Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Surprise, dans Orléans, le CÉRÉMA se prend une « branslée »

Aller arroser des poissons en bocal réserve bien des surprises.

Mais « où suis-je ? » dans cette folle mégalopopole aux 500km de trottoirs peints et/ou ceints de panneaux plus idiots qu’à leur place.

Commentaires sur les photos

  • Photo 1 : le panneau carré « machin à vélo » a son pendant « fin de machin » au dos (équipements récents). J’ai pris la photo alors qu’un couple de personne se baladait en mode post-digestion. Eux, ils étaient à leur place, sur la largeur de ce qui est un trottoir, rien de plus qu’un trottoir goudronné de frais, avec des dos-d’ânes.
    • La rue des Bransles a été refaite de manière à ralentir les automobiles avec des chicanes, ce qui est une bonne intention.
    • Le traitement du trottoir est mauvais. Ceci serait « acceptable » — en étant généreux — si le trottoir était unidirectionnel ET PLAT, et si la rue était en sens unique. Les cycles pourraient rouler dans le même sens que les autos, le contre-sens serait protégé.
  • Photo 2 : ce panneau ne devrait jamais être sur un trottoir… puisque au final, c’est un trottoir. De plus, si en « entrée » le trottoir est une bande, en sortie, il devrait en être de même, il n’y a que les escargots qui peuvent intervertir et encore, il y a des conditions… Personne ne commence un repas par une assiette de crudités pour en cours de dîner s’apercevoir que c’était une pauvre crème brûlée surgelée et mal décongelée.
  • Photo 3 : cette partie-ci du trottoir est déjà peinte des millions du plan vélo d’Orléans et de son agglomération (sous-entendu, la première partie va bientôt l’être).

Commentaires après coup

Et si c’était une bonne idée ? Non, personne de la mairire d’Orléans ne me menace après coup, et de carré, je n’ai croisé que les panneaux.

En dehors des photos

La personne aux poissons rouges m’avait vendu l’affaire en disant « et tu verras, il y a un chemin à cet endroit, un autre ici… pour ta carte… les vélos gênent… ». Oui je ne suis autophobe, j’ai des amis bagnolistes !

Les chemins en question existent, mais, ils passent dans des équipements publiques (gymnase…) donc susceptibles d’être fermés, comme ce le fut le premier de l’an. Se perdre est un bon moyen pour se trouver. En tournant dans le parc pavillonnaire, j’ai entre-aperçu des traces aussi suspectes que les projets décrits dans le journal de ce jour (>fr-La Rep). Oui St Jean de Braye va aussi faire faire le trottoir à De Gaulle (>fr).

Ce jour, lors de la seconde visite aux nageurs, je désirais compléter cette carte :

Capture d’écran de 2020-01-05 16-11-49

Avant j’étais moche

Une bonne idée ?

Mais une réalisation des temps jadis, des années 70. Je suis désolé, mais je vois pas d’autres explication qu’un blocage sur les années de jeunesse des édiles en place.

Lors de la reconnaissance d’un trajet vélorutionnaire (>fr), j’avais reporté le petit point vert sur la carte, au niveau de la rue de la Loire à St Denis. Je trouvais ironique les 2 panneaux (soit environ 150€00 x 2) pour ce tour de rond-point.

Au final, avec le trottoir de la rue des branques d’Orléans, pardon, de la branlée (aux recommandations) du CEREMA, pardon, la rue des Bransles à Saint Denis en Val et l’équipement ancien de la rue de la Loire, il y a comme une forme vague de réseau. Le fait d’avoir aménagé le trottoir de la rue des Bransles « ainsi » est « raccord » avec le restant de ce coin-ci de la galaxie.

Un début de réseau

Pourtant, si l’idée est bonne — faire ralentir les automobiles d’un côté, vouloir aménager des équipements pour les cyclistes de l’autre — la réalisation est déplorable, lamentable, inimaginable au XXI siècle. Je maintiens que cela a du sens présentement uniquement pour l’effet « réseau » avec une rue « aménagée » dans son entière longueur ; oké, un réseau de piètre qualité, mais un réseau.

En l’état, cela pourrait-être utilisé pour desservir des lieux de vie (école, centre aéré, salle des fêtes…) par des parents avec des jeunes enfants : les parents sur un vélo et sur la route & l’enfant sur son vélo lui-aussi et sur l’équipement… en réseau. C’est la seule utilisation possible de la chose, certainement pas pour un usage au quotidien !

Capture d’écran de 2020-01-05 16-24-12

Après, je traitille alors que les poissons frétillent

En conclusion

Encore une occasion de ratée, oui, même si, j’ai modéré ma première impression sur ce nouvel non-équipement, car je ne connaissais pas l’aménagement ancien de la rue de la Loire (sur lequel je n’ai pas roulé de toutes façons).

J’ai quitté St Denis par la rue de Chambourdon, afin de n’avoir pas à rouler sur le trottoir de la rue des cordelles, pour arriver au centre aéré, où m’attendait… un trottoir peint de plus, celui de la rue porte rouge (St Jean le Blanc)(peinture ancienne). Encore un trottoir, rien de plus, avec arrêt-bus.

La manie des trottoirs peints a depuis longtemps touché St Jean le petit blanc comme la gastro en ce début d’année : il y a des traces suspectes partout. À un point tel, que par 2 fois, un vieillard en 307 m’a klaxonné alors que je circulais — sans dos d’ânes, sans contourner les arbres, sans ressauts — sur la chaussée et que, jusqu’à preuve du contraire, je respectais le code de la route. Il en allait de même d’un cyclosportif en vadrouille. Mais il semblerait que à St Jean, les automobilistes achètent en même temps qu’une automobile la route qui va avec (à noter qu’un suviste hilare, a mis par 2 fois, une pointe d’honneur à nous dépasser avec une large distance de sécurité).

Les gens du lieux, et d’ailleurs dans la mégalopole d’Orléans, sont trop souvent habitués à ne pas avoir de vélo dans leur environnement voituresque. Faire circuler les vélos, dans toutes les directions, sur des trottoirs mal aménagés n’est qu’une façon de se débarrasser des cyclistes, pas d’améliorer leur sort, même aux abords des écoles, comme par exemple c’est le cas devant le collège de St Jean le Blanc.

11 commentaires sur “Surprise, dans Orléans, le CÉRÉMA se prend une « branslée »

  1. Jeanne à vélo
    05/01/2020

    Ah Saint-Denis-en-Val et ses zones 30 dites « priorité aux piétons » ! (en même temps c’est facile en laissant le nom des rues… ☺️)

    Aimé par 1 personne

    • janpeire
      05/01/2020

      C’était cadeau, un restant d’esprit de Noël. J’ai terminé l’entretien des plantes et des poissons, je modifie (modère) un peu le billet.

      J'aime

      • Jeanne à vélo
        05/01/2020

        Très bien la refonte !
        Ce qui est dommage sur la deuxième capture de le carte c’est qu’on ne voit plus le nom des rues.

        Aimé par 1 personne

        • janpeire
          05/01/2020

          Les commentaires étaient nécessaires pour moduler ma première impression.
          Pour la lecture de la carte, j’ai mis le lien en fin de billet.

          J'aime

  2. Calcius
    05/01/2020

    Pas possible :
    !!!! Quel manque de professionnalisme de la part de la minipole..
    Aucune excuse

    Aimé par 1 personne

    • janpeire
      05/01/2020

      Oui pour la qualité de réalisation, c’est lamentable en l’état (et j’ai croisé 3 cyclistes urbains sur la route, ce qui confirme un peu mon avis) mais l’idée est bonne au final.

      J'aime

      • Calcius
        05/01/2020

        « L’idée est bonne au finale » ? où est la bonne idée là ?

        Aimé par 1 personne

        • janpeire
          05/01/2020

          Je rajoute tout ça en commentaire et sur la carte de la vélorution 😉

          J'aime

        • janpeire
          05/01/2020

          Mon billet est annoté (enfin).

          J'aime

  3. Yann d'Orléans
    05/01/2020

    Je vous l’avait dit… Ils vont nous claquer tout le budget du plan vélo en pots de peinture et en pochoir…

    Je suis sûr que lors de la réhabilitation de la rue, ils ont demandé aux riverains les types d’aménagements qu’ils voulaient et que la majorité a dû dire pas de piste cyclable car les vélos c’est dangereux, on ne les voit pas arriver… Et la mairie a ménagé la chèvre (les riverains) et le chou (la loi LAURE).

    Les riverains ne devraient pas intervenir dans la mobilité d’une ville sauf si on décide du jour au lendemain de faire passer des PL sous ton nez.

    La mobilité est une affaire trop sérieuse pour la confier aux riverains (motorisés)!

    Aimé par 2 personnes

    • janpeire
      05/01/2020

      Effectivement, après coup, j’ai regretté de n’avoir rien dit au couple de promeneurs (voisin, riverain, concerté…) mais l’envie de faire la photo pour me moquer, pardon, pour permettre l’amélioration continue des km cyclables d’Orléans était la plus forte.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 05/01/2020 par dans Orléans n’aime pas beaucoup les vélos, Une photo vaut mieux qu'un long discours, et est taguée .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Moins de morts sur la route aux Pays-Bas, mais une baisse moins sensible chez les cyclistes 30/07/2020
    Mark Wagenbuur a publié un billet supplémentaire cette semaine. Il concerne les accidents de la route mortels dont les homologues néerlandais de l’INSEE ont produit une synthèse couvrant deux décennies de données.Voici la traduction de « Road fatalities declined in the Netherlands, but less for cycling » publié le 28 juillet 2020 sur... L’article Moins de mo […]
  • Maintenance des aménagements cyclables aux Pays-Bas 29/07/2020
    Après avoir posé la question « À quoi ressemble le revêtement rouge des voies cyclables après de nombreuses années d’usage ? », Mark Wagenbuur revient sur la question de la maintenance des aménagements cyclables aux Pays-Bas. Une affaire sérieuse.Voici la traduction de « Cycleway maintenance and repairs » publié le 29 juillet 2020 sur Bicycle Dutch.... L’art […]
  • Carte postale lochoise et post-scriptum de Brenne 26/07/2020
    Dans son livre âpre Écrire pour sauver une vie, qui en matière de lecture est au traditionnel polar estival ce que seraient des carottes Vichy au réveillon, John Edgar Wideman note en passant (en train) : « Pourrait-on trouver mieux, mieux que ce que la campagne française a toujours été et... L’article Carte postale lochoise et post-scriptum de Brenne est ap […]
  • Un tour à vélo sur le chantier de la F50 22/07/2020
    Une snelfietsroute, c’est un « itinéraire vélo rapide ». Mark Wagenbuur nous emmène découvrir ici celui qui devrait prochainement relier plusieurs villes du Brabant-Septentrional. Où l’on se rend compte au plus près du terrain que le réseau cyclable des Pays-Bas, qui est déjà le plus dense et cohérent du monde, est dans... L’article Un tour à vélo sur le cha […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Orléans refait la rue du Parc (à voitures) 02/07/2020
    La rue du Parc située dans le quartier Dunois commence sa mue. Le tronçon sud entre les rues Caban et Coulmiers est maintenant achevé. Petit tour d’horizon. COTE VELO Un double sens-cyclable a fait son apparition. En entrée de rue, il est matérialisé par quelques bandes puis plusieurs pictogrammes pour guider le cycliste. La chaussée... Lire la Suite → […]
  • Serge Grouard repart pour un tour de piste 28/06/2020
    Les urnes ont rendu leur verdict : sauf recours ou autre chaussetrappe, Serge Grouard retrouvera le fauteuil de maire d’Orléans jusqu’en 2026. Lors de cette campagne, ce dernier s’est souvent présenté comme le vrai candidat vert de ces élections municipales et qu’il mettra « en place ENFIN un vrai réseau continu et sécurisé de pistes cyclables« .... Lire la […]
  • Pour aller plus loin, il faut ralentir (les voitures) 13/05/2020
    Orléans à son tour entre dans la danse de l’urbanisme tactique et quitte le gruppetto pour tenter de rejoindre l’échappée belle des villes cyclables. Marie Guibal, journaliste à la République du Centre, détaille ici les aménagements à venir. L’emblématique pont George V va (enfin) se doter d’une voie cyclable malgré les jérémiades d’une partie de... Lire la […]
  • Pédaler avec ses enfants à Orléans 07/05/2020
    Nous y sommes! Le déconfinement arrive et tout le monde chante les louanges de l’efficaicté du vélo. Ce sera le moyen le plus efficace pour se déplacer. Pour celles et ceux qui débutent, Tonton JP a très bien rappelé les comportements à adopter pour se déplacer en toute sécurité à vélo. Il est plus que... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :