Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Si les véloci…

Après un premier billet sur des variantes de chemin (>fr-Suivre la voie) voici un second billet qui traite de deux zones plus une.

Éviter Bannier

Circuler dans le faubourg Bannier n’est pas très agréable : il y a beaucoup de circulation, des saloperies en bagnole qui s’énervent très facilement, sans parler du stationnement en dehors de toutes règles et son cortège de portières ouvertes au détriment de tout élément de sécurité. C’est un quartier avec une population au « moi » délirant, dont le levier de vitesse est une extension du domaine des frustrations sexuelles, mais pas que… de cheval.

De plus c’est un quartier passablement gris, sans oublier qu’il est bien moins souvent nettoyé que le devant de la préfecture, ceci entraîne peut-être cela.

Il y a peu, il y a eu une demande pour savoir quoi faire pour circuler dans les rues Gault et Carnot.

  • De Coligny vers Saran, c’est facile, le quartier est résidentiel, en partie en zone30.
  • Dans le sens du retour, c’est la présence du panneau « sens interdit » et surtout, non-pas de la mention éventuelle « même vélo », mais le panneau d’interdiction d’une catégorie de véhicules qui pose problème. D’autant plus que l’interdiction (des vélos) ne figure pas dans le sens inverse de circulation. Où la zone est entièrement interdite aux vélos, où il y a erreur dans l’affichage :

Regardons la carte (>fr-carte participative de la vélorution) :

Il faudrait être aveugle pour ne jamais avoir vu la rue Louis Braille et ainsi faisant, n’avoir peut-être jamais pu lire les contes de Perrault. Il y a une fin à l’humour à trois balles.

Si la circulation à droite du fgb Bannier pose un problème, la circulation à gauche du même faubourg est possible. Le chemin que je recommande, c’est le tracé vert-pointillé, une circulation facile, en ligne quasi droite. ATTENTION : ce tracé ne figure sur aucuns calques de la carte participative.

Sur la même carte, il y a une recension des « équipements cyclable du lieu ». Votre serviteur a mis (temporairement) des points noirs sur :

  • une auto-école qui fait se stationner ses apprenti⋅e⋅s en contre-sens, dans la bande cyclable qui plus est.
  • l’étron de ciment qui cache une plaque d’égout — dans le film ci-après, Yann ne lévite pas car il n’est pas dans un album de Tintin, il l’évite car il va vite — et est une plaie avec les feuilles mortes de l’automne.
  • les ralentisseurs à destination des automobiles.
  • les GCUM. Les automobilistes sont souvent garés comme des merdes dans l’étroite bande peinte : les parents d’élèves devant l’école, les petites vieilles devant la Caisse d’Épargne, les petits vieux devant la Poste, les trafiquant⋅e⋅s de drogue ou les philosophes devant la mairie de quartier… quand ce n’est pas la police.

Poursuivre dans le quartier en direction de Saran ce fait le long du petit cimetière où il y a un trottoir que la mairie désirerait cyclable, mais c’est un trottoir — équipement peint tellement discret que dans son film, le sieur Yann l’ignore — de toutes les façons, la chaussée est cyclable, personne ne peut vous obliger à circuler sur les trottoirs.

De votre serviteur, vous n’aurez que des images fixes, pour un film tourné en partie dans le quartier, c’est la DailyObs n°6 :

Zoner à St Jean la Ruelle

Il y a peu, Jehanne à vélo vous transportait à travers ce billet (>fr-voie vert de gris) vers la zone. Il a pris le chemin « officiel », « faute de mieux » comme il se dit dans les services municipaux. Cette zone a été il y peu témoin d’un accident très très grave, je ne ferai pas d’humour.

Regardons la carte (>fr-carte participative de la vélorution) :

Ma recommandation pour éviter le danger créé par la mairie, est de suivre, au départ de la station de tramway Rol Tanguy, la rue de Chaingy puis de prendre le « truc » de la rue L.Blum (la rue est cyclable). Vous allez ensuite trouver à droite ou à droite (avec des bordures car ce sont d’anciens trottoirs) une piste en double sens. Par un manque de discipline et par ce que c’est pratique et sur, il y a souvent des élèves dessus, mais c’est cyclable.
Autre alternative — tracé en vert pointillé sur la carte — la rue de la Cirerie. C’est une droite qui vous portera directement à l’entrée de la zone du diabète & du cholestérol réunis. ATTENTION : ce tracé ne figure sur aucuns calques de la carte participative.

De votre serviteur, vous n’aurez pas d’images, mais en sus du reportage de Jeanne, Yann est déjà allé faire une DailyObs, la n°4 :

Faire le trottoir aux Groues

Et parce que nous étions à St Jean la Ruelle, essayons de prendre sans accident ce que les Charybde & Scylla des « déplacements locaux » imposent aux Groues.

Regardons la carte (>fr-carte participative de la vélorution) :

Note : sur la carte, le pointillé orange montre un chemin ancien qui était pratiqué par les cyclistes.

En venant de Saran par la rue du 11 octobre, loin l’odyssée pour  trouver les bazars. Bon courage à vous pour traverser au milieu des sirènes automobiles, bon courage pour monter sur le géant trottoir, car oui, les cyclistes doivent faire le trottoir à St Jean avant d’emprunter la voie verte.

Qu’il soit bien entendu que ces 2 voies vertes en tant que telles et pour l’instant — quand l’opération immobilière sera terminée, ce ne sera qu’une vie de quartier de plus, en rien un parc —, ne sont ni une mauvaise idée en ce lieu ni d’une mauvaise qualité de réalisation, seulement, il faut pouvoir monter dessus, et cela ne se fera qu’avec le courage de 2 trottoirs traversants, pas par des rabaissements de bordure (la mairire d’Orléans a déjà fait le coup place de Loire), il faut également en descendre.

  • En venant de St Jean — la salle des fêtes pas exemple — le truc ne peut se prendre que si le, ou la, cycliste circule sur le trottoir, hors, il faut le dire encore une fois, UN TROTTOIR N’EST EN RIEN UN ÉQUIPEMENT CYCLABLE sauf pour les enfants de moins de 8 ans. Vous avez grimpé sur le truc et circulez maintenant au milieu du futur quartier, pour en sortir, ATTENTION au trottoir de la rue Pelloutier, car le débouché des voies vertes se fait sur un trottoir. Ce qui n’est en rien dangereux, non-non-non ! Reste ensuite à rejoindre la rue des Murlins dont l’aménagement récent n’a pour but unique que d’isoler Saran. Quand on se retrouve avec 2 rue parallèles qui vont dans la même direction (prison, pôle clinique privée, Kapitalist’Park), on voit le sens des priorités. L’alternance est parfois un choix judicieux.
  • Pour aller à St Jean, ou Saran, en quittant l’endroit, prenez directement la rue de la Croix Baudu puis la rue des chaises, évitez le machin vert qui vous endangerisera de trottoirs en trottoirs.

Il n’y a pas — encore — d’observations du quotidien délirant par Yann, mais, mais, mais pour mamaiser un peu, les images qui bougent, c’est bien, la lecture, c’est mieux. Voici de quoi faire avec un article (>fr-les Groues à vélo) dont voici un film tourné en partie dans le quartier (avant travaux) :

 

Billet de rentrée

Ceci n’est pas un billet de rentrée puisque votre serviteur n’est pas sorti. Par contre, les bagnoles sont de retour, même si, et j’en veux pour preuve la fièvre de ce jeudi soir, il y a une constance dans le connard motorisé à Orléans.

Enfin, c’est la rentrée pour certains, et certaine. En image, la séquence connasse sur le boulevard :

Sauf erreur de ma pomme, pour avoir la paix, bvd Aristide Briand, ne peuvent rouler que les résidents et le bus. Par exemple, le petit vieux en voiture rouge tournait pour rentrer dans la courette d’un bâtiment adjacent. Mais, la voiture blanche — Renaud Modus — se fend d’un coup de corne, avant de me raser dans son déplacement, et finalement échouer comme une merde au cédez-le-passage final avant d’avoir décharger Marie-Euzebie-des-Espérances devant l’établissement scolaire. Je la rattrape pour la traiter de grosse bouse.

Conclusion

Il en faut une, mais avec un billet écrit par une petite crève de saison, un billet un peu décousu, quoi dire en conclusion.

Ce billet présente 3 quartiers, avec des particularités propres aux 3. Trouver l’optimum ne se fait pas du premier coup de pédale et encore une fois, il ne s’agit pas pour moi de dire que je sais mieux que les 2 autres cyclistes, il ne s’agit pas de vous dire où pédaler. Comme vous, je fais en fonction de ma cyclabileté, de ma monture, du temps…

Il ne s’agit pas de dire que je ne circulerai jamais sur les trottoirs en quelques endroits, malheureusement, les édiles locaux nous bloquent de plus en plus souvent, pour nuire, rien de plus, pour nuire aux cyclistes.

Il ne s’agit pas de dire… mais, une chose est certaine, si les vélociraptors avaient suivi les conseils de Jeanne, de Yann ou de votre serviteur, ils seraient probablement encore de ce monde.

🙂

Information

Cette entrée a été publiée le 04/11/2019 par dans Conseils divers, Une photo vaut mieux qu'un long discours, et est taguée , , , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Rejoindre à vélo un crématorium pour animaux aux Pays-Bas 23/09/2021
    Une tranche de vie de Mark Wagenbuur auquel je souhaite publiquement le meilleur pour la suite.Take care Mark!Voici la traduction de « Riding to a pet crematorium » publié le 22 septembre 2021 sur Bicycle Dutch. Dans ma série de « vrais trajets », en voici un que j’aurais préféré ne pas avoir... L’article Rejoindre à vélo un crématorium pour animaux aux Pays […]
  • La rue Lamartine à Fleury-les-Aubrais est un crash test métropolitain 21/09/2021
    C’est au pied du mur qu’on voit le maçon. Et c’est devant les problématiques de stationnement résidentiel qu’on mesure le degré d’engagement des élu(e)s en matière de transition. Le cas posé par la rue Lamartine à Fleury-les-Aubrais est à cet égard emblématique car l’imbroglio actuel provient de la mise en... L’article La rue Lamartine à Fleury-les-Aubrais e […]
  • La véloroute express de Tilburg à Waalwijk est terminée 16/09/2021
    En traduisant régulièrement les billets de Mark Wagenbuur, je cherche avant tout à donner envie – aux élu(e)s et technicien(ne)s en tout premier lieu !Le billet de cette semaine appartient pleinement à cette catégorie du feel good cycling.Une certaine vision de l’avenir du déplacement individuel.Voici la traduction de « The finished fast... L’article La vélo […]
  • Le remarquable Low Traffic Neighbourhood de Railton — par The Ranty Highwayman 14/09/2021
    Qui n’a pas entendu parler des Low Traffic Neighbourhoods du Grand Londres ? Wikipédia y consacre un article (en anglais) dans lequel on apprend qu’il s’agit d’une démarche par laquelle les pouvoirs publics – et les riverains – cherchent à réduire ou même éliminer le trafic de transit dans les... L’article Le remarquable Low Traffic Neighbourhood de Railton […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :