Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

29 février, un jour à aller à la fête de la bière

Auf gehts ! C’est parti ! La 185e édition de la fête de la bière de Munich aura lieu du 19 septembre au 4 octobre 2020.

Nous vivons dans un monde aux angoisses serinées quotidiennement par les dévidoirs à propagande, les mêmes proposent les remèdes entre 2 injonctions au bien être. Qui peut savoir ce qu’il en sera de septembre 2020 ?

Nous sommes le 29 février 2020, et les arbres de la forêt domaniale ont le temps de tomber au moindre coup de vent à force d’avoir les pieds dans l’eau, Loire a le temps de cesser de couler cet été à cause de la chaleur. Nous sommes le 29, un jour venteux et pluvioteux, et St Cyr en Val organise sa seconde fête de la bière & des brasseries (presque) locales. L’occasion d’une promenade à vélo.

Moins de 10km entre la ville-centre et une de ces petites communes qui se bougent pour vivre, alors que d’autres personnes sur la toile, tissent un lien entre la capitale (>fr – Isabelle & le vélo) et la cité johannique (>fr – J-à-V).

La fête

L’association (>fr) Saint Cyr en Marches, avec un « s », est aux manettes de l’organisation avec beaucoup de travail, beaucoup de bénévoles ; les musiciens et chanteurs de Univers’music (>fr – attention à vos données privées, lien fessebouc) animaient le lieu.

Votre serviteur y est allé en dilettante et en vélo — zeugma — sous les bourrasques de vent et quelques gouttes de pluie. Autant il est incapable de vous parler musique, les goûts et les douleurs auditives ne se discutent pas, autant il n’est pas souhaitable qu’il vous parle de ses goûts en matière d’alcool — sachez consommer avec modération, surtout avant de prendre le guidon —, autant, sans être un grand expert, il se sent capable de ramener son cambouis sur la chaîne de la cyclabilité de l’agglomération d’Orléans.

Le trajet

Au départ du centre-ville d’Orléans, jusqu’à l’entrée du parc floral, le trajet a déjà été commenté et filmé ici (>fr – J-à-V), il consiste essentiellement à emprunter le dernier équipement cyclable d’Orléans et de qualité, un équipement fêtanniversarisé ici (>fr – vélorution Orléans).

De la Source à St Cyr, des (b)ordureries habituelles

Carte de la portion moquée, tiré de Naviki (>fr) :

stcyrenval

Entre le campus glyphosate et St Cyr en Val, les points roses représentent les lieux pris en photo, le long de la « rue haute ».

Le campus glyphosate

La mairie d’Orléans, jamais avare en vacheries contre les cyclistes, a laissé « être expérimentée une autoroute à vélo » en cet endroit.

Le vocable « autoroute » nous renseigne sur ses fantasmes et la culture de peur instillée à l’encontre des automobilistes ; l’opération avait pour but premier de faire croire que quelque chose allait leur être enlevée pour la donner aux « bobos à vélo ». Le second but était de faire diversion au sujet de la rupture dans la linéarité du sentier de calcaire qui longe l’avenue de la recherche scientifique, rupture en vue d’accueillir le campus glyphosate.

En plus de l’aménagement des entrées et sorties du machin, il y a maintenant un dos-d’âne — non, il ne se parle pas ici du maire — un contournement avec perte de priorité, et, des bordures.

La question à ce poser n’est pas « de qui se moque la mairie d’Orléans ? », ça, nous en connaissons la réponse, la mairie d’Orléans se moque de la sécurité des cyclistes, non, les bonnes questions sont « quel est l’élu d’Orléans responsable de cette merde en barre ? » et « pourquoi nuit-il ainsi aux cyclistes ? ».

Un équipement des années 1970

Les années 70 sont celles où historiquement des villes prennent le sujet vélo par le guidon. Pierre Pflimlin à Strossburi  (Strasbourg) en est l’exemple le plus connu, viendront ensuite d’autres noms, accompagnés d’autres expérimentations, La Rochelle par exemple.

La ville d’Orléans se caractérise par un grand retard et traite le quartier de Source avec des recettes dépassées et du passé. Sur 200m environ, le non-équipement cumule toutes les tares municipales :

  • — mélange piétons / cyclistes ;
  • — « machin » bidirectionnelle ;
  • — bordures ;
  • — absence de signalisation.

Encore neuf, l’équipement est déjà obsolète.

Sauver la « rue haute »

L’équipement de la « rue haute » doit-il être malgré tout sauvé ? Publigâchage : oui !

Nous ne sommes pas dans un équipement en or, mais le podium n’est pas loin — je n’ai en rien abusé de la bière à la châtaigne et suis capable de dire du bien —. Certes, il y a la partie du campus glyphosate qui a été construite à l’ancienne, mais, mais, mais, mais il y a le reste. En suivant la rue, au delà du machin — qui s’il est suivi au picto près conduit dans une clôture — s’offrent une petite route, un petit pont dont l’accès est interdit aux automobiles, et un chaussidou (existe également sous la forme « chaucidou ») avec des écluses.

Attention, les images suivantes ont été faites au retour. Pour nombre d’entre elles, elles sont dans une orientation inverse à la direction suivie sur la carte, c-à-d, La Source vers St Cyr.

Voici en vidéo ce que donne la préservation des places de stationnement, à hauteur de cintre :

Les améliorations à produire

Une fois les passages sur trottoirs refaits avec suppression des 2 places en l’état et de toutes les bordures, l’équipement sera sur la marche de bronze du podium.

Une fois la merde du campus glyphosate refaite — trottoir partagé supprimé, bordures rabotées, revêtement de qualité continue jusqu’au « chemin de Gobson » et sans bordures — l’équipement sera en argent.

Une fois la signalétique posée et la priorité accordée aux cyclistes, il sera dans les 10 meilleurs équipements de l’agglomération et améliorera la jonction entre La Source (donc Orléans) et St Cyr. Entre Orléans et St Cyr, il y a 10km, rien d’impossible pour une personne à vélo !

Autres vues locales

Conclusion

Merci à la chanteuse des « designers » de m’avoir rendu sourd, pardon, de m’avoir invité à quitter ma tanière pour un concert de « heavy metal » autour d’une pizza et d’une bière. La journée a été très bonne. Dans les rencontres improbables, en dehors d’une brasserie faussement creusoise mais à la bière redoutablement de bon goût, il y avait un cycliste du Dynamo-Malakoff (>fr). Leurs problèmes sont un peu les mêmes que les nôtres.

Le trajet, encore une fois, moins de 10km à vélo, sous des coups de vent très « Dutch style » a été l’occasion d’une belle découverte au final. Une rue avec un aménagement certes imparfait, mais la montée en qualité est indéniable, surtout avec comme difficulté de devoir relier des équipements d’un autre âge.

Bonus

Pour ceux qui serait tenté de dire qu’il n’y a pas un chat à St Cyr en Val, une image pour les faire mentir :

Il y en a au moins un, qui traverse peut-être sur un « chat si doux ».

4 commentaires sur “29 février, un jour à aller à la fête de la bière

  1. Yann d'Orléans
    29/02/2020

    Ahhh j’avais filmé ce hachoir…

    Aimé par 2 personnes

    • janpeire
      29/02/2020

      Je n’ai vraiment pas compris pourquoi ces 2 places ont été préservées. Je laisse ton commentaire mais j’essaye d’intégrer le touite dans le billet.

      J'aime

    • Jeanne à vélo
      01/03/2020

      Ce que montre bien ta petite vidéo c’est que ce type d’aménagement, avec ces diverticules, n’est pas adapté aux cyclistes « rapides » (comme tout ce qui est fait sur les trottoirs du reste).

      Aimé par 1 personne

  2. V-LO
    29/02/2020

    Merci Janpeire pour cette exploration venteuse et pluvieuse.
    Je trouve dommage que les candidats à l’élection du mois prochain tentent tous de séduire les cyclistes en leur promettant de les consulter une fois élus, alors qu’ils ne prennent pas la peine de les consulter avant ni même pendant.
    Ci-gisent les résultats…

    Aimé par 2 personnes

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 29/02/2020 par dans Une photo vaut mieux qu'un long discours, et est taguée , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Utrecht souhaite réduire le nombre de passages à vélo sur la voie cyclable la plus fréquentée des Pays-Bas 20/01/2021
    Mark Wagenbuur fait un peu de prospective concernant l’avenir des déplacements à vélo à Utrecht, cartes explicites à l’appui. Encore beaucoup de changements à venir pour désengorger la fameuse voie cyclable la plus fréquentée des Pays-Bas.Comme d’habitude la courte vidéo en fin de billet (sous-titres en français disponibles) synthétise très... L’article Utre […]
  • Un dimanche après la neige, le grésil et la pluie – une transition 17/01/2021
    Samedi 16 janvier 2021 il a donc neigé à Orléans. On a même vu brièvement de gros flocons. Mais pas de quoi revivre ces quelques jours de neige de février 2018 que le camarade JP avait racontés sur son blog et dont j’avais tiré une petite vidéo. La neige a... L’article Un dimanche après la neige, le grésil et la pluie – une transition est apparu en premier s […]
  • Un avant/après sur une section achevée de la F50 13/01/2021
    C’est peu de dire que les aménagements cyclables périurbains sont pris au sérieux aux Pays-Bas. Mark Wagenbuur propose ici un avant/après d’une section de la véloroute F50 qui fait partie de ces itinéraires vélo « rapides » – snelfietsroutes – dont le réseau ne cesse de s’étendre (voir ce billet).Voici la traduction... L’article Un avant/après sur une sectio […]
  • Opération hivernale Birdy Nam Nam 11/01/2021
    Il n’y a pas que le vélotaf dans la vie, surtout en ces temps de télétravail, et encore plus quand c’est dimanche. Sauf pour les employés des jardineries dont les propriétaires ont depuis longtemps recours au travail dominical comme la loi leur en donne la possiblité toute l’année. Alors comme... L’article Opération hivernale Birdy Nam Nam est apparu en prem […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Trafic de transit et Orléans Ouest : une grande histoire d’amour 29/11/2020
    Avec le (re)confinement, j’ai pu bénéficier de quelques jours de télétravail. J’en profitais alors pour accompagner mes enfants à l’école. Nous y allons à pied car il y a moins d’un kilomètre pour rejoindre les salles de classe. Le rituel est toujours le même : le matin, nous partons vers 8h10 et nous traversons le... Lire la Suite →
  • Rue du Puits Saint Laurent : priez pour nous pauvres piétons 26/10/2020
    Nouveau chantier de requalification dans Orléans : la rue Puits Saint Laurent fait peau neuve entre la rue Drufin et la rue sous les Saints. Cette rue a souvent été l’objet de débat passionné entre les riverains. Passage en sens unique (bonne chose) mais disparition du trottoir d’un coté de la chaussée… Fallait quand-même pas... Lire la Suite → […]
  • Réhabilitation de la Rue Basse Mouillère : le choix des mots, le poids des photos 04/10/2020
    Dans le numéro 182 d’Orléans Mag, à la page 37, la ville a souhaité mettre en avant la réhabilitation de la rue Basse Mouillère. « Intégration d’un cheminement cyclable » et « élargissement des trottoirs pour l’accessibilité des PMR » sont cités comme les points forts de ces travaux. Allons voir cela en détail ! UN AXE DE DESSERTE... Lire la Suite → […]
  • Réaménagement de la rue Reine Blanche à Olivet : Où sont passés les trottoirs ? 03/10/2020
    Lors de mon reportage à Ingré, je mentionnais que le piéton et le cycliste étaient toujours perdants lors des arbitrages vis à vis des automobilistes. Ce sera la même idée maitresse dans le reportage que je viens de faire à Olivet. On constate que la peur de contraindre (même légèrement les automobilistes) est transpartisane dans... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :