Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Le coq qui trouve un diamant

Revenant à une vie normale, je lave de nouveau mon linge sale… à la laverie, celle dans laquelle se trouve cette niche d’échange de livres et de lessive. Forcément, depuis le temps, j’avais rendu ce livre vieux d’un fabuliste limousin aujourd’hui oublié, pour partager. Hé bien, le hasard du respect des règles d’hygiène aidé d’un coup de vent a ouvert le recueil qui s’y trouvait encor’ à cet page… traduite en françois moderne pour la bonne votre compréhension.

Le coq qui trouve un diamant

Un coq, depuis longtemps sur son tas de fumier
Descendit gratter dans la basse-cour, son quartier,
Tant il gratta, fit le beau, tant il parla
Qu’à la fin des travaux, il trouva
Un diamant
Bien brillant,
Non point le caillou rutilant
Mais la place de stationnement.
Comme sa poule le grain de son bec
Il se l’accapara aussi sec
Un jour, l’élu dans le quartier vint de passer
La vitre baissée, le coq fut interpellé :
« De la perte du double sens, voyez la compensation
Cette place de diamant, trois arbres sous perfusion
Et pour les vélos
Quelques logos.
— Cette engeance n’est point utile pour aller
Seul j’ai besoin de mes 300 chevaux stationner
Si possible sur le domaine dans la rue que je viens de privatiser
Mon garage, par l’appareil respiratoire de mon poussin, est encombré.
— Les cyclistes sont égoïstes
— Certains anarchistes
— Ils ne pensent que petites fleurs, réseau de qualité, air pur
— Pour pédaler tous les jours, ils ne doivent pas travailler dur
Sont pas eux qui payent les traites du poulailler,
Le plastique du gazon taillé au carré
Pour ma poulette, la console de virtualité
Car dans la rue, elle ne peut point jouer
À trop rapidement rouler
Les bicyclettes la blesseraient
Son ballon, elles crèveraient ».

Combien font comme le coq, et pour garder la coquille, jettent l’amande ?

Quartier des Blossières

Illustration de la fable dans 2 rues du quartier des Blossières, à Orléans, dans le Loiret, 2 rues rénovées en 2019/2020. Une partie de l’aménagement de la rue de la messe est visible dans 2 « où suis-je ? », le lien pour icelui situé en Bordurie, le lien icitte pour le second, à Logoland©.

Rue de la messe

Avant les travaux, la rue était en double sens de circulation plus stationnement sur des bouts de trottoirs, après les travaux, la rue est en sens unique automobiles et sur la voie sacrifiée, se trouvent des places de stationnement, une légalisation par le fait. S’il n’y a point d’arbres de plantés, les cyclistes ont pour eux quelques pictogrammes et quelques flèches pour signaler le double-sens qui leur est réservé et pour rappeler leurs existences aux automobilistes qui ne circulent pas au pas, loin de là. Les piétons sont principalement les personnes qui descendent des 4×4, alors peu leur chaut de marcher sur la chaussée, au pire, ils ont des yeux pour pleurer.

En images :

Rue des Blossières

Même quartier, ~1km plus loin, en perpendiculaire au faubourg Bannier elle aussi, elle a également été rénovée dans la période 2019-2020.

Les règles de circulation sont restées les mêmes, mais le double sens cyclable, mieux réalisé, affirme la présence des cyclistes (sur une partie de la rue). Un effort semble avoir été fait sur la plantation de quelques trop rares arbres (en devenir).

En images (partie en double sens pour tous) :

En images (partie du double sens cycliste) :

À noter

Comme la première partie de cette rue est à double sens pour tous, il n’y a pas de bordures au croisement. Un esprit malin penserait que rue de la messe, la bordure est nécessaire à l’écoulement… du vin éponyme, à défaut d’autres substances illicites qui ne doivent pas tourner que dans ce quartier ; un affabulateur pourrait en dire sur les démoniaques sévices techniques qui racontent n’importent en réunion quoi d’avoir usé du vin… de messe.


0(°!°)0

Hymne non officiel des traces de peintures dans l’agglomération d’Orléans.

« Aulos » (metal cover)

4 commentaires sur “Le coq qui trouve un diamant

  1. Jeanne à vélo
    28/11/2020

    Complètement dingue ce passage rue de la Messe sans trottoirs. 😮

    Aimé par 1 personne

    • janpeire
      28/11/2020

      Tu as des vues sur ggl de 2009 🙂

      J'aime

  2. Yann d'Orléans
    29/11/2020

    Ca ne me surprend pas. A chaque réhabilitation de rue, il n’y a aucune réflexion globale en termes de mobilité. On interroge seulement les riverains sur leurs envies (ca évite de perdre des électeurs) et le résultat est toujours le même : on fait un max de stationnement.

    J'aime

    • janpeire
      29/11/2020

      Présentement, même sans être des axes structurants, des actes de transit, des 2 rues, la rue de la messe est clairement un acte manqué.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 28/11/2020 par dans micropoésie – fiction, Une photo vaut mieux qu'un long discours, et est taguée , , , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :