Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

« Good bye lentille ! »

La vie est une fiction.

« Good bye lentille ! »

Comédie sociale réaliste (projet de film)

Synopsis général

Le jeudi 25 février 2021, alors qu’il tente de rentrer avant le couvre-feu, Alexander tombe de vélo devant une trainée de cailloux : le mur séparant la mégalOpOpOle — occupée par les forces réactionnaires bOrdures — du Paradis Consumériste Franchouillardisé n’est plus.

Les généraux bOrdures avaient profité d’un début d’une année de pandémie mondiale – leur rôle dans la propagation du virus n’est pas élucidé – pour déplacer une travée du rail de l’aérotrain et l’installer en frontière bien peu naturelle entre les belligérants. Le mur de la honte était terminé le lundi 22 février.

À l’appel du soviet local, une armée de résistant⋅e⋅s en 4×4 s’est levée du domaine mégalOpOpOlitain pour livrer bataille et après 4 jours d’un combat hOmérique, le mur est tombé, passage de roues après passage roues. Peut-être même faudrait-il dire passage de rOues, afin de rendre un hommage appuyé aux forces du grand O.

La soviet suprême ne s’est pas encore exprimée sur la chaine du temps de cerveau disponible au sujet de cet acte de libération du droit à acheter n’importe quelle merde dans n’importe lequel des magasins accessibles à moins de 17 litres de gasoil consommés, mais nuls doutes qu’elle appellera à la vigilance contre l’occupant bOrdure et dira de nouveau de se méfier des forces de propagande de la mégalOpOpOle occupée.

La propagande bourgeoise

Voilà des exemples de ce que les forces occupantes de la Bordurie osent publier jours après jours :

Appel à la délation :

Pour ou contre : les photos de voitures mal garées dans Orléans postées sur les réseaux sociaux

Apparence de débat :

Et si on vidait le centre-ville orléanais de ses voitures ? Nous sommes allés recueillir vos opinions…

Mensonge grossier – propagande. Voici comment est traitée la construction du mur de la honte.

Pour ou contre les travaux d’entretien sur le rail de l’aérotrain ?

Quand la presse est aux ordres, très peu de personnes osent dire la vérité :

Mobilité maison-travail dans le Loiret : « Nous n’avons pas d’autres choix que de prendre la voiture »

En face, entre les lignes, il faut voir la véritable nature du régime, par exemple, avec un faux témoignage grotesque d’un type même pas fichu de savoir s’il fait 11 ou 13km :

« À vélo, on se sent plus détendu pour aller travailler »

Aller trop à vélo, rend bobo ! Restez prudents.

Rares images d’un combat historique et nocturne

Un espion — personne en lycra noir, ici à check-point Montaran — a risqué sa vie pour ces rares images d’un passage de l’est à l’ouest.

/!\

Le cadavre du mur tombé est encore chaud, que les bicycloquinoïstes viennent faire des selle-fies. Ces gens-là n’ont aucune vergogne !

Si vous rencontrez ce vélo et le sinistre individu qui le monte, appelez le numéro rouge suivant 01 23 45 67 89. N’entrez pas en contact avec lui, ne le touchez pas.

Pour rappel, cet individu est un agent double, il possède une voiture construite dans l’empire du milieu (image de la police secrète) :

De plus, le pouvoir local le suspecte d’être un agent triple. Connu pour ses accointances avec l’idéologie « bicycloquinoïste », en plus d’être contre le PCF, il n’hésite pas à faire de la propagande pour l’Empire Bordure :

Du bicycloquinoïsme

Lors de sa causerie dans la chaine du temps de cerveau disponible, la camarade suprême abordera également cette lie de la société qu’est l’idéologie bicycloquinoïste, véritable fléau des temps présents.

Il y a des chercheurs et des savantes qui tentent d’expliquer que cette idéologie est sans fondement, mais à travers un pare-brise de voiture, même avec un chauffeur, ce n’est pas le spectacle qui se donne à voir : partout dans l’agglomération, parfois en opposition au Borduristan, parfois avec sa complicité, partout sautent dans les nuits lentes des villes de l’agglOmeratiOn, ici des graphs, là-bas des pictos, des logos ou encore des bandes. Cela gêne la circulation des 4×4 et induit l’idée sournoise que tout le monde devrait se mettre à la bicyclette matinée de quinoa.

Soyez certain·e·s, CAMARADES, que jamais vos soviets locaux ne se rendront à cette idéologie de décroissance ; la devise du Paradis Consumériste Franchouillardisé est « En premier l’humain, le capital humain, le capital, en second, les droits de l’église de la très Sainte Consommation, en troisième “tu te traines” », une devise raccourcie en « Capital, Consomme, Carbure & Passe (la vitesse) », soit « CCCP ».

C’est le printemps les jonquilles fleurissent

Les habitantes du PCF doivent avoir le droit de consommer ce qu’elles veulent. Manger de l’animal mort à tous les repas est un droit… de l’homme !

Sans oublier que c’est plus facile à manger mort que vivant, sinon, la bestiole pourrait courir ou s’envoler ! Hahaha !

Note : les services d’information & de propagande viennent d’arrêter cet ex-camarade ; un petit rigolo rien de moins, auteur d’une hérésie. Son probable complice connaitra le « mème sort » (>fr-J-a-V)

Pour lutter contre l’idéologie malsaine du « bicycloquinoïsme », en local, nous avons coupé le trottoir déguisé en piste double sens de circulation pour laisser libre la circulation des marchandises, et nous n’hésiterons pas à couper 100m plus loin pour laisser la libre circulation des personnes.

Le progrès en marche

Au feu

Si nous écoutions cette engeance sur 2 roues, le feu devrait être de couleur… verte. Comme l’espoir ?

Rue des jonquilles

Les cycliss doivent rouler « au pas » et respecter nos coutumes ancestrales de déplacements motorisés.

/!\

Le traitre essaye un piège à consommateur, mais devant la difficulté à assembler la roue avant, le cadre et l’arceau, il fuira.

C’est un lâche en plus de tout :

Nous tenons à rappeler que notre milice a déjà cassé les jambes à l’un des propagandistes de cette idéologie mortifère.

Morale de l’histoire

 [version courte]

Il était une fois, le train du progrès qui traversait les grandes plaines de Beauce en direction de quelques datchas de Sologne.

Un jour, la voie n’est plus construite sur 100m, le camarade chauffeur arrête le train,  va voir le soviet d’alors et lui demande conseil.

« Que tout le monde descende du train. Que la moitié des personnes prennent les travées de derrière pour les installer devant, l’autre moitié poussera le train ! »

Et le train repartit dans les plates plaines de Beauce, soudain, le camarade chauffeur freine en urgence.

« Camarade soviet suprême, ô sommet des plaines, grand bonheur des rivières, phénix des clairières, les Blancs, camarade, les blancs ont fait sauter la ligne !
— Saloperies de fascistes. Faites descendre tout le monde du train. Fusillez en la moitié pour collaboration et que l’autre moitié pousse le train ! C’est un ordre. »

Le train partit de nouveau en direction de la datcha de Sologne, mais il fut une fois de plus arrêté, et le chauffeur alla de nouveau questionner le soviet présent à bord.

« Tirez les rideaux de toutes les voitures, prenez 10 camarades de confiance par voiture et faites bouger le train. Le monde aura l’impression d’avancer ».

« Alea jacta est » et le voyage vers la datcha radieuse reprit. Soudain, au milieu de la Beauce — c’est très grand — le train s’arrête suite à une grève autonome du syndicat. Le camarade non-gréviste alla chercher conseil auprès de qui vous savez.

« Faites descendre les voyageurs du train, je vais leur dire qu’on avance plus à cause des autres ».

Le train reprit peu ou prou son voyage vers le paradis promis. Mais voilà que la chaleur s’est mise à augmenter à cause de la pollution de l’air, que les zones humides ne remplissaient plus leurs bons offices… le camarade liquéfié se rend à la voiture de la soviet en cheffe.
La voiture est vide, plus personne n’occupe l’endroit. À la place, figure un petit mot :

Ils n’ont plus de train pour bouger, qu’ils roulent en SUV ! »

Avertissements

  • Aucune personnalité politique n’a été blessée lors de l’écriture de cette fiction.
  • Rire est bon pour la santé.
  • Le cycliste qui a pris les photos est un professionnel de la route, ne tentez pas de faire la même chose au volant.
  • Mangez 5 fruits et légumes par jour.
  • Rouler à vélo n’est pas dangereux.
  • Tu quoque mi fili.
  • Rouler en auto peut être dangereux pour vous, votre famille, vos voisin⋅e⋅s, vos proches.
  • Les scènes de cascades ont été filmées sur un circuit réservé, elles ne sont en aucuns cas représentatives d’une bonne pratique sur la route qui doit être, comme de bien entendu, un espace de communion, de fraternité.
  • Rourou ! Est une onomatopée, celle du chant du pigeon.
  • N’opposez pas les modes.
  • Mangez des lentilles à la place du quinoa 🙂

Un commentaire sur “« Good bye lentille ! »

  1. Pingback: Jos los auspicís dau diu Ermès – Rapieta

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 26/02/2021 par dans micropoésie – fiction, Une photo vaut mieux qu'un long discours.

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Utrecht inaugure un nouveau et vaste parking à vélos souterrain en centre-ville 20/10/2021
    Quand il n’y en a plus, il y en a encore ! De quoi ? Du stationnement vélo de grande qualité… à Utrecht ! C’est évidemment Mark Wagenbuur qui fait la visite puisqu’il a assisté à l’inauguration de cette installation résolument « moderne ».Voici la traduction de « Why did Utrecht open yet another giant underground... L’article Utrecht inaugure un nouveau et v […]
  • Un « Social Cycling Tour » à Bois-le-Duc 13/10/2021
    Difficile de traduire proprement l’expression « Social Cycling Tour » donc je me suis bien gardé de le faire. Mais je suis sûr que vous comprenez intuitivement de quoi il s’agit. Sinon, aucun souci, Mark Wagenbuur vous explique tout. 😇Voici la traduction de « A ‘social cycling tour’ in ʼs-Hertogenbosch » publié le 13... L’article Un « Social Cycling Tour » à […]
  • Pédaler de Huis ter Heide à la gare de Driebergen-Zeist dans la Province d’Utrecht 06/10/2021
    Un nouveau trajet interurbain à vélo commenté de Mark Wagenbuur.Voici la traduction de « Ride from Huis ter Heide to station Driebergen-Zeist (Province of Utrecht) » publié le 6 octobre 2021 sur Bicycle Dutch. Le trajet de cette semaine nous emmène d’un endroit à l’autre du blog. Nous commençons juste au sud... L’article Pédaler de Huis ter Heide à la gare d […]
  • Une base aérienne transformée en espace cyclable aux Pays-Bas 29/09/2021
    Peut-être qu’un jour la base de Bricy sera elle aussi rendue à la nature et deviendra cyclable. En attendant, celles et ceux qui y travaillent aimeraient certainement pouvoir s’y rendre à vélo de manière sûre et confortable… Mark Wagenbuur garde les roues sur terre mais nous fait un peu rêver... L’article Une base aérienne transformée en espace cyclable aux […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :