Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Dernier trajet… pour un temps

Hier mercredi 18 mars à midi, j’effectuais mon dernier trajet de vélotaf pour l’instant. Au travail, toutes les interventions programmées ont été annulées suite à la crise sanitaire, seules les interventions urgentes seront assurées, avec toutes les précautions nécessaires.

Je savais donc que c’était mon dernier trajet avant un temps. J’ai essayé alors d’emmagasiner des sensations, des images, des couleurs, des senteurs pour connaître ce qui va manquer au quotidien confiné. Dans le sac arrière — le top case en patois de París — après le vol de ma mascotte en forme de stormtrooper à Tours, j’avais une poupée de chiffon trouvée en chemin. Mine de rien, elle aura quand même fait 380km en mars.

Dernier chant
D’une étrange semaine
— Savoir apprécier.

Encore une fois
Prendre le bois toujours sous l’eau
Et le soleil.

Trois tours de roue
Un coucou manque y passer
— Sans chanter.

Les oiseaux chantent
Si forts sont leurs trilles
— Je porte le bruit.

Dans la forêt, chaque matin, c’était une véritable symphonie ces temps derniers, le printemps était appelé avec force : ici un couple de canards, ici des poules d’eau, là un geai qui donne l’alerte — c’est sa grande fonction dans un bois, d’être là sur une branche, à attendre et au moindre mouvement, il crie — ici des pies, des corbeaux… un pic-vert. Et je ne dis rien des chevreuils, des chevrettes, des écureuils, tout cela va manquer, plus que tout, j’ai un grand regret pour les fantastiques couleurs de la forêt le temps de la frondaison.

Mortes eaux
À la secrète beauté
— Au milieu bourgeonne le saule

[La photographie a été prise la veille]

Souvenir
Ces eaux-là fermaient la laie
Un soir d’orage

Dans la version occitane — en sa robe limousine — il y a 2 haiku non-traduits à cet endroit du billet ; le françois est bien moins expressif et élastique que sa cousine à laquelle il a mis un masque de fer.
Cet aparté est également l’occasion de dire que des photographies auxquelles se référent les micro-poèmes de ce billet sont présentes dans le billet premier caché dans ce lien (>òc-lm)

Plaque étrange
Sur l’arbre de la mare aux gendarmes
— Un avis à suivre.

Le prochain vélo
— c’est bien le moment d’y penser
Sera bleu « pavin »

Parce-que le violet ne me va pas au teint.

Encore une fois, je ne suis pas au-dessus de la loi et l’autorisation de circuler, quoique à vélo, était pour un déplacement professionnel, sur 15 km entre l’entreprise et la maison. Sur mon cyber-cahier en occitan, je vais avoir le temps de travailler les haiku — tous n’en sont pas, loin de là — du NaHaiWriMo et ceux de l’année 2019 ; c’est l’endroit où ils seront disponibles. Je dis cela car Jeanne à vélo (>fr) m’a fait une dédicace :

Tu raconteras
Le vélo au temps du confinement
Stoïque courroie !

Loin de moi l’idée de lancer une de ces idées « mainstream le temps d’une crise », mais je ne saurais que vous encourager à l’écriture de micro-poèmes. Même si vous n’êtes pas aussi bavards que votre serviteur, l’exercice de « minimalisation » de la pensée est excellent pour se concentrer sur l’essentiel.

Pour terminer ce billet, une image qui montre que le maire d’Orléans ne tient pas ses promesses, lui comme les autres, et que les 3 potelets manquants dans le projet participatif de lutte contre le stationnement sauvage des voitures dans la rue des Murlins, ceux-là même du 41 de la rue des Murlins, les 3 potelets ont été confinés plus haut :

L’hiver se termine bientôt, le printemps suivra mais pour pouvoir l’apprécier à sa juste valeur, restez vivants. Prenez soin de vous, des vôtres, de votre entourage. Ne sortez que si nécessaire.

3 commentaires sur “Dernier trajet… pour un temps

  1. Pingback: Darnier tragier… per un temps | Rapieta

  2. V-LO
    20/03/2020

    Merci pour le poétique récit de ce -temporaire- dernier trajet, dont je connais et aime tant également les sensations, bruits, odeurs, images et couleurs… que seul le vélo procure.
    Tristesse moi-aussi de devoir mettre en suspens mes 30 km de vélo quotidiens, pourtant pas toujours rigolos, pour mieux reprendre bientôt.
    Prenez soin de vous ! 🙂

    Aimé par 2 personnes

    • janpeire
      20/03/2020

      Prendre soin de nos et des autres et le seul bon moyen de pouvoir jouir de nouveau de ces enchantements de peu… au final tellement précieux.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 19/03/2020 par dans micropoésie – fiction.

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Confinement jour 20 : le mouvement perpétuel des zombies 05/04/2020
    Vous imaginez si la prise sauvage de chloroquine en venait à transformer ses cobayes (in)volontaires en zombies ? Ça nous ferait un beau pataquès ! Ou un synopsis de série Z. Si le confinement se prolonge, j’aurai peut-être le temps de m’envoyer les dix (!) saisons de The Walking Dead dont... L’article Confinement jour 20 : le mouvement perpétuel des zombies […]
  • La requalification de Sint Jacobsstraat à Utrecht 03/04/2020
    Après « D’un urbanisme pensé pour la voiture à un urbanisme au service des populations », place à la mise en pratique concrète avec Sint Jacobsstraat à Utrecht, ville dans laquelle travaille Mark Wagenbuur. Voici la traduction de « The redesign of the Utrecht Sint Jacobsstraat » publié le 25 août 2015 sur Bicycle Dutch.... L’article La requalification de Sin […]
  • Confinement jour 15 : beau comme l’extinction des écrans de pub 31/03/2020
    Ça y est je perds le fil. Dans mon billet précédent spécial confinement j’ai mal compté les jours. Nous n’en étions pas alors au dixième jour de notre probable quarantaine mais au onzième. Alors que j’ai une nette préférence pour les nombres impairs, c’est ballot. Comme JP, qui a proposé... L’article Confinement jour 15 : beau comme l’extinction des écrans d […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • A qui appartiennent les rues d’Orléans? 05/04/2020
    A chaque réhabilitation d’une rue, le processus est identique à la parade des fêtes johanniques : immuable . Il faut recueillir l’avis des Orléanais. C’est la grand messe de la démocratie participative où l’élu veut que chaque habitant puisse faire connaître son avis. Mais est-ce que ce mode de décision sert l’intérêt commun et prend... Lire la Suite → […]
  • Tentative d’analyse comportementale du stationnement gênant dans le quartier Dunois 02/04/2020
    Avant de commencer cette analyse, plantons le décor! Le quartier Dunois est borné au sud par la (trop passante) rue du Faubourg Saint Jean et le (trop bruyant) boulevard Rocheplatte, à l’ouest et au nord par le (presque cyclable) boulevard de Châteaudun et à l’est par la rue (délabrée) du Faubourg Bannier. L’histoire de ce... Lire la Suite →
  • Des Pays-Bas à la plaine beauceronne en passant par les bords de Seine 29/03/2020
    Eindhoven : le commencement J’ai commencé le vélo utilitaire aux Pays-Bas à Veldhoven. De mon domicile jusqu’à mon lieu de travail, il n’y avait que quelques kilomètres. Le parcours était sécurisé et beaucoup plus rapide à vélo qu’en voiture. Naturellement, après quelques mois dans le Brabant-Septentrional, j’ai vendu mon SUV allemand sans regret. Pendant de […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com
%d blogueurs aiment cette page :