Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

La chauve-souris & les deux belettes

Après le fol conte sur « le dépositaire infidèle » (>fr), voici une seconde fable de reportée ici. Ce vieux livre de fable est dans un état de délabrement tel que je ne suis plus certain que « vélo » soit bien le début de « vélocipède » ; peut-être est-ce « véloce » qu’il faudrait lire, ou plus simplement « vélocifères », un véhicule qui devait bien encore circuler en ces temps un peu anciens.

Pour éviter toutes confusion, j’ai pris la liberté d’utiliser quelquefois « bicyclette ».

La chauve-souris & les deux belettes

Il y avait une fois une chauve-souris, nommée Roussette.
Ailes déployées, pour ainsi dire, la nuit, elle volait,
Sur pattes, parfois de jour, malaisément, elle marchait.
Il est tenu certain que jamais de sa vie, elle alla à bicyclette.
Un matin, en rentrant des courses, elle échoua
Dans une boutique en périphérie,
Devant je peux bien dire, le nid
D’une belette surnommée « Doninha »*.
Cette belette commerçait dans les fleurs
Entre deux chalands, elle se plaignait
Qu’ils n’aient pas d’espace pour stationner
Un aérodrome eut suffi à son petit bonheur
« Eh ! Vous qui venez d’entrer
Avez-vous trouvé endroit pour vous poser
Circuler, sera bientôt interdit au as du volant
Or sans aéroplane, point de chaland
Sauf de faire du commerce au détail
Utile à quelques piétailles.
— Ne craignez rien de cela, je suis venu en volant
Regardez mes ailes, je ne suis point manant.
Mais si par moi-même, d’une manière autonome, je vais
Seuls des aéroplanes, des planeurs, en vol j’ai croisé.
Point de piétons, de vélocipèdes ou encore d’hyppobus
En cette zone, ils seraient tôt traités d’olibrius.
— Des bus, piétons et vélocipèdes réunis, la tyrannie
Nous subissons, du mardi jusqu’au samedi
Et c’est qu’ils savent donner de la voix
Pour clamer de l’espace sur la quat’ voie.
— Ne parlez point de ce malheur,
Ils ne sont que pue-la-sueur
Le désir secret est pour cette sale engeance
De nuire aux belettes, à l’économie, par vengeance.
Oh certes, dans ma jeunesse, du vélocipède que j’en eusse eu fait
Mais grandissant, en mûrissant, que de bonheur de l’avoir eu tout oublié.
Et puis, de voler, je suis toujours plus proche des cieux, des dieux
Que ne le sera jamais un seul de ces culs-terreux.
— J’ai eu bon nez de voir en vous jeune aviatrice
Une âme charitable, pour ainsi dire consolatrice. »
Ce propos achevé, notre mammifère,
S’envoya d’une pirouette en l’air.
Cependant, notre amie, quelques jours après,
De nouveau se trouva, au centre de la citée
Dans une échoppe, par une belette, alpaguée
On la somma de s’expliquer.
« Encore une qui son char n’a point pu parquer.
Ainsi fait, personne pour mes chocolatines acheter
Ni quand sonnent les matines, ni pour le déjeuner.
— Garée je suis, avec difficultés, pour fort peu bon marché…
— Si je vous narrais l’époque d’avant ces trois fleurs en pot
L’absence des parcmètres, ce bandit-manchot
Qui sans cesse augmente l’impôt
Et réduit d’autant notre magot
Heu, je voulais dire, notre bénéfice
Oh ! Je le peux déclarer sans artifice
Ces cinq dernières années, sont les pires dix ans sans avoir gagné
De ne plus pouvoir ni rouler, ni pas plus au dehors stationner
Et en plus d’un peu partout, ces entraves
Comme dans quelques pays bataves
Nous souffrons voyez-vous, des vélocipèdes hargneux
Et de cette race nouvelle d’oiseaux de toile rageux.
— Soyez sans crainte, je suis à pied
Une fois en sous-sol parqué,
Mon unique souci a été
Sur les pavés de ne point glisser.
Sur fort courtes-pattes, m’a faite la nature
Assez pour conduire une voiture.
Trop courte sur patte je suis
Pour pouvoir pédaler sans souci
Et d’oublier de freiner,
Sans de mon long ne voir m’étaler.
— Vous êtes une amie, cela se voit
Vos belles paroles notre cœur boit. »

Au moyen de cette conduite double
Son nombre de vie, Rousette dédouble
Car les belettes de la chauve-souris
Auraient fait un repas de midi.
Des fonctions pourvues par sa nature, elle use
Quand d’autres pour plaire abusent
Ne voyant des uns qu’une partie de leurs coutumes
Oubliant qui se cache sous leur beau costume.
Menteurs comme de belles chouettes
Voyez les tourner comme des girouettes
Ou, cette rime arrive à l’instant à ma tête
Comme roues de bicyclette.



* « doninha » = « petite femme » en portugais, également le surnom commun de la belette… et inversement il se dit d’une jeune fille.

 

Information

Cette entrée a été publiée le 29/04/2020 par dans micropoésie – fiction, et est taguée .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • La gare de Coevorden aux Pays-Bas s’est transformée 09/06/2021
    L’art de transformer les abords des gares en zone attrayante illustré à Coevorden par Mark Wagenbuur.Voici la traduction de « Coevorden station area transformation » publié le 9 juin 2021 sur Bicycle Dutch. La zone autour de la gare de Coevorden a été profondément modernisée. La transformation a pris plusieurs années... L’article La gare de Coevorden aux Pay […]
  • Un aperçu du changement survenu à Utrecht en une décennie 02/06/2021
    Comme le fait remarquer fort à propos Mark Wagenbuur face caméra dans le très bon documentaire Together We Cycle diffusé récemment – et recensé chez Isabelle – il est tentant de considérer que notre environnement immédiat a toujours été tel qu’on le connaît. Or, insiste-t-il, ce n’est pas le cas,... L’article Un aperçu du changement survenu à Utrecht en une […]
  • Le réseau cyclable néerlandais en dehors des villes n’est pas toujours en site propre 26/05/2021
    Mark Wagenbuur propose dans le billet qui suit de l’accompagner virtuellement dans une sortie à vélo en dehors de la ville et d’expérimenter les conditions de circulation dans des zones beaucoup moins peuplées.Voici la traduction de « A longer ride on the recreational cycle network » publié le 26 mai 2021... L’article Le réseau cyclable néerlandais en dehors […]
  • Quand le meilleur du cinéma d’auteur artisanal rencontre le meilleur de la logistique urbaine décarbonnée 22/05/2021
    Bien sûr il y a la Warner, Paramount et Pathé… Mais il y a surtout El Studio Fernando du bouillonnant et caustique Vincent James.Bien sûr il y a France Express, Chronopost et XPO Logistics Europe… Mais il y a surtout Le Rayon Vert de l’athlétique et entreprenant Thibault Sadrin.Alors quand... L’article Quand le meilleur du cinéma d’auteur artisanal rencontre […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]
  • Pour aller au CO’met, il ne faudra pas avoir la tête dans les étoiles 09/05/2021
    J’aime bien aller à Décathlon à vélo quand j’ai des petits trucs à acheter. C’est rapide et efficace. J’avais filmé le trajet il y a deux ans en passant par Olivet. En gros, il faut 15 minutes du centre ancien pour rejoindre cette enseigne de sport… La zone commerciale est à proximité immédiate du CO’met,... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :