Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Les renards et le poulailler

Contraint par certains engagements associatifs, j’ai eu la malchance de ne pas assister au festival du rire, pardon, « à la restitution et à la mise en chantier du bras de levier que constitue l’opportunité fortuite des assises contemporaines et locales de la transition à venir dans les décisions à prendre et les actes à fournir sur un plan local dans une direction cantonale ».

Bref, la sauterie, plus que tout l’interstice « mobilité » est détaillé ici (>fr-Jeanne-à-vélo).

Comme je n’ai pas assisté ni de près ni de loin aux rencontres, je vais en parler… sous la forme d’une fable.

Les renards et le poulailler

Un poulailler pour prendre le frais se carrait

Au sommet d’une corbeille posée devant le théâtre,

La fumeuse « urban truc-en-anglais-concept-ta-mère canopée »,

Quand des renards avec l’été, pour diner quittait l’âtre.

Pour prétendre lutter contre les dérèglements du climat

Organisèrent un brassage de bras, pardon, un débat

Sur la meilleure façon de changer de braquet

En ce début de tour de Fran… pardon, début juillet.

872ec7fc94f5823a

« Bon peuple du poulailler, s’écrièrent-ils montés sur l’estrade de béton

Camarades, coquelets, pour changer de braquet, il faut parler po… pignon

Transition, et transmission

C’est votre mission.

Entre nous la guerre est finie

Et c’est nous, renards, qui sommes chargés

De venir publier, avec vous, gallinacés, la paix

Les modes ne seront peut-être plus tout à fait

À défaut d’être hiérarchisé

Des-opposés

Écoutez-nous (il montre la meute) parler d’une même voix

Parler de suivre la paix, son trottoir pei… sa verte voie ».

Cette fort agréable nouvelle

Manqua faire se déplacer quelques dindons

Pour le côté sombre d’une ombrelle

De plus près ouïr la nouvelle chanson.

« Avec le soleil vous allez griller

Comme Jehanne sur son bucher

Descendez de votre poulailler haut-perché

Que l’accolade, je puisse vous donner »

Disait un des chefs de la meute, en quelque part une forme de roi

Comme d’autres des « … », dans les contes, il est une fois.

« La paix, tant mieux, caqueta une poule

Sous les pics de chaleur, rien ne roule

L’air est vicié, et souvent des choses furent promises

Par un des vôtres qui tournait vite sa chemise

Plus vite que les pédales d’un vélo pour se déplacer

Mais, je suis bien aise de vous voir tous en osmose

En direct, autre part qu’à la télévision

Dans laquelle tu parles plus de tes petites névroses

Que de lutter contre la pollution.

D’ailleurs, au moment où tu jactes,

Comme il me semble apercevoir

Les fumées d’un incendie à Maltes

Et en Nouvelle France, comme en miroir.

Elles vont comme des lévriers

Qui ont l’heur d’être bons coureurs

Elles vont comme ces scoutteurs

Qui ne sont jamais sermonnés.

Ils doivent eux aussi nous donner la nouvelle

De l’impulsion pour mettre en mouvement

Enfin la roue du changement

Sans attendre l’année nouvelle.

Enfin rendre la ville respirable,

Sans cyprès, seulement des érables

Améliorer l’air donné à respirer dans la cité où coule la Loire

Chanter sur ses ponts, sa joie comme son désespoir.

Écoute nouvel ami, les lévriers arriver

Subis le scoutteur accélérer ».

Quand un renard, entend parler de chien de chasse

Il a tôt vite fait de balayer la place.

Ho ! N’espérez pas voir nos finauds goupils décamper

Ils n’eurent que du micro et de leur propos, le fil coupé

Et pour illustrer ce pittoresque zeugma

Voici présentement ce qui se passa.

Mettez le son point pour le mur franchir

Mais pour, de l’ironie du sort, rire

À défaut d’un « cocoripot »… d’échappement

Un poulet bleu touitta… son contentement :

* _ * _*

Pas de morale à ce qui est une fable — bien trop — vite tournée.

Mais n’imaginez pas l’auteur en unique râleur mal peigné.

À la question « Et vous, que faites-vous ? », ainsi posée°°°

Il fut vite répondu

Comme dans l’histoire de cocu

« Je coupe l’eau quand je me lave les dents. Je trie » s’il vous plait.

Il n’y a pas de petits gestes raconte le faucia… le publiciste,

Il n’y a pas de puissants, affirme le fabuliste.

* _ * _*

°°° Dans le journal (>fr-la Rep’)

La photo est celle d’un des 3 pots de fleur — concept à la con avec plein de mot anglois se terminant en « ~ed » — censés apporter de l’ombre et de la fraicheur par temps de canicule 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 04/07/2021 par dans micropoésie – fiction, et est taguée .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Un « Social Cycling Tour » à Bois-le-Duc 13/10/2021
    Difficile de traduire proprement l’expression « Social Cycling Tour » donc je me suis bien gardé de le faire. Mais je suis sûr que vous comprenez intuitivement de quoi il s’agit. Sinon, aucun souci, Mark Wagenbuur vous explique tout. 😇Voici la traduction de « A ‘social cycling tour’ in ʼs-Hertogenbosch » publié le 13... L’article Un « Social Cycling Tour » à […]
  • Pédaler de Huis ter Heide à la gare de Driebergen-Zeist dans la Province d’Utrecht 06/10/2021
    Un nouveau trajet interurbain à vélo commenté de Mark Wagenbuur.Voici la traduction de « Ride from Huis ter Heide to station Driebergen-Zeist (Province of Utrecht) » publié le 6 octobre 2021 sur Bicycle Dutch. Le trajet de cette semaine nous emmène d’un endroit à l’autre du blog. Nous commençons juste au sud... L’article Pédaler de Huis ter Heide à la gare d […]
  • Une base aérienne transformée en espace cyclable aux Pays-Bas 29/09/2021
    Peut-être qu’un jour la base de Bricy sera elle aussi rendue à la nature et deviendra cyclable. En attendant, celles et ceux qui y travaillent aimeraient certainement pouvoir s’y rendre à vélo de manière sûre et confortable… Mark Wagenbuur garde les roues sur terre mais nous fait un peu rêver... L’article Une base aérienne transformée en espace cyclable aux […]
  • + 351 % : le seul chiffre énorme et précis du mois de septembre à Orléans 28/09/2021
    Ce pourcentage ne représente pas la progression du nombre de visiteurs du festival de Loire qui s’est achevé dimanche, ni celle du nombre de frites ingurgitées – quoique –, encore moins l’augmentation du niveau de la Loire. Evidemment ce n’est pas non plus celle de la part modale du vélo... L’article + 351 % : le seul chiffre énorme et précis du mois de sept […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :