Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Le vélo passé le confinement

Nouvelle traduction du blog Bici-Vici (>cat), après le problème des pistes cyclables au milieu de la voirie (>fr) quelques réflexions sur la circulation à bicyclette après le confinement (>cat).


L’article original a été écrit le 16 avril 2020, certaines situations ont un peu évolué.

Quauques mòts d’occitan

Avant la virada, vòle dire a l’autor dau bilhet que faguí aquí, dins ‘queu liam(>òc) ‘na fòrma de persentaci’ de me i a un temps d’aquò.

Per delai, vòle dire daus mòts de solidaritat dins ‘questa espròva, per saludar la resolucion assegurada daus pòples, e, vòle dire daus mòts per taschar de balhar mai qu’una belujada de coratge e d’esperança dins ‘quilhs temps sornes. N’autres ‘nam vencre de bana.

Nos fau tener sens calar jamai. La situacion vai estre melhora deman.

Le vélo passé le confinement.

Un usage moindre des transports publics devrait être compensé par une augmentation de l’utilisation du vélo. C’est une mesure de santé publique. En conséquence, des mesures nécessaires et indispensables doivent être mises en place pour en favoriser la circulation.

C’est une évidence que dans les transports en commun, il est difficile de garder les mesures de sécurité nécessaires pour éviter la contagion de la COVID19 (>fr-OMS) et que nous devons donc offrir des alternatives aux usagers. La voiture particulière ne peut pas suppléer les transports en commun sans créer un chaos monumental, et, la pollution qui serait générée serait un problème pire en matière de santé publique, sans oublier l’aggravation probable de la COVID19 due aux effets de la pollution sur les voies respiratoires.

Nous savons actuellement que dans la crise du SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère), le diagnostique était aggravé par le fait de fumer ou vivre dans une zone polluée et une étude préliminaire américaine d’Harvard semble l’infirmer dans le cas de la COVID19..

Dans mes réflexions pré-confinement — Bicicleta i coronavirus (>cat) je mettais en relief tous les avantages que la bicyclette pouvait apporter dans cette crise sanitaire. Et maintenant, alors que nous pensons déjà au déconfinement, il faut anticiper la bicyclette comme une bonne solution aux problèmes de mobilité, à condition de se doter des moyens pour que la population l’adopte.

Voici mes propositions.

Première phase

De prime abord, pour la phase de déconfinement dans laquelle nous allons entrer et qui va durer encore pendant l’alerte [ndt : je traduis ici l’idée générale du texte, la situation hexagonale est différente], je proposerai :

  1. Autorisation de se promener et de courir seul (ou en famille) sur de grandes distances à l’instar de ce qui s’est fait en Andorre. Ponctuellement, les mesures devraient être adaptées en fonction de la densité humaine et l’usage de formulaires d’auto-responsabilité serait une formule de contrôle. Ceci serait une mesure de santé mentale et physique.
  2. Déverrouillage de l’ensemble des systèmes de vélos publics partagés afin qu’ils puissent être utilisés dans le cadre des déplacements autorisés.
  3. Ouverture des ateliers de réparation vélo, si besoin est, avec un système de gardes sur le modèle des pharmacies [ndt : je pense qu’il est fait mention ici à un gardiennage].

Seconde phase

Une fois l’alerte levée et dans un cadre d’un déconfinement gradué, il faudra prendre les mesures suivantes, mesures sur lesquelles il faut déjà travailler, à l’image de ce qui est fait dans plusieurs cités européennes :

  • Ouvrir les magasins de vélo ;
  • Autoriser l’usage du vélo pour motif de loisir et de sport, en solitaire ou en famille ;
  • Faire la promotion « institutionnellement » de l’usage de la bicyclette et demander à l’ensemble des conseils et administrations de rendre publique les mesures adoptées pour faciliter l’usage de la bicyclette ;
  • Favoriser l’expansion d’espaces dévolus exclusivement à la bicyclette :
    • Dédier certaines voies à l’usage exclusif des cyclistes comme cela s’est fait en diverses cités européennes, au moyen de peinture et de signalisation. Concevoir des couloirs cyclistes, même pour de l’inter-urbain ;
    • Muter les voies cyclistes bidirectionnelles en voies unidirectionnelles et [ne pas hésiter à] convertir une voie automobile en voie cyclable ;
    • Convertir les voies mixtes « bus & auto » en voies mixtes « bus & vélo » ;
    • Accélérer les travaux planifiés en relation avec les infrastructures cyclables ;
  • Changer les phases de feu pour prioriser les déplacements des piétons et des cyclistes ;
  • Étendre les espaces piétons : fermer des rues au transit [automobile], impulser de nouvelles « super îles » [ndt : l’urbanisation de Barcelona est faite d’îlots (blocs d’immeubles et super-blocs), un équivalent réduit de nos quartiers], etc. ;
  • Activer de nouveau les zones de faibles émissions ;
  • Étendre les zones de faibles émissions au-delà du centre et, si besoin, en créer dans d’autres cités catalanes (Sabadell, Granollers…) ;
  • Continuer à maintenir le télé-travail complet, ou partiel, comme mesure pour éviter les contagions.

Phases postérieures

C’est difficile de faire beaucoup de prédictions sur ce que sera le déconfinement. Nombreuses sont encore les incertitudes : quand aurons-nous un vaccin ? Combien de temps dure l’immunité après la maladie ? Jusqu’à quel point la pollution atmosphérique, ou le tabagisme, influe sur cette pandémie ?

Ce qui est certain, c’est qu’il faudra toujours promouvoir la mobilité durable et active, un domaine dans lequel la bicyclette a un rôle important à tenir, à l’instar des défis climatiques et sanitaires qui nous attendent.

Par contre, je suis très clair sur le nombre de changements socio-politiques nécessaires à notre société ; même en circulant à vélo (également en marchant ou en courant) il faudra prendre des précautions.

Mesures à prendre pour aller à bicyclette durant la Covid19

  • Portez un masque et gardez vos distances avec les autres utilisateurs. Évitez particulièrement les voies cyclables étroites bidirectionnelles dans lesquelles les autres cyclistes vous font face ;

  • Sans masque et en absence de vent, la distance latérale devrait être de 2 mètres, mais si nous nous déplaçons, la distance devrait être alors de 5 mètres derrière des piétons, de 10 mètres derrière les coureurs et de 20 mètres derrière des cyclosportif-ves ;

  • Si nous stationnons notre vélo dans la rue, ou avant d’utiliser un vélo partagé, nous devrons désinfecter les poignées pour le moins, ainsi que les leviers de frein. L’utilisation de gants peut être recommandée parce que cela nous rend plus conscients quand nous touchons notre visage, une chose que nous devons éviter.

Mesures politiques et sociales

Face à la nouvelle situation dans laquelle cette pandémie nous a amenés, il faudra reconsidérer de nombreuses choses telles que les politiques et les priorités des gouvernements. Par exemple, nous devrions questionner au sujet de :

  • Investir davantage dans la santé publique et l’éducation en tant que piliers de l’État providence ;
  • Investir davantage dans la recherche ;
  • Réduire les choses superflues : armée, la monarchie et en général les structures politiques inefficaces (le modèle de l’ambassade d’Espagne, le sénat, le modèle territorial et ses institutions…) ;
  • Promouvoir le télé-travail et les réunions en ligne (selon une étude (>cat) 25% des travailleurs catalans peuvent travailler à distance) ;
  • Rechercher de nouveaux modèles d’enseignement en présentiel, qui aidé de la technologie, permettent également un enseignement en ligne, ce, sans renoncer aux modèles éducatifs basés sur les compétences (qui développent les compétences, les connaissances, les valeurs et les aptitudes) tel, par exemple, le travail de projets ;
  • Prévoir un possible crise ou une nouvelle pandémie ;
  • Lutter contre le changement climatique et faire la promotion de toutes les politiques de soutenabilité environnementale.

Informations connexes :

[NDT : liens en catalan, castillan, anglais, italien & allemand]

Information

Cette entrée a été publiée le 27/04/2020 par dans Réflexions, et est taguée .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Une troisième « attraction cyclable » a ouvert en Belgique 03/08/2021
    Nouvelle excursion en Belgique pour Mark Wagenbuur qui aime « améliorer son expérience cycliste » comme l’y invite la province de Limbourg avec un ouvrage d’art original.Voici la traduction de « A third “Cycling Experience Enhancement” opened in Belgium » publié le 28 juillet 2021 sur Bicycle Dutch. Les gigantesques parois de bois... L’article Une troisième […]
  • De La Rochelle à l’île de Ré à vélo pliant : l’occasion d’une carte postale estivale 29/07/2021
    J’ai déjà eu la chance de me rendre sur l’île de Ré – à plusieurs reprises. Comme quasiment tous les touristes et autres résidents secondaires qui s’égayent par beau temps sur cette relativement modeste (presqu’)île au large de La Rochelle, je suis monté à chaque fois en selle sur des... L’article De La Rochelle à l’île de Ré à vélo pliant : l’occasion d’une […]
  • Des pistes cyclables uni ou bidirectionnelles ? That is the question — par The Ranty Highwayman 23/07/2021
    Bien sûr j’aurais pu essayer de traiter le sujet moi-même en prenant des exemples orléano-orléanais mais je ne suis pas pleinement qualifié pour le faire et de l’autre côté de la Manche se trouve un sympathique certified blogueur qui s’est tapé le boulot… And you know, I’m a lazy frog!... L’article Des pistes cyclables uni ou bidirectionnelles ? That is the […]
  • Un trajet campus – cité U à Utrecht 21/07/2021
    Il n’y a aucune raison que les étudiants ne fassent pas comme les élèves du secondaire qui rejoignent massivement leurs établissements à vélo. Mais eux n’habitent plus chez leurs parents !Voici la traduction de « How some students can ride home in Utrecht » publié le 21 juillet 2021 sur Bicycle Dutch.... L’article Un trajet campus – cité U à Utrecht est appa […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :