Becancaneries

Aventures à vélo dans Orléans mégalopopole & un peu ailleurs !

Pêle-mêle

Un petit billet pêle-mêle, en passant :

Agenda – affaires à faire

[x] Passer l’oral de langue

[ ] Cyclo-ciné, lundi 1er juillet, à St Jean de Braye – Restaurant Saveurs & talents. Ce sera à vous de pédaler pour voir le film…

[ ] Vélorution Universelle à Tours les 11, 12, 13 & 14 juillet 2019

affiche-20pc

  • [x] congés posés ;
  • [x] hôtel, avec parc vélo, réservé ;
  • [ ] vérification générale de Jan d’Auvernha ;
  • [ ] Orléans -Tours à pédaler ;
  • [ ] vélorution ;
  • [x] cartes IGN© Tours-Lemòtges pour cheminer à vélo sur la route des vacances le long de la Scandibérique.

[ ] Faire une liste des billets pour la rentrée (mais peu écrire le temps des congés)(pause numérique)

[x] Raconter sa folle vie…

Vélotour©

Ce dimanche c’était vélotour© dans Orléans.

Il ne se compte pas le nombre de bagnoles avec des portes vélos garées sur les trottoirs, sur les pelouses.

Il ne se compte pas les vélos sur les trottoirs, sans soucis du sens de circulation.

Il devrait se compter le nombre de « cyclistes » en panne avec leur vélo ; la tâche était facilitée pour quelques uns par la présence d’une automobile.

Il devrait être compté le nombre des vélos mal réglés e/o mal adaptés.

Il ne se conte pas le fait de s’être fait enguirlander par des parents pour avoir respecté le code de la rue — un panonceau « tourne à droite » — devant Brandon-Estienne-Djibril ; en même temps, cette famille poursuivait ensuite sur le trottoir au niveau du pont GV, sans savoir où aller.

S’il peut sembler audacieux d’avoir envoyé les clients sur le machin autour du Labo, il est à noter que peu des « cyclistes du jour » se sont risqués sur la totalité de l’équipement ; de plus, ce jour, il a avait des personnes pour faire la circulation, au quotidien, rien de toute cette mascarade. Ceci pour dire que cet équipement est d’une qualité assez médiocre — largueur de la piste, dos-d’ânes, intersections, abris-bus — même pour un équipement des années 1980. Et que dire de son inénarrable espace de verditude qui va coûter un pognon de dingue en entretien, mais il donnera, peut-être, l’illusion d’une poche de fraîcheur.

Encore une fois au sujet du machintour, payer pour circuler à vélo, c’est avoir une mentalité de bagnoliste. Même si l’idée de faire un tour de vélo dans la ville n’est pas idiote en elle-même, personne au quotidien ne désire rouler dans une médiathèque, sur les planches d’une salle des fêtes, au milieu des égouts… ha si, ça, les cyclistes le font déjà grâce à ces bonnes gens participants à la mascarade un jour, circulant en 4×4 toujours. Un événement « festif », quel que soit le nombre de participant⋅e⋅s, est de la communication ; il ne peut pallier l’absence de politique cyclable — plans, moyens — dans Orléans depuis 30ans, et ce ne sont pas les prétandant⋅e⋅s au trône de cuir qui vont… non, rien, nous verrons en septembre.

Cosmétique

Sur ce jouèb est arrivé une petite opération cosmétique. Le nuage d’étiquette n’est visible dans la colonne de droite que lorsqu’un billet est affiché. À sa place, le lien vers l’info-pollution dans l’agglomération, avec la chaleur à venir, cela va faire besoin.

À l’expérimentation, un Paper⋅li (>fr) consacré au vélo. J’y ai normalement intégré les flux touitteur et iou-tube des 2 influenceurs vélo d’Orléans, si l’expérience est concluante, j’ajouterai les autres.

logo-paper-li-620x250-600x242

Dans le livre du jour

Heureuse surprise de lire quelques passages sur les déplacements au temps de la guerre.

Ce n’est pas la thématique du livre, mais dans « Chastinhas jos las cendres » — que ne’n parle aquí sus mon caier de linga lemosina (>òc) — Monica Sarrasin raconte une partie du chemin réalisé au moment de la mobilisation, par son père qui désire embrasser sa femme et sa fille avant de partir. Le trajet de Périgueux à Nexon est effectué en train, puis à vélo :

« 25 kilomètres, la valise à la main puisque je n’ai pas de porte-bagages. Au début, je roule prudemment en évitant les nids de poule, mais plus j’approche, plus je fonce… »

Plus loin, le père, qui raconte cela dans des journaux de bord,  arrive à Fleury, prend la navette pour Orléans, se paye un café devant la caserne Dunois où là, il apprend qu’il est affecté à Semoy ; avec la centaine de soldat, il va y aller à pied. Au gré des dissolutions de régiment et des permissions du début de la guerre, il arrive à la gare de Rebréchien.

Je ne vous cacherai pas que aussitôt, j’ai regardé une carte pour voir que fût un temps, le transport en commun avait une autre figure dans le canton.

Dans ce livre de souvenirs, à travers la parole de l’autrice alors enfant, on apprend également que les femmes circulaient à vélo, avec un fauteuil à l’arrière pour les nanets :

« Ma mair l’i ‘nava en bicicleta e me menava coma ela. Quò durava ‘n’eternitat perque ‘la montava totas las costats a pé, mas m’einuiava pas. Siclada dins mon selon bien cimbelat sus lo pòrta-bagatge, m’amusava de la saquetadas ; la rota eria pas gaudronada e las bachonanadas mancavan pas ! »

Ma mère s’y rendait à bicyclette, et elle m’emmenait avec elle. Cela durait une éternité parce qu’elle montait toutes les côtes à pied, mais je ne m’ennuyais pas. Assise dans mon petit siège bien sanglé sur le porte-bagage, je m’amusais d’être secouée ; la route n’était pas goudronnée et les nids de poules ne manquaient pas.

Où encore cette scène, drôle même si la situation ne s’y prête pas, digne d’une course contre la montre :

«… [la mair ven d’aprener que son òme es viu] ‘masset sa bicicleta, me conhet dins mon selon, e ‘la veiquí partida a plen luquet.[…] Ma tatà Maria balhet sa bicicleta a ma tatà Loïsa, la veisina balhet la soa a ma tatà Maria e ‘la segueren ma mair coma podian e, mai si erian luenhadas, tenian de fach de credar lor ricancoina : “ fai ‘tencion la pita ! ”… »

La mère [qui vient d’apprendre que son homme est revenu de la guerre] ramassa sa bicyclette, me fourra dans mon petit siège, et la voici partie à toute berzingue. […] Ma tante Maria donna sa bicyclette à ma tante Louise, la voisine donna la sienne à ma tante Maria et elle tentèrent de suivre ma mère comme elles pouvaient, et, quand bien même elles fussent loin, elles prenaient à cœur de crier le refrain : « fait attention à la petite ! »

Une enfant qui avait peur.

Attention, à ne pas réduire ce livre à ces anecdotes de transport. C’est un livre de souvenirs, très touchant, avec un récit en 2 langues et à 2 voix, celle du père, en français écrit dans des carnets de guerre, celle de l’autrice, en occitan, la langue de la narration et des souvenirs du temps de l’enfance.

Publicités

9 commentaires sur “Pêle-mêle

  1. Yann d'Orléans
    16/06/2019

    Les cyclistes d’une fois l’an étaient de sortie ce jour…
    Je ne sais pas combien vont poursuivre l »aventure quotidienne de la vie à vélo après cette initiation mais il faut qu »ils apprennent la signification des DSC.
    Je remontais la rue des Murlins quand j’ai fait un face à face avec deux ccylistes au rond rose qui m’enguirlandent parce que je suis en sens interdit…
    Il reste encore bcp de pédagogie à faire !

    Aimé par 1 personne

    • janpeire
      16/06/2019

      Habituellement ils voient la vie et la ville à travers un pare-brise.

      J'aime

  2. Benoit Perrussel
    18/06/2019

    Qui organise ce Vélotour ?
    C’est le genre de manifestation idéale pour renforcer l’idée que le vélo est un sympathique moyen de se balader en famille…ça n’aide pas à faire évoluer l’approche du vélo comme moyen de transport au quotidien.
    un collègue vélotafeur qui a participé me disait que c’était vraiment pas la bonne occasion pour faire du vélo; goulots et embouteillages !! cherchez l’erreur !!

    Aimé par 1 personne

    • janpeire
      18/06/2019

      La mairie paye une association. L’idée n’est pas mauvaise en elle même, mais après le petit tour, combien du haut du 4×4 penseront vélo ?

      J'aime

  3. Jeanne à vélo
    18/06/2019

    « j’ajouterai les autres » : les autres influenceurs orléanais ?

    J'aime

    • janpeire
      18/06/2019

      Les autres comptes touitteurs. A priori ça marche pour les 2 inscrits.

      J'aime

    • janpeire
      18/06/2019

      Actuellement, il y a ton compte touitteur et celui chez iou-tube, idem pour Yann. Les 2 personnes dont bruissent les médias « mainstream » 😁

      J'aime

      • Yann d'Orléans
        18/06/2019

        Il y a aussi Urodelus / Gonéri.

        J'aime

        • janpeire
          18/06/2019

          Ils seront intégrés le moment venu. Je teste le système dans un premier temps.
          L’idée est de garder le « tour venant » des pays francophones, les blogs de référence comme ceux d’O.Razemon ou Isabelle et le vélo, mais donner à la gazette un ancrage local avec tes observations du quotidien par exemple.
          Dans l’idée de tester, il y a de savoir si ta dernière vidéo va apparaître (mercredi 19 – midi), où sur le paper-li, et comment.
          JP

          J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 16/06/2019 par dans Agenda, Livres, bédés, mangas, Médias.

RSS Jeanne à vélo

  • Circuler à vélo à Dublin, c’est comment ? 16/07/2019
    Mark Wagenbuur a participé à Velo-City 2019, la rencontre internationale autour du vélo qui s’est tenue cette année à Dublin du 25 au 28 juin. L’occasion pour lui de découvrir la capitale irlandaise à hauteur de guidon. Traduction du billet publié le 3 juillet 2019 sous le titre « How cycle... L’article Circuler à vélo à Dublin, c’est comment ? est apparu en […]
  • Pierre-Antoine pédale en mode badass entre Orléans et La Source 12/07/2019
    Ce n’est pas nouveau : les rencontres en ligne, via les réseaux sociaux, aboutissent parfois à des rencontres dans le vrai monde celui où on pédale. Dans le tout petit monde de la cyclosphère orléanaise, Pierre-Antoine a surgi au détour de quelques tweets. Quelques échanges plus tard l’occasion s’est présentée d’avoir... L’article Pierre-Antoine pédale en mo […]
  • Réunion publique sur le plan vélo d’Orléans Métropole 04/07/2019
    En ce 3 juillet 2019, à l’heure du verre en terrasse ou de l’apéro dans le jardin, la climatisation avait été réglée avec soin dans l’amphithéâtre du musée des beaux-arts. C’était réunion publique sur le nouveau plan vélo d’Orléans Métropole. L’assistance était assez nombreuse et l’air frais potentiellement dormitif n’a... L’article Réunion publique sur le p […]

RSS Actuvélo

  • La FUB représentée au Forum mondial du vélo à Quito
    Associations locales et nationales de promotion du vélo, professionnels, techniciens et élus figuraient parmi les participants. La plupart étaient originaires d’Amérique Latine, mais un certain nombre représentaient également l’Europe, l’Océanie, l’Asie et l’Amérique du Nord. La communauté vélo s’est réunie pendant quatre jours pour échanger et bénéficier de […]
  • A Lunéville, on découvre le vélo grâce aux collégiens
    On peut partir de pas grand chose, dans une petite ville qui ne fait pas beaucoup parler d’elle, et devenir en quelques mois exemplaire suite à la rencontre, au bon moment, entre une Communauté de communes novatrice et une association ayant développé des compétences dans l’initiation et le perfectionnement du « rouler en sécurité ». … L’article A Lunéville, […]
  • Ville-accueil du congrès : un sacré coup de pédale !
    Le maire Stéphane Le Foll l’a reconnu sans détour en ouverture du congrès : accueillir la FUB, c’est « l’occasion d’accélérer certains aménagements cyclables ». Quelques jours plus tôt, il avait en effet inauguré deux nouvelles bandes cyclables très attendues. Elles sont situées sur un boulevard signalé comme l’un des principaux points noirs locaux dans le B […]

La chaine vidéo de Yann

La chaine vidéo de Jeanne à vélo

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com
%d blogueurs aiment cette page :