Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Aller à Tours, puis en partir

Aller à Tours

Aller à Tours depuis Orléans ne nécessite pas un SUV, en passant par les bords de Loire, il suffit de monter sur un vélo ; c’est une affaire de quelques kilomètres. Le chemin est plat, rapide, hors 2 ou 3 bosses. Le temps des vacances, une monture de 120kg — cycliste, vélo, bagages — parcourt le chemin en 1 ou 2 jours selon les envies, le rythme donné ou l’importance portée au temps qui passe.
Le chameau boiteux qui écrit cela tourne à 2 litres au cent, et malgré le chaud, le réservoir n’était pas à sec en arrivant à l’hôtel.
Le long de la route des fleuves (EV6 & EV3), une petite attention a été portée sur les traversées de Loire par les ponts et les traversées des ponts par les vélos.

 

Orléans au départ

Pont Georges V

Quitter la rue du Bourdon Blanc pour aller chercher la voie verte au-delà du vieux pont n’est pas des plus agréables. Soit vous prenez ce qui n’est qu’un trottoir, plus ou moins étroit et vous rencontrerez des piétons hagards, des chiens qui promènent un humain, soit vous prenez la confortable chaussée sur laquelle il y a certes, des petits dos-d’ânes, mais aucuns conflits en vue. Attention, le maire d’Orléans n’a été informé que depuis peu que la chaussée à cet endroit n’est pas intégralement limitée à 30km. Il est plus savant sur le prix des chambres d’hôtel à l’international, faut pas lui en vouloir.
Pour ceux ou celles qui doutent de la qualité de trottoir du « machin à vélo », les sévices de la mairie ont effacé les pollutions blanches au niveau du pont. Voilà où passe l’argent, en coup de peinture, en nettoyage, en attendant qu’un grand fauve décide de se répandre ailleurs.

Pont de l’Europe

Une fois passé le vieux pont, il n’y a que le code de la route à respecter pour s’insérer sur ce qui est parfois signalé comme une voie verte, parfois comme une possibilité cyclable, voir comme une piste obligatoire (et dire que le premier d’entre tous promet monts & merveilles…). Avec l’ensemble des travaux qu’il y a eu ces 10 dernières années — suppression d’une voie de circulation, suppression d’un parc de stationnement, réfaction du trottoir — il y avait moyen de créer une piste cyclable « dans le sens de circulation » de part et d’autre de la chaussée entre le vieux pont et le pont Joffre. Il n’y avait pas la volonté, car le vélo à Orléans, c’est pour le loisir ; les gents sérieux stationnent devant les écoles.
Au niveau du pont de l’Europe, la séquence des feux est un peu longuette, mais elle laisse ainsi le loisir de voir le superbe panneau voie verte… au sommet d’un escalier (et d’une ligne de désir). Quelques bordures, le revêtement du pont est globuleux, car les piétons et les vélos n’ont pas besoin d’équipement de qualité, tel est l’antienne chantée par l’agglomération d’Orléans.
Sortir du pont se fait de bordures en bordures.
En réunion publique, il a été expliqué que la véloroute « Loire à vélo » a été rompue au niveau du supermarché de St-Privé, par cause d’accident… d’auto.

Pont St-Nicolas

Enfin, la route fait des avances à la roue, passons pardessus l’autoroute avant le pont St-Nicolas. Même un mercredi de mi-juillet, il y a de la circulation, plutôt bienveillante envers un cycliste en goguette. Le maître des passerelles locales, s’il était à côté de votre roue, vous conterait la légende de l’extension passerellesquèse… mais c’est bien aussi de faire du vélo en solitaire.

Meung / Loire

La véloroute est belle en ce petit matin. Il y a des oiseaux dans les cieux, des crottes de lapins sur le chemin, et arrive Meung/Loire avec son pont suspendu.
Pas de dangers particuliers, il y a un feu pour vous insérer sur le pont au sortir de la véloroute.
Le pont est étroit, n’hésitez pas à prendre votre place dans votre voie. Faites fi des éventuels coups de corne, les automobilistes auront le loisir de vous dépasser plus loin.
Au sortir du pont, il y a un sas à droite pour faciliter la traversée de la tête droite du pont, utile en cas de forte circulation.

Blois

Avant Blois, il y a Beaugency. S’il n’y a pas la Loire à traverser, il y a un croisement avec un pont. Une traversée hésitante entre trottoir, parc de stationnement et au plus sûr, la chaussée. Ne suivez pas scrupuleusement les complications passées le pont, sauf à faire une pause boisson, restez sur la chaussée.

Être comme une truie qui doute

3:30 à une vitesse moyenne jusqu’ici de 23km/h, bien assez grande pour un cycliste chargé comme un mulet, est le temps pour arriver à Blois. Cela se fait par l’observatoire de la Loire et 3 écluses : une réalisée de façon à réduire à une voie de circulation la chaussée, les vélos peuvent passer de part et d’autre d’un équipement de bonne facture. Une seconde écluse a été réalisée sous l’influence d’un⋅e artiste conceptuel⋅le, la troisième, probablement par un⋅e alcoolique.
L’expression populaire « être comme une truie qui doute » prend tout son sens ici. Le cycliste suivant un autre cycliste, le touriste suivant un autochtone, il ne peut pas être pris au dépourvu devant l’usage des écluses.

Les abords du pont sont assez soignés, c’est plat et propre. Sur le pont il y a une bande peinte. Sortir du pont et suivre les indications, c’est bifurquer vers les quais — quai A. Briand — pour pas grand-chose, voir au niveau du rond-point, se mettre en danger. Il y probablement plus simple.
Présentement, à suivre la « Loire à vélo », un groupe d’automobilistes montés à vélo est encore plus perdu que votre serviteur au moment de traverser la grand-route.

Tours

Quelques bordures se projettent sous votre roues, elles sont toujours trop nombreuses, aux carrefours. Après un passage de voie bitumée à une allée de terre — la piste cyclable, double sens, est de l’autre côté du quai de Loire — après quelques mètres circulaient sur la chaussée, voici le pont du tramway :


130km pour voir que c’est possible de supprimer une voie de circulation automobile… avec de la volonté.

Le pont Wilson est le dernier pont du jour, l’hôtel dans Tours est à 2 tours de roue, le long de la voie du tram, un équipement tellement mieux faite que à… ne retournons pas le couteau dans la plaie, un grand malade pensait qu’il y avait 11km de voie cyclable tout le long de la voie B. Peut-être n’est-il jamais venu à Tours métropole ?

°(o!O)°

Bilan des véhicules croisés (environ) en 130 km : Un cent de vélos croisé, 1 douzaine d’automobiles, un tracteur… et des chevreuils qui gambadaient, joueurs, autour de la levée.

°(o!O)°

Voici la carte du trajet :
Et la courbe du relief :
cyclograph_ot.jpg

La VU 2019

  • ‘Nar ad una veloruci’ sens jugar lu toriste, aquò seriá un pauc pardre de sa becana. ‘Na pertida dau viatge es contada dins ‘queu liam (>òc).

Une vélorution universelle — VU — se vit… ou pas.
De la VU 2019 à Tours, il s’en parle dans le journal local, ici (>fr) ou (>fr), et probablement sur les réseaux mal-dits sociaux.

Coté cyclable de la force

Autant le dire, Tours est bien moins péteuse qu’Orléans, l’argent économisé en com’ est passé dans la réalisation des équipements :

 

 

La ville est aérée et la première impression du touriste est que rouler à vélo dans Tours est très agréable. Même si les équipements ne sont pas parfaits, la circulation à vélo y semble très fluide.
Tout n’est pas parfait, loin de là et il y a de la récrimination dans l’air, par exemple ce que montre ce touite (>fr) au hasard de la navigation. Les cyclistes ne semblent pas très bien représentés à la mairie (>fr-La Rotative).

Pour finir ce petit chapitre par une note de positivitude, un exemple : le CCC nouveau dont les abords sont encore en travaux est déjà équipé d’une petite dizaine d’arceaux à vélo ; les arceaux dans la ville de Tours, en nombre, sont tous identiques, il n’y a pas de tentative de faire « style » pour la première putagrameuse venue :

Essayez un jour de « poser » votre vélo contre l’échafaudage du FRAC d’Orléans !

Laisser Tours

En parallèle à la route des pèlerins

Pour cause d’une petite douleur au genou droit, le trajet pour quitter la bonne ville de Tours ne se fera pas entièrement le long de la route des pèlerins. La petite nature ne fera que 70km le long de la Vienne, au milieu des collines de Charente-Limousine.
Initialement, était prévue de suivre à vélo la route « officielle » — EV3 la route des pèlerins — de Tours jusque vers Chauvigny, le hasard des gares de TER fera que Lussac-les-Châteaux sera le départ. À noter que dans le train, il y avait 3 places pour 9 vélos, forcément, ça bouchonnait un peu dans le couloir. C’était une réclamation de la VU…

Le trajet officiel pouvait être suivi jusqu’à l’Isle-Jourdain. Cependant, la ville possède un ancien viaduc ferroviaire sur lequel je tenais absolument à rouler (ce que ne propose pas de faire l’EV3). Je me vois devoir commencer à rouler vers 14h30 — ce qui n’est pas mon heure — par un chaud soleil, je me laisse donc tenter par la promesse de Naviki© (>fr) de faire 20 km en ligne droite, à l’ombre d’un chemin ; la promesse est confirmée par la carte routière : c’est un chemin de randonnée, il y aura quelques ornières, mais Jan-d’Auvernha (>fr) est un Histoire-Bike© soit une très bonne monture.

C’est une quasi merveille de chemin qui a sauté d’une probable très ancienne ligne de chemin de fer (tramway léger, voie métrique ?). Le cyclo-randonneur amateur est naturellement abrié par le sous-bois :

L’euro-véloroute des pèlerins sera au rendez-vous à l’Isle-Jourdain, le viaduc aussi. Il n’y a plus qu’à vaincre les peurs de l’enfance et ne pas bader :

 

 

La véloroute perdue, c’est la rencontre avec un circuit automobile qui se présente, en même temps que la pointe de vitesse du jour.

La véloroute est croisée à nouveau à Availles-Limousines — Avalhas Lemosinas — mais encore une fois, je me suis mis un impératif de trajet sous la forme du château de St-Germain de Confolens — Sent German — pour cette vue :

 

 

Encore quelques collines, un chemin de randonnée, 2 églises caractéristiques du roman-limousin, 5 éoliennes, un virage et les vacances commencent.

°(o!O)°

Bilan des véhicules croisés (le petit doigt en l’air) sur 70 km : 3 vélos croisés, 2 douzaines d’automobiles, une demie douzaine de tracteurs… et le spectacle d’une buse chassée par une horde de corbeaux.

°(o!O)°

Voici la carte du trajet :

Et la courbe du relief :

°(o!O)°

Un dernier lien pour la route, celui des euro-véloroutes (>fr), l’idéal pour partir en vacances, même si vous ne faites pas tout comme ils disent.

L’an prochain, la vélorution universelle (>fr) se déroulera en Normandie, probablement à Bernay (fr-whiskypédia).

Un commentaire sur “Aller à Tours, puis en partir

  1. Pingback: Pitits voiages lu temps daus congiers – Rapieta

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 17/07/2019 par dans tourisme, et est taguée .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Utrecht inaugure un nouveau et vaste parking à vélos souterrain en centre-ville 20/10/2021
    Quand il n’y en a plus, il y en a encore ! De quoi ? Du stationnement vélo de grande qualité… à Utrecht ! C’est évidemment Mark Wagenbuur qui fait la visite puisqu’il a assisté à l’inauguration de cette installation résolument « moderne ».Voici la traduction de « Why did Utrecht open yet another giant underground... L’article Utrecht inaugure un nouveau et v […]
  • Un « Social Cycling Tour » à Bois-le-Duc 13/10/2021
    Difficile de traduire proprement l’expression « Social Cycling Tour » donc je me suis bien gardé de le faire. Mais je suis sûr que vous comprenez intuitivement de quoi il s’agit. Sinon, aucun souci, Mark Wagenbuur vous explique tout. 😇Voici la traduction de « A ‘social cycling tour’ in ʼs-Hertogenbosch » publié le 13... L’article Un « Social Cycling Tour » à […]
  • Pédaler de Huis ter Heide à la gare de Driebergen-Zeist dans la Province d’Utrecht 06/10/2021
    Un nouveau trajet interurbain à vélo commenté de Mark Wagenbuur.Voici la traduction de « Ride from Huis ter Heide to station Driebergen-Zeist (Province of Utrecht) » publié le 6 octobre 2021 sur Bicycle Dutch. Le trajet de cette semaine nous emmène d’un endroit à l’autre du blog. Nous commençons juste au sud... L’article Pédaler de Huis ter Heide à la gare d […]
  • Une base aérienne transformée en espace cyclable aux Pays-Bas 29/09/2021
    Peut-être qu’un jour la base de Bricy sera elle aussi rendue à la nature et deviendra cyclable. En attendant, celles et ceux qui y travaillent aimeraient certainement pouvoir s’y rendre à vélo de manière sûre et confortable… Mark Wagenbuur garde les roues sur terre mais nous fait un peu rêver... L’article Une base aérienne transformée en espace cyclable aux […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :