Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Fleuryra bien, fleuryra le dernier

Normalement, le mercredi c’est traduction chez J-à-V (>fr), mais voilà, sous un prétexte de congés, de soleil — bin voyons, avec ce qu’il est tombé depuis peu —, de 2 articles traduits la semaine dernière, ce mercredi, à 20h00, rien, c’est relâche. Le champ est donc libre pour mon cybercahier.

Les traductions auxquelles vous avez échappées

En catalan

Petit billet qui parlent des parcs de stationnement pour vélo, des parcs surveillés.

En occitan

Sérieux, le type raconte n’importe quoi depuis qu’il a reçu ses 2 piqures — vélo & piquouses ont souvent fait étrange ménage — et depuis qu’il teste sa monture montée en mono-vitesse. C’est celui de l’histoire du « monolithe » dans la forêt d’Orléans dont j’avais traduit l’appel. Depuis son passage à la monovitesse, il est allé en pèlerinage à Germigny et aux eaux bleues de Tavers pour se laver de quelques chimistreries. Il a beau être un pote, il commence à déconner un peu là 😀

Il risque de finir pire que le con-complotiste du journal local qui voit des lumières « étranges » et entend des sons « mystérieux »… probablement après l’ingestion de quelques substances dont on préfère qu’elles lui bouffent son neurone à lui.

En espéranto

Petit article qui explique que l’électrocyclette est un formidable outil de transition pour limiter la pollution des villes, bien plus efficace que les électrautomobiles. L’article se termine en disant que cela fait bouger le corps et rend les gens heureux.

Au-delà des traductions fleuries, Fleury

À 20h00 panique au cintre, donc un billet sur Fleury, pour éviter de dire encore du mal sur une ville sous domination du Parti Capitaliste Franchisé, un billet très court, sur les dernières trouvailles censément être cyclable.

Rue J.Jaurès

Petit plaisir que de rappeler à la dame pipi attachée à la peinture sur trottoir comme les crottes au cul des chèvres que tronquer une citation, c’est se mentir un peu :

Jean Jaurès, « Discours à la Jeunesse », Albi, 1903 :

[…] Le courage, c’est d’aimer la vie et de regarder la mort d’un regard tranquille ; c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel ; c’est d’agir et de se donner aux grandes causes sans savoir quelle récompense réserve à notre effort l’univers profond, ni s’il lui réserve une récompense. […]

Le tronçon de la rue Jean Jaurès, à Fleury, est plutôt agréable. Ce n’est pas de l’or et des automobilistes stationnent dans la bande alors que le grand parc gratuit est vide… bref, il ne faudrait pas laisser s’installer de mauvaise habitude, donc, quelques passages de la police pourraient peut-être garder cet équipement comme praticable, même le matin à 7h30.

Rue du 11 novembre

Très bonne idée que d’avoir supprimé une file de stationnement pour créer une bande cyclable — double sens vélo uniquement — et élargir les trottoirs.

Il n’y a pas d’ironie dans mes propos, c’est bien. J’ai pris la rue le matin, le soir, même un dimanche pour voir si l’équipement était respecté, et, du haut de mon guidon, cela le semble.

Il y a seulement que les conducteurs ont un peu tendance à rouler dans la bande au niveau des poches de stationnement. De plus, il est dommage de ne pas avoir repris la seconde partie de la rue — de la rue Anatole France à la bibliothèque — pour ôter ce tronçon de bande peinte en double-sens (et agrandir le trottoir, supprimer les bordures pour donner envie de stationner son vélo à la bibliothèque…).

Un dernier petit mot sur l’appel piéton de la rue du 11 novembre implanté côté rue Marcelin Berthelot, il fonctionne, rien à dire sur cela, mais il serait bien d’en installer ailleurs dans la ville :

  • rue de Montaran (en face de Thales©), il n’y a pas un cycliste digne de ce nom qui suit la trajectoire peinte sur les trottoirs (les neuneus de la mégalopopoles sont déjà au courant mais depuis 3 ans, il semble difficile pour eux de se bouger le cul pour aller sur le terrain, même avec les VAE de l’agglo),
  • rue P.Picasso angle Orador de Glana,
  • liste à travailler…

Capture de SHIM0001.MOV

Rue de Curembourg

Il y a un fumeux plan, dit « plan ça roule Carré© », du nom de l’être qui s’est mis en marche un jour et ne s’est jamais retourné ; il faut dire aussi, que 3 touittes de vierges esseulées ne font pas beaucoup de bruit dans le vide numérique.

Personne ne semble véritablement regretter la politique cyclable de la peinture, d’autant plus que tenir un pinceau, il y a un artiste en blablateries dont c’est le violon d’Ingres ; il fait ça très bien.

Rue de Curembourg, qui de l’ancienne équipe municipale — elle aussi partie pour ne peut-être plus jamais revenir — qui de la nouvelle qui croit qu’un parterre de jonquille fait la biodiversité, qui de la mégalopopole a eu l’idée de trahir le plan « vélo » qui claironnait « Orléans va se doter d’équipement de qualité, d’une infrastructure et d’un réseau cyclable » à la hauteur de sa qualité et de ses ambitions de sous-préfecture, qui a trahi ?

Autant de promessitudes votées comme un seul gruppetto par l’agglo, et pas un⋅e élu⋅e pour faire une échappée belle ; pas même l’ancienne Ségolène locale au pot de fleur « connected-embded-urbanised » n’a touitté sur le non-respect des valeurs écrites dans le dit plan « vélo ».

Il faut dire que l’endroit — la rue de Curembourg — abrite un vendeur de m****, un mange-m****, un abattoir et l’hôpital psy… entre autres, on n’y promène pas son sac de marque. Nous sommes loin ici des boboteries du centre de Fleury, est-ce à comprendre que pour le centre-ville, les appels piétons fonctionnent le long des lignes claires, pour la zone, un trottoir peint fera l’affaire ?

Donc, « on » a peint dans le trottoir comme un chien y fait ses besoins, sur moins de 350m, au départ de la rue E.Zola, en direction de la promenade. Et un panneau là, un second là, et un cédez-le-passage…

Cycliste, n’utilisez pas le truc pour moins de 350m, vous allez faire un détour pour rien, pire, si vous ratez la sortie, vous allez vous casser la margoulette. L’équipement en question et en images :

En conclusion

Entre ça, les travaux de suppression des coronacouloirs, les travaux d’installation probable de barrières sur les voies vertes des Groues, mais rien pour enlever les trottoirs, ne rêvez pas, entre le foutage de gueule permanent d’une flopée d’arrivistes pour chacunes des rues « refaites ou rénovées » d’Orléans et son agglomération (rue du Parc, rue Landreloup, rue de Monteloup, rue du lac… liste trop longue du nord au sud, de St Jean de Braye à Olivet), le gaspillage des 5 millions annuels du micro-plan vélo est une réalité sur laquelle il faudra revenir.

4 commentaires sur “Fleuryra bien, fleuryra le dernier

  1. V-LO
    28/07/2021

    Curembourg, zone de la mort dans tous les sens du terme. Ca sent mauvais, le ciel est triste, ça roule à toute allure, les infrastructures sont moches et dangereuses. Même le Pôle 45, c’est mieux.
    Tristitude totale.
    Je n’y pose pas mes roues.

    J'aime

    • janpeire
      29/07/2021

      C’est surtout ancien et très mal entretenu, mais l’Agglo d’Orléans arrive à faire pire en neuf.

      J'aime

  2. Jeanne à vélo
    29/07/2021

    Je constate que je suis méchamment chambré. Oui mais moi je trie mes diapos de l’île de Ré ! 😎

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 28/07/2021 par dans Une photo vaut mieux qu'un long discours, et est taguée , , , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →
  • Rue Frédeville : piétons, attention, terrain hostile 15/05/2021
    Malgré la pluie, j’ai décidé de m’aventurer par delà les frontières de la ville d’Orléans attiré par les travaux en cours de rue Frédeville à Saint Jean de Braye. Ville où Bruno Malinverno était adjoint au maire chargé de l’urbanisme et vice-président à la métropole en charge des transports. Ce brave monsieur nous a habitué... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :