Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Une semaine sur un vélo dans Orléans

Pour changer des sempiternelles jérémiades, dans un but de positivitude — et il va en falloir beaucoup avec l’équipe mégapolitaine échouée au pouvoir — quelques images d’une semaine sur un vélo dans Orléans et sa mégalopopole.

[Jan-d’Auvernha était utilisé dans la semaine, sauf mardi, jour de récupération de BluaMarko (et de crevaison)]

Crevaison matinale
Sous l’éclat du soleil
Marcher un brin.

Lundi soir

Danger

Grand danger auquel il faut être attentif, l’automobiliste qui tourne à droite.

Ici, le clignotant était de mise, donc même en arrivant au moment du changement de couleur du feu, pas de problème pour gérer, mais, c’est une situation assez dangereuse (sans oublier qu’un cycliste est mort à cet endroit).

Bouchon & gcum

Un bouchon… qui comme d’habitude est constitué de voitures. Disons-le encore une fois, ce sont les autos qui sont le bouchon, le bouchon en lui-même n’existe pas.

Présentement, ce sont les travaux pour fluidifier le monde motorisé qui sont la cause des déplacements des flux de circulation, l’occasion pour d’autre de se garer comme une merde.

Orléans cycle chic

Lundi toujours, pépé cycle chic et en bretelles avec l’apport de la fée électricité sur un pliant… un vélo pliant.

Encore une GCUM

Mardi soir

[BluaMarko : caméra sur la fourche] Une cycliste sympathique applique la règle du « véhicule qui monte prend la priorité sur celui qui descend ».

Une cycliste au sommet de la courtoisie et d’un pontelet (ce mot existe pour de vrai).

Mercredi matin

Une flèche

Un nouveau dans le paysage, peut-être le temps des vacances, avec une flèche directionnelle dans le dos.

Je ne suis pas convaincu de la chose dans le domaine de la sécurité. Je mise davantage sur la qualité du vélo et les réflexes de la personne au cintre et aux pédales.

Un cyclamical

Un habitué du chemin, avec lequel je ne ferai jamais la course, car je suis certain qu’il gagne.

Jeudi soir

Trois cyclamicaux

Un électrocycliste promène un chien qui semble heureux :

Une dame heureuse que le cycliste lui donne la route :

Des fillettes qui font leurs premiers tours de roues dans la rue, puisque les bagnoles sont… sur le trottoir (mais faut rien dire) :

Vendredi, samedi

Pas de caméra au cintre, mais du vélo tout de même, surtout le samedi avec une reconnaissance d’un trajet vélotaf — aller travailler en se déplaçant à vélo — du dizaine de kilomètres. La personne semble ravie de la découverte d’une alternative au trajet initiale, pas plus de kilomètres, moins d’automobiles, plus de fluidité. Un circuit pour varier le plaisir du vélo.

Au retour, trajet vélutilitaire — un trajet facilement réalisable pour qui se déplace avec un vélo pour véhicule — avec, pour la même personne, beaucoup de questionnement sur le pourquoi les villes ne communiquent pas davantage sur de tel équipement — une ancienne route privée de déplacements motorisés — en pleine campagne… à la ville.

Le dimanche a été consacré à la déconvenue, pardon, la découverte des équipements cyclables présents dans la ville du nouveau vice président attaché à la « circulation douce et au vélo ».

Un film de propagande

Il semblerait que ce film de propagande pour des bicyclettes soit censuré par une obscure confrérie de professionnels de la profession de propagandistes, une bonne raison de le visionner donc :


.

Un commentaire sur “Une semaine sur un vélo dans Orléans

  1. Guillaume
    26/07/2020

    Je confirme. La personne était ravie du chemin vélutilitaire et de la découverte du chemin du Ran d’abbas. Merci JP !

    Aimé par 2 personnes

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 26/07/2020 par dans Une photo vaut mieux qu'un long discours, et est taguée , , , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • La gare de Coevorden aux Pays-Bas s’est transformée 09/06/2021
    L’art de transformer les abords des gares en zone attrayante illustré à Coevorden par Mark Wagenbuur.Voici la traduction de « Coevorden station area transformation » publié le 9 juin 2021 sur Bicycle Dutch. La zone autour de la gare de Coevorden a été profondément modernisée. La transformation a pris plusieurs années... L’article La gare de Coevorden aux Pay […]
  • Un aperçu du changement survenu à Utrecht en une décennie 02/06/2021
    Comme le fait remarquer fort à propos Mark Wagenbuur face caméra dans le très bon documentaire Together We Cycle diffusé récemment – et recensé chez Isabelle – il est tentant de considérer que notre environnement immédiat a toujours été tel qu’on le connaît. Or, insiste-t-il, ce n’est pas le cas,... L’article Un aperçu du changement survenu à Utrecht en une […]
  • Le réseau cyclable néerlandais en dehors des villes n’est pas toujours en site propre 26/05/2021
    Mark Wagenbuur propose dans le billet qui suit de l’accompagner virtuellement dans une sortie à vélo en dehors de la ville et d’expérimenter les conditions de circulation dans des zones beaucoup moins peuplées.Voici la traduction de « A longer ride on the recreational cycle network » publié le 26 mai 2021... L’article Le réseau cyclable néerlandais en dehors […]
  • Quand le meilleur du cinéma d’auteur artisanal rencontre le meilleur de la logistique urbaine décarbonnée 22/05/2021
    Bien sûr il y a la Warner, Paramount et Pathé… Mais il y a surtout El Studio Fernando du bouillonnant et caustique Vincent James.Bien sûr il y a France Express, Chronopost et XPO Logistics Europe… Mais il y a surtout Le Rayon Vert de l’athlétique et entreprenant Thibault Sadrin.Alors quand... L’article Quand le meilleur du cinéma d’auteur artisanal rencontre […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]
  • Pour aller au CO’met, il ne faudra pas avoir la tête dans les étoiles 09/05/2021
    J’aime bien aller à Décathlon à vélo quand j’ai des petits trucs à acheter. C’est rapide et efficace. J’avais filmé le trajet il y a deux ans en passant par Olivet. En gros, il faut 15 minutes du centre ancien pour rejoindre cette enseigne de sport… La zone commerciale est à proximité immédiate du CO’met,... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :