Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

2 ‘tites courses sur le trajet

Le temps du NaHaiWriMo (>òc-lm & fr), c’est mon cyber-cahier occitan qui est alimenté — cependant, les haiku tombent souvent du vélo — voici donc un tout petit billet pour parler des « courses » ; pas l’action d’aller magasiner, non, les petites courses du quotidien qui sont faites, entre cyclistes ou encore cyclistes devant, ou derrière, un automobiliste. Ces instants sont « notés » plus que tout lorsqu’il y a eu un vrouvroum plus ou moins appuyé, une queue de poisson…

St Vincent contre un gilet jaune

Par GJ, j’entends une personne avec le chiffon sur son tableau de bord, pas forcement un nationaliste ou un climato-sceptique. Bien sûr, ce billet reste un billet léger, sans prétentions, et j’ai probablement croisé cette personne sur une petite partie de son chemin… et de ses habitudes.

Toujours est-il que, en quittant le stationnement devant la boulangerie — les trafiquant⋅e⋅s de drogue du faubourg dorment à 07:30 — avec sa fourgonnette, en me coupant la route, forcément, j’allais le « mémoriser ».
Aux feux, nous sommes arrêtés par la passage du tramway. Je me positionne exprès devant, ostensiblement, avec une manœuvre bien lente, par pure provocation à 3 balles. Bien sur, avec la petite circulation du faubourg, il n’a pas pu me doubler jusqu’au feu de la rue de la gendarmerie. Ensuite, comme il n’y avait plus de bus, plus de circulation, je me suis fait doublé sans problèmes. Autant le dire, la personne au volant ne semblait pas des plus nerveuses dans sa conduite.

Mais, c’est avec plaisir que je l’ai (pour)suivi, que je l’ai coursé à partir du giratoire de la croix-Fleury, puis rue de Lamballe puis boulevard éponyme, quasiment jusqu’à la mairie, où, ceci est une hypothèse, la personne a apporté les croissants. Et c’est beau l’amour !
L’amour du pain, du vin et patin-cofin.

La boulangerie du départ est une bonne boulangerie, certes, mais il y en a — encore — une dans Fleury « centre », en dehors du marchand de malbouffe du coin. Il y en a également au moins 2, ouvertes elles-aussi, sur un si petit trajet.

Comme dit l’autre « qui suis-je pour juger ? »

Mais, mais, mais, pour le plaisir de mamaiser un coup de plus, mais, dans l’hypothèse d’un si petit trajet (2,7km), la bicyclette, voir l’électrocyclette, est largement suffisante. De plus, couper la route à un vélo peut être dangereux, surtout dans une rue refaite à neuf pour réduire les trottoirs en 2018-2019 avec aucuns aménagements cyclables, sauf un coup de peinture en vert dans un premier temps, puis un second coup de peinture en blanc, car Orléans lave plus propre.

Faire école

En roulant quasiment toujours aux même horaires, dans les même quartiers, le cycliste croise souvent les même personnes. C’est une bonne chose, presque rassurante, car en cas de pépin, vous avez déjà probablement croisé la main qui se tend. De plus, quand je n’ai pas croisé une personne pendant un temps, les retrouvailles se marquent dans le bonjour, dans le sourire, par un geste.
C’est pas en bagnole qu’on se raconte sa vie comme cela.

Sur mon trajet actuel, depuis ce début d’année 2020 environ, je croisais un cycliste dont le trajet devait être celui en orange, un trajet tiré ici de Naviki (>fr). Or, j’arrivais avant lui à la fin de la trace.

Sur les cours, c’est en observant une cycliste que je retrouvais sempiternellement devant moi alors que je l’avais doublée auparavant, que j’ai « appris » un de ces raccourcis dont jamais la mairire ne fera les éloges sur une carte de qualité.
Et bien ce cycliste a fait de même. Je pense qu’il a peut-être tenté le chemin bleu, mais c’est un chemin avec un pont en sens unique dans son trajet matinal, et il devrait être de ceux qui respectent la loi.

Ce matin, après la légère frayeur de me sentir suivi — feu avant à pile, très puissant — j’ai modéré ma vitesse car je croyais que la personne désirait me doubler.
Que nenni ! Dans l’inconnue de la nuit, je l’ai guidé au milieu des déchets car l’endroit n’est jamais nettoyé, ce, jusqu’à la barrière posée au milieu de la rue par la mairie pour éviter que l’endroit soit usé par les millions de touristes. J’ai suivi le sillon de la ligne de désir, une ligne de boue après des jours de pluie, puis j’ai éclairé la voie violette et les voies de chemin de fer jusqu’aux derniers systèmes d’anti-intrusion.

Une fois remis en selle et sur la bonne voie, le saligaud m’a cramé jusqu’au point habituel.
Demain est un autre jour.

Bonus

Je parlais de « sales coups », en voici 2 exemples en vidéo, à Nantes dans ce lien (>fr)

À Nantes, un cycliste s’est retrouvé face à deux automobilistes qui n’ont pas été tendre avec lui. Le premier lui fait une queue de poisson, tandis que le second lui rentre tout simplement dedans.

Et à Orléans, sur le compte de l’oiseau-bleu de Jehanne-à-vélo :

Orléans est bien moins spectaculaire que Nantes, h e u r e u s e me n t, mais la situation n’en est pas moins dangereuse en cas de perte de contrôle de son vélo. Le film du touite de J-à-V est l’occasion d’admirer le gigantisme d’une place de stationnement pour personne à mobilité réduite.

 

 

 

2 commentaires sur “2 ‘tites courses sur le trajet

  1. Jeanne à vélo
    05/02/2020

    Et puis, surtout, mon fils me suivait à quelques mètres…

    Aimé par 1 personne

  2. Calcius
    06/02/2020

    « ….. Le film du touite de J-à-V est l’occasion d’admirer le gigantisme d’une place de stationnement pour personne à mobilité réduite….. »
    On peut noter également au sujet de cette place, un surbaissement de trottoir totalement inutile…trop court,Il ne sert pas à protéger les roues de la bagnole…il ne sert pas non plus au conducteur qui serait en fauteuil ,à rejoindrele trottoir. (sa voiture est garé dessus)

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 04/02/2020 par dans Non classé.

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Utrecht inaugure un nouveau et vaste parking à vélos souterrain en centre-ville 20/10/2021
    Quand il n’y en a plus, il y en a encore ! De quoi ? Du stationnement vélo de grande qualité… à Utrecht ! C’est évidemment Mark Wagenbuur qui fait la visite puisqu’il a assisté à l’inauguration de cette installation résolument « moderne ».Voici la traduction de « Why did Utrecht open yet another giant underground... L’article Utrecht inaugure un nouveau et v […]
  • Un « Social Cycling Tour » à Bois-le-Duc 13/10/2021
    Difficile de traduire proprement l’expression « Social Cycling Tour » donc je me suis bien gardé de le faire. Mais je suis sûr que vous comprenez intuitivement de quoi il s’agit. Sinon, aucun souci, Mark Wagenbuur vous explique tout. 😇Voici la traduction de « A ‘social cycling tour’ in ʼs-Hertogenbosch » publié le 13... L’article Un « Social Cycling Tour » à […]
  • Pédaler de Huis ter Heide à la gare de Driebergen-Zeist dans la Province d’Utrecht 06/10/2021
    Un nouveau trajet interurbain à vélo commenté de Mark Wagenbuur.Voici la traduction de « Ride from Huis ter Heide to station Driebergen-Zeist (Province of Utrecht) » publié le 6 octobre 2021 sur Bicycle Dutch. Le trajet de cette semaine nous emmène d’un endroit à l’autre du blog. Nous commençons juste au sud... L’article Pédaler de Huis ter Heide à la gare d […]
  • Une base aérienne transformée en espace cyclable aux Pays-Bas 29/09/2021
    Peut-être qu’un jour la base de Bricy sera elle aussi rendue à la nature et deviendra cyclable. En attendant, celles et ceux qui y travaillent aimeraient certainement pouvoir s’y rendre à vélo de manière sûre et confortable… Mark Wagenbuur garde les roues sur terre mais nous fait un peu rêver... L’article Une base aérienne transformée en espace cyclable aux […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :