Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

La chauve-souris & les deux belettes

Après le fol conte sur « le dépositaire infidèle » (>fr), voici une seconde fable de reportée ici. Ce vieux livre de fable est dans un état de délabrement tel que je ne suis plus certain que « vélo » soit bien le début de « vélocipède » ; peut-être est-ce « véloce » qu’il faudrait lire, ou plus simplement « vélocifères », un véhicule qui devait bien encore circuler en ces temps un peu anciens.

Pour éviter toutes confusion, j’ai pris la liberté d’utiliser quelquefois « bicyclette ».

La chauve-souris & les deux belettes

Il y avait une fois une chauve-souris, nommée Roussette.
Ailes déployées, pour ainsi dire, la nuit, elle volait,
Sur pattes, parfois de jour, malaisément, elle marchait.
Il est tenu certain que jamais de sa vie, elle alla à bicyclette.
Un matin, en rentrant des courses, elle échoua
Dans une boutique en périphérie,
Devant je peux bien dire, le nid
D’une belette surnommée « Doninha »*.
Cette belette commerçait dans les fleurs
Entre deux chalands, elle se plaignait
Qu’ils n’aient pas d’espace pour stationner
Un aérodrome eut suffi à son petit bonheur
« Eh ! Vous qui venez d’entrer
Avez-vous trouvé endroit pour vous poser
Circuler, sera bientôt interdit au as du volant
Or sans aéroplane, point de chaland
Sauf de faire du commerce au détail
Utile à quelques piétailles.
— Ne craignez rien de cela, je suis venu en volant
Regardez mes ailes, je ne suis point manant.
Mais si par moi-même, d’une manière autonome, je vais
Seuls des aéroplanes, des planeurs, en vol j’ai croisé.
Point de piétons, de vélocipèdes ou encore d’hyppobus
En cette zone, ils seraient tôt traités d’olibrius.
— Des bus, piétons et vélocipèdes réunis, la tyrannie
Nous subissons, du mardi jusqu’au samedi
Et c’est qu’ils savent donner de la voix
Pour clamer de l’espace sur la quat’ voie.
— Ne parlez point de ce malheur,
Ils ne sont que pue-la-sueur
Le désir secret est pour cette sale engeance
De nuire aux belettes, à l’économie, par vengeance.
Oh certes, dans ma jeunesse, du vélocipède que j’en eusse eu fait
Mais grandissant, en mûrissant, que de bonheur de l’avoir eu tout oublié.
Et puis, de voler, je suis toujours plus proche des cieux, des dieux
Que ne le sera jamais un seul de ces culs-terreux.
— J’ai eu bon nez de voir en vous jeune aviatrice
Une âme charitable, pour ainsi dire consolatrice. »
Ce propos achevé, notre mammifère,
S’envoya d’une pirouette en l’air.
Cependant, notre amie, quelques jours après,
De nouveau se trouva, au centre de la citée
Dans une échoppe, par une belette, alpaguée
On la somma de s’expliquer.
« Encore une qui son char n’a point pu parquer.
Ainsi fait, personne pour mes chocolatines acheter
Ni quand sonnent les matines, ni pour le déjeuner.
— Garée je suis, avec difficultés, pour fort peu bon marché…
— Si je vous narrais l’époque d’avant ces trois fleurs en pot
L’absence des parcmètres, ce bandit-manchot
Qui sans cesse augmente l’impôt
Et réduit d’autant notre magot
Heu, je voulais dire, notre bénéfice
Oh ! Je le peux déclarer sans artifice
Ces cinq dernières années, sont les pires dix ans sans avoir gagné
De ne plus pouvoir ni rouler, ni pas plus au dehors stationner
Et en plus d’un peu partout, ces entraves
Comme dans quelques pays bataves
Nous souffrons voyez-vous, des vélocipèdes hargneux
Et de cette race nouvelle d’oiseaux de toile rageux.
— Soyez sans crainte, je suis à pied
Une fois en sous-sol parqué,
Mon unique souci a été
Sur les pavés de ne point glisser.
Sur fort courtes-pattes, m’a faite la nature
Assez pour conduire une voiture.
Trop courte sur patte je suis
Pour pouvoir pédaler sans souci
Et d’oublier de freiner,
Sans de mon long ne voir m’étaler.
— Vous êtes une amie, cela se voit
Vos belles paroles notre cœur boit. »

Au moyen de cette conduite double
Son nombre de vie, Rousette dédouble
Car les belettes de la chauve-souris
Auraient fait un repas de midi.
Des fonctions pourvues par sa nature, elle use
Quand d’autres pour plaire abusent
Ne voyant des uns qu’une partie de leurs coutumes
Oubliant qui se cache sous leur beau costume.
Menteurs comme de belles chouettes
Voyez les tourner comme des girouettes
Ou, cette rime arrive à l’instant à ma tête
Comme roues de bicyclette.



* « doninha » = « petite femme » en portugais, également le surnom commun de la belette… et inversement il se dit d’une jeune fille.

 

Information

Cette entrée a été publiée le 29/04/2020 par dans micropoésie – fiction, et est taguée .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Un nouveau parking à vélos à la gare de Zwolle 03/03/2021
    Le système vélo néerlandais continue de se renforcer avec des installations modernes en gare favorisant une intermodalité train-vélo massive.D’après Wikipédia : « La gare de Zwolle est un nœud ferroviaire important, tous les trains de longue distance entre l’ouest et le nord des Pays-Bas y marquent l’arrêt. La gare est une... L’article Un nouveau parking à v […]
  • Du particulier au général — par Mark Treasure 01/03/2021
    En complément d’un autre billet de Mark Treasure dont je vous ai proposé récemment une traduction (« Quand le casque finit au guidon ») on m’a suggéré de traduire le texte suivant dans lequel le blogueur britannique aborde également la question du port du casque à vélo mais de manière très différente.J’ai... L’article Du particulier au général — par Mark Tre […]
  • Le Cerema sauce hollandaise ou des recommandations de bon goût-da 24/02/2021
    Gros émoi dans la cyclosphère le mercredi 24 février 2021. Alors que la mâtinée avançait tranquillement tombe peu avant 10h ce tweet : Pour celles et ceux qui ne le savent toujours pas ou qui n’ont pas vérifié la pression de leurs pneus depuis plus de quinze jours, le Cerema c’est... L’article Le Cerema sauce hollandaise ou des recommandations de bon goût-da […]
  • Circuler à vélo après la neige à Utrecht 24/02/2021
    La neige et le soleil. Et des aménagements cyclables à moitié déneigés qui restent suffisamment larges pour qu’on puisse se croiser dessus. Ou encore les vélorues de fait où les personnes qui se déplacent à vélo prennent leurs aises sur la chaussée. Mark Wagenbuur donne un aperçu de tout cela... L’article Circuler à vélo après la neige à Utrecht est apparu e […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Henri Lavedan : les deux trottoirs ne sont pas aux normes 01/03/2021
    Dans un article du 15 février 2021 paru dans la République du Centre, Nadia Labadie, l’adjointe chargée de la coordination de la politique de proximité affirmait que « chaque requalification s’accompagne d’une remise aux normes des trottoirs et, à chaque fois que cela est possible, de la création d’un itinéraire cyclable. » C’est en gras dans l’article donc. […]
  • Rue Paul Doumer : une (in)compétence métropolitaine 18/02/2021
    En 2020, la mairie de Saint Jean de la Ruelle annonçait que « des travaux allaient être entrepris dans la la partie « est » de la rue Paul Doumer. Ils consistent en l’enfouissement des réseaux riverains et espace public, la réalisation d’un trottoir PMR côté pair (à droite dans le sens de la rue), la... Lire la Suite →
  • La Rep’ fait parler voiture 25/01/2021
    Hier matin en sirotant mon petit café matinal, je parcours furtivement la page Facebook de la République du Centre, quand mes yeux tombent sur un article intitulé : Et si on vidait le centre-ville orléanais de ses voitures ? Nous sommes allés recueillir vos opinions… Je remplace illico le café par du pop-corn car je... Lire la Suite →
  • Vers une extension du stationnement payant ? 23/01/2021
    Comme le disait Jeanne à vélo dans un précédent billet, il ne se passe pas grand chose en matière d’amélioration de la condition des piétons et des cyclistes à Orléans. La comité vélo qui devait se dérouler au milieu du mois de janvier a été reporté sine die pour cause de couvre-feu. Orléans Métropole et... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :