dans l’équipe, c’est celui qui parle de la roue même si elle n’est pas encore inventée.
— Comment, mais même Jérome Garçin je l’ai connu, d’ailleurs il passe pas dans le poste qui chante ce soir. Les peaux jaunes ont abîmé le mammouth avec leur défilé.
— Zut, mémé a raison, on n’est pas dans la bonne émission là !

 

 

 


* après 8 crevaisons en 3 semaines (plus une réparation malchanceuse et une explosion dans LA rue commerçante d’Orléans, l’explosion d’une chambre mal remontée et coincée entre le pneu et la jante, une explosion qui a fait sursauter les chalands de la rue, se bouger les vigiles… et s’éclater de rire votre serviteur devant sa connerie), j’ai fait le choix de changer de catégorie de pneus. Adieu le confort de pneus larges mais non renforcés, bonjour à des pneus un peu moins larges et renforcés, de fait un poil plus nerveux.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 28/04/2019 par dans Livres, bédés, mangas.

RSS Jeanne à vélo

  • Circuler à vélo à Dublin, c’est comment ? 16/07/2019
    Mark Wagenbuur a participé à Velo-City 2019, la rencontre internationale autour du vélo qui s’est tenue cette année à Dublin du 25 au 28 juin. L’occasion pour lui de découvrir la capitale irlandaise à hauteur de guidon. Traduction du billet publié le 3 juillet 2019 sous le titre « How cycle... L’article Circuler à vélo à Dublin, c’est comment ? est apparu en […]
  • Pierre-Antoine pédale en mode badass entre Orléans et La Source 12/07/2019
    Ce n’est pas nouveau : les rencontres en ligne, via les réseaux sociaux, aboutissent parfois à des rencontres dans le vrai monde celui où on pédale. Dans le tout petit monde de la cyclosphère orléanaise, Pierre-Antoine a surgi au détour de quelques tweets. Quelques échanges plus tard l’occasion s’est présentée d’avoir... L’article Pierre-Antoine pédale en mo […]
  • Réunion publique sur le plan vélo d’Orléans Métropole 04/07/2019
    En ce 3 juillet 2019, à l’heure du verre en terrasse ou de l’apéro dans le jardin, la climatisation avait été réglée avec soin dans l’amphithéâtre du musée des beaux-arts. C’était réunion publique sur le nouveau plan vélo d’Orléans Métropole. L’assistance était assez nombreuse et l’air frais potentiellement dormitif n’a... L’article Réunion publique sur le p […]

RSS Actuvélo

  • La FUB représentée au Forum mondial du vélo à Quito
    Associations locales et nationales de promotion du vélo, professionnels, techniciens et élus figuraient parmi les participants. La plupart étaient originaires d’Amérique Latine, mais un certain nombre représentaient également l’Europe, l’Océanie, l’Asie et l’Amérique du Nord. La communauté vélo s’est réunie pendant quatre jours pour échanger et bénéficier de […]
  • A Lunéville, on découvre le vélo grâce aux collégiens
    On peut partir de pas grand chose, dans une petite ville qui ne fait pas beaucoup parler d’elle, et devenir en quelques mois exemplaire suite à la rencontre, au bon moment, entre une Communauté de communes novatrice et une association ayant développé des compétences dans l’initiation et le perfectionnement du « rouler en sécurité ». … L’article A Lunéville, […]
  • Ville-accueil du congrès : un sacré coup de pédale !
    Le maire Stéphane Le Foll l’a reconnu sans détour en ouverture du congrès : accueillir la FUB, c’est « l’occasion d’accélérer certains aménagements cyclables ». Quelques jours plus tôt, il avait en effet inauguré deux nouvelles bandes cyclables très attendues. Elles sont situées sur un boulevard signalé comme l’un des principaux points noirs locaux dans le B […]

La chaine vidéo de Yann

La chaine vidéo de Jeanne à vélo

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com
%d blogueurs aiment cette page :