Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Quelques nuances de gris

Lundi

Du gris que l’on prend dans ses doigts
Et qu’on roule

Sur le cycliste qui a heureusement pour lui de rouler avec un vélo équipé d’un super frein à rétropédalage ; le vélo est également équipé d’un feu blanc allumé à l’avant, un rouge à l’arrière, un gilet fluo, mais les automobilistes conduisent souvent les yeux fermés, c’est pour cela qu’ils ne peuvent le voir :

J’ai la priorité, mais également de bons freins (la bagnole s’est arrêtée)

Qui dit autorisation de sortie, dit parent d’élève du privé :

Mardi

C’est fort, c’est âcre comme du bois
Ça vous saoule

Et à 2 jours de la sortie médiatique de la piquette au goût de pépettes, il est certains que les vélotaffeurs de l’agglomération d’Orléans, ville grise du Loiret, sont saoulants à vouloir circuler au quotidien :

J’ai la priorité, mais également de bons freins (la bagnole s’est arrêtée)

Qui dit autorisation de sortie, dit parent d’élève du public :

Ça ne se voit pas mais l’automobiliste non-stationné dans le sens de la marche était en train de quitter son stationnement pleins feux et plein pot, c’est pourquoi je ne suis plus dans la bande, pour qu’il me remarque.

Mercredi

C’est bon et ça vous laisse un goût
Presque louche

D’humilier le monde en contrôlant la présence des autorisations infantilisantes. Donc, les flics du préfet Bamboche, l’autre nom du préfet du Loiret, fichent les bagnoles sur presque 250m d’équipement cyclables, et la qualité dans Saran, c’est une denrée qui vaut son pesant de caviar, car après ce tronçon, les cyclistes doivent faire le trottoir et rouler « aux ordres », pardon « au pas » (de l’oie) :

Point de floutage des photos des policiers, même s’ils font mal leur boulot, il y a seulement que la caméra n’est pas super-super pour les vues nocturnes.

Pas de #GCUM, le mercredi les enfants respirent dans les garages. Cependant, l’actualité locale nous montre qu’il est plus facile pour un flic de faire chier le monde que pour les poulets du Bambouchistan de mettre des amendes aux électeurs devant les écoles d’Orléans :

« La personne que j’ai eue m’a dit que j’étais en faute et que j’aurais dû déplacer ma voiture. Et quand je lui ai demandé quelle case il fallait cocher dans ce cas pour l’attestation de sortie, elle m’a répondu : « l’activité physique ! » C’est n’importe quoi. »

C’est à lire ici (>fr-France-bleue).

Jeudi

De sang, d’amour et de dégoût
Dans la bouche

Dès le matin, certains se garent comme des merdes à 3 tours de roues d’une école… « alternative » (attention, il y a/avait souvent des GCUM dans cette rue et devant l’administration de l’école, mais je ne dis pas que présentement, celui est adhérent de « l’association ») :


Le soir, quelques 30 cyclistes (solo, cargo, troupeau) roulaient dans les rues de l’agglo, malgré le petit froid et le manque cruel d’équipements de qualité d’Orléans.

Un plaisir rare.

Vendredi

Les chapeaux des paragraphes précédents sont tirés de la chanson « Du gris » chantée entre-autre par Berthe Sylva, paroles d’Ernest Dumont, musique de Ferdinand-Louis Bénech. Je désirais secrètement faire un pastiche mais trop de gris tue l’envie.

Mes collègues me soutenaient que les cyclistes ne devaient pas circuler sur la route. Les pauvres, en dehors de raconter n’importe quoi, ils vivent dans l’illusion — le pare-brise offre une vision altérée du monde — que tout le tracé de l’ancienne RN 20, devenue départementale et toujours mal-fichue, une route qui en l’absence de travaux ressemble à ça :

Si ce trottoir était présent de part et d’autre des 2×2voies, ce serait un moindre mal.

/!\ Attention « moindre mal » ne veut pas dire « acceptable », mais dans une ville figée dans les année 70 comme Orléans, rien de mieux n’est envisageable, même dans 20ans.

Pour ceux ou celles qui doutent de mes paroles, cet équipement sur 2×250m (avant et après le giratoire et les 4 bordures), au nord, malgré son age d’environ 30ans, est mieux conçu que le tronçon réalisé sur l’ancienne RN20 au sud d’Orléans et de Loire, réalisé en 2019.

Si vraiment des personnes ne comprennent pas, quittons le confort d’un bureau, d’une bagnole avec chauffeur, prenons un vélo et allons-y !

Donc, je suis passé à nouveau sur la RN20-Nord. Il est bien indiqué sur les panneaux du truc gris, entre le giratoire du vite-vu-vite-vomi — quand l’ancien maire de Saran mourra, il faudra donner son nom à ce giratoire — et le giratoire dit « des crocus », que les cyclistes ne sont que « tolérés », donc, nous avons bien une équipe de bras cassé qui a aménagé un trottoir sur une ancienne RN20 « boulevardisée », un trottoir, rien de plus, comme avant.

#GCHP

Et sur le trottoir, c’est « qui qui s’y gare comme une hostie pourrie » ? Qui fait la #GCHP alors que des places sont libres. La dame patronnesse fait dans le quintuple combo « école, trottoir, zébras, ralentisseur, bande cyclable » :

Devant les écoles publiques, il y a des personnes exploitées pour faire la circulation. Je peux comprendre que les parents ne désirent pas forcément voir trainer un curé devant les écoles privées… parce-qu’ils sont covidés, comment vous avez l’esprit mal placé, c’est ici dans le journal (>fr-La Rep’), mais, il me semble que le chef des croyant⋅e⋅s, M.Bergoglio a publié une nouvelle encyclique, « Fratelli tutti » il y a peu.

Certes, un franciscain n’a pas pour vocation de s’adresser à des bourgeois, encore moins à une connarde mal garée qui semble bien se fiche de l’exemple qu’elle donne devant une école, mais quand même, de ce livre, je suis certain qu’elle pourrait en tirer quelques enseignements.

Si une bonne âme connaissant cette dingue passe par là, peut-être pourra-t-elle lui donner le lien du Vatican© (>fr), c’est gratuit.

Une solution

« Fiat lux » double effet papal à venir ! La solution consiste à fermer les rues à la circulation aux entrées et sortie des élèves et lors de la pause méridienne.

C’est presque mis en application ici :

Il va de soi qu’une politique volontariste irait bien plus loin, et, pour ne rester que dans le quartier photographié ci-dessus, des politiques avisés bloqueraient l’entièreté de la rue pour protéger les élèves de : école privée, école primaire publique, collège, école d’art (et maison de retraite). La vie n’a pas de prix.

Finir en chanson

Pour finir ce billet avec une note de joyeuseté, après tout, je suis encore vivant 🙂 une chanson. Votre serviteur est meilleur pour critiquer ceux et celles qui regardent le monde depuis un pare-brise que pour pasticher une chanson ancienne, laissons la place à un des maitres de l’exercice :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 21/11/2020 par dans Une photo vaut mieux qu'un long discours, et est taguée , , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Utrecht a ouvert un passage aux vélos sous un pont-levis 02/12/2020
    Créer ex-nihilo une voie sur berge dont une partie sera située sous le niveau de l’eau d’un canal ? C’est possible aux Pays-Bas ! Mark Wagenbuur était aux premières loges lors de l’ouverture sans tambour ni trompette de ce passage réservé aux modes actifs dans la ville d’Utrecht.Voici la traduction de « A... L’article Utrecht a ouvert un passage aux vélos so […]
  • « Les Orléanais » ont le stationnement automobile gratuit « au cœur » (de ville) 29/11/2020
    Il n’y a rien de surprenant dans la délibération n° 14 qui a été soumise au vote du conseil municipal d’Orléans lors de sa séance du 19 novembre 2020 : « Stationnement. Épidémie Covid-19, Tarification spéciale dé-confinement pour le stationnement sur voirie. Approbation. » Quelques semaines avant que les électeurs ne le ré-installent... L’article « Les Orléa […]
  • Un nouveau et sculptural pont cyclable à Eindhoven 25/11/2020
    Comment faire cohabiter enfer routier et déplacement à vélo ? C’est en quelque sorte une réponse à cette question que propose Mark Wagenbuur dans ce reportage. Comme d’habitude, vous pouvez aller directement à la première vidéo à la fin du billet (elle est sous-titrée en français) si vous souhaitez juste avoir... L’article Un nouveau et sculptural pont cycla […]
  • Le pont de l’Europe a 20 ans mais ça ne rajeunit pas la politique de mobilité orléanaise 20/11/2020
    Le pont de l’Europe orléanais, dernier pont construit sur la Loire dans l’agglomération, a été inauguré le 20 novembre 2000, il y a donc 20 ans jour pour jour. Souvenez-vous, on était dans la troisième année de la troisième cohabitation, et le Premier ministre d’alors, Lionel Jospin, avait fait le... L’article Le pont de l’Europe a 20 ans mais ça ne rajeunit […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Trafic de transit et Orléans Ouest : une grande histoire d’amour 29/11/2020
    Avec le (re)confinement, j’ai pu bénéficier de quelques jours de télétravail. J’en profitais alors pour accompagner mes enfants à l’école. Nous y allons à pied car il y a moins d’un kilomètre pour rejoindre les salles de classe. Le rituel est toujours le même : le matin, nous partons vers 8h10 et nous traversons le... Lire la Suite →
  • Rue du Puits Saint Laurent : priez pour nous pauvres piétons 26/10/2020
    Nouveau chantier de requalification dans Orléans : la rue Puits Saint Laurent fait peau neuve entre la rue Drufin et la rue sous les Saints. Cette rue a souvent été l’objet de débat passionné entre les riverains. Passage en sens unique (bonne chose) mais disparition du trottoir d’un coté de la chaussée… Fallait quand-même pas... Lire la Suite → […]
  • Réhabilitation de la Rue Basse Mouillère : le choix des mots, le poids des photos 04/10/2020
    Dans le numéro 182 d’Orléans Mag, à la page 37, la ville a souhaité mettre en avant la réhabilitation de la rue Basse Mouillère. « Intégration d’un cheminement cyclable » et « élargissement des trottoirs pour l’accessibilité des PMR » sont cités comme les points forts de ces travaux. Allons voir cela en détail ! UN AXE DE DESSERTE... Lire la Suite → […]
  • Réaménagement de la rue Reine Blanche à Olivet : Où sont passés les trottoirs ? 03/10/2020
    Lors de mon reportage à Ingré, je mentionnais que le piéton et le cycliste étaient toujours perdants lors des arbitrages vis à vis des automobilistes. Ce sera la même idée maitresse dans le reportage que je viens de faire à Olivet. On constate que la peur de contraindre (même légèrement les automobilistes) est transpartisane dans... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :