Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Pantois

3 petits bouts d’itinéraires au cours desquels un trottinetiste* me course, je course sans le vouloir une bagnoliste et nous nous coursons sans le savoir un cycliste et ma pomme.

Par course il ne faut point entendre celle qui nous conduit aux champs Élysées, c-à-d une partie des enfers selon les mythes grecs, mais plutôt cette façon que chacun⋅ne a de se mouvoir dans l’espace, un peu à l’image de la micro-aventure arrivée à Mark Wagenbuur et relatée ici (>fr J-à-V) :

Mais elle était là, presque 5 minutes plus tard ! Elle avait pris un chemin plus court que la véloroute qui traverse le village de Ressen. Ce qui m’a laissé pantois.

_ _ _ _ _

* dans la culture populaire un trottineur est un cheval qui trottine, un taxi qui tire sur les kilomètres et c’est un des surnoms donnés à l’anti-monte lait. Je pense que l’usager de la trottinette, même électrique doit être un trottinetiste. Oui, j’me pose des questions existentielles de bon matin !

De la gare de l’agglomération à la zone

jeudi_am1

La personne en trottinette me suivait depuis la gare de Fleury —  Est-elle descendue du train ou du tramway pour me laisser placer le mot intermodalité dans ce billet ? Est-elle venue depuis la ville centre en passant par le massacre des promesses de non-opposition des modes de la rue Lamartine aux places de stationnement à +5000€00 ? — et elle me double une fois tournés touts deux dans la rue J.Ferry.

En monovitesse, je la suis à bonne distance puis, le très léger relief et sa motorisation aidants, dans la rue du bois « saleç », elle me distance.

Passée la voie de chemin de fer, je prends la rue des Bruères, elle, elle prend la rue du chêne Maillard.

À la sortie de la rue du chat, je me retrouve… devant le trotinettiste un temps, celui du nouveau déplacement.

Je tourne rue Debacq pour voir l’étendu des dégâts suite à la non-création de trottoirs larges et plats ou encore d’aménagement cyclable de qualité. Je tourne ensuite rue du hameau, je tourne sur l’absence de trottoir traversant, un équipement qui aurait pu permettre une « liaison douce » du quartier Maillard jusqu’à l’espace de divertissement. Je tourne et roule pour finalement recroiser notre personne à trottinette qui circule maintenant sur la voie verte de la tuilerie.

Par chance, il ne sera pas renversé lors du passage de droite à droite (cette voie verte est un équipement de presque qualité entre 2 giratoires, mais il y a un danger dans ce changement de côté de circulation (réalisation du conseil département du Loiret, une nuisance ne vient jamais seule)).

jeudi_am2

Sur cette loupe, mon trajet est en vert, celui de la seconde personne est en orange.


2 billets « dans le coin » :

Quelques notes sur un trajet

« Good bye lentille ! »

Saran, ça rend… totomobiliste

Au sortir d’une absence d’équipement de grande qualité, j’ai un panneau « arrêt » (marqué « stop » puisque la ville de Saran est vendue au capitalisme américain mortifère). Le référentiel à roue conduit par madame tartignolle s’arrête pour me faire signe.

Pluto est l’ami de Mickey et je suis plutôt « légaliste » autrement dit, je lui montre le panneau qui m’oblige et lui fait signe de passer. J’imagine cette personne laisser des commentaires sur fessebouc « j’ai voulu être gentille avec un cycliste alors que je promenai Khaled, le cycliste nous a fait des signes… ».

Une fois le tank passé, je continue mon chemin via le chemin de la caillerette, au milieu du parc des sports et des déchets, en direction de ravin de la mort.

Quelle surprise au Bois-Joly de voir que, « une voiture » était obligée de me céder le passage avant de tourner allée Loquet.

jeudi_pm1

Je ne veux pas jouer les moralistes MAIS, à vélo, il y a 900m entre le probable point gardiennage et le probable point pavillonage, 900m de temps passé en plein air, 900m d’expérience avec les enfants en toute sécurité, 900m de choses à ce dire, 900m sans écran, 900m d’activité… En auto, il y a +1,5km, le carburant ne doit pas être assez cher.

Souffrir place du Martroy

Il y a 2 catégories de cyclistes urbains, les bons et… non, ça, c’est les alcooliques… il y a ceux qui sont au parti fauxcialiste et qui suivent scrupuleusement les flèches infantilisantes et infamantes sur les trottoirs et ceux qui roulent sur la route comme tout usager adulte d’un moyen de locomotion.

jeudi_pm2

Ce soir-là, un cycliste avait fait l’un des trottoirs de Coligny ; moi je longe le centre des impôts, rue des Murlins, sur la roue pour éviter les piétons, les barrières et l’inutile crochet sur 300m.

Nous sommes donc deux à attendre pour traverser, lui, comme un piéton (il a plus de 8ans) ; moi, avec les autres adultes véhiculés.

Le feu passe au vert, je traverse pour prendre l’étroit double-sens de la rue des Murlins quand l’autre cycliste doit attendre la fin de l’écoulement du flux de voiture dans la même rue 😀

Bref, roulons.

Arrivé à la bibliothèque, libre de voitures ce soir-là, je m’installe dans le sas vélo pour prendre les boulevards. V’là t’i pas que casque jaune arrive traverse le carrefour pour prendre la rue Bannier.

Pour que je le rattrape au giratoire de la cathédrale, il est probable qu’il soit passé par le Martroy, histoire de souffrir un peu plus peut-être.

jeudi_pm3

En passant par le médiocre équipement des boulevards (voie bus, puis bandes étroites, crevasses dans la chaussée, voie indéterminée puis bande étroite), après avoir respecté les feux (points noirs sur la loupe) et les priorités (points bleus), il semble anormal que je le rattrape.

Conclusion

Il n’y a pas vraiment de conclusion à tirer de ces trois petites expériences vécues le cul sur la selle.

Mark Wagenbuur après avoir été pantois mesure les distances et tient ces propos :

Il est assez étrange que la principale piste cyclable traversant le village soit plus longue qu’un autre itinéraire que l’on peut emprunter.

Des propos assez abscons pour nous autres à Orléans.

Une Orléans dépourvue de pistes et d’un réseau cyclables de qualité, même pas un embryon hors la liaison Galloux. Quand par malheur, il y a 300m de mal aménagés, ce sont toujours 300m d’équipement peu cyclable, 300m déposés ici ou là dans un plat de spaghetti préparé par les nounouilles locales.

Un commentaire sur “Pantois

  1. Jeanne à vélo
    25/04/2022

    Comme toujours, je me suis bien amusé à te lire.
    Et c’est marrant que tu te sois arrêté sur « pantois » qui est une manière de surtraduction d’une formulation plus impersonnelle : « Weird that that is even possible. »
    En traduction comme à vélo, on prend parfois quelques libertés… 😎

    J’aime

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 23/04/2022 par dans Orléans n’aime pas beaucoup les vélos, Portraits de cyclistes, et est taguée , , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Trois types de sécurité — par David Hembrow 02/12/2022
    Ce billet de David Hembrow a presque 15 ans mais n’a pas pris une ride. Il explique pourquoi les fondamentaux du développement de la pratique du vélo aux Pays-Bas sont bons en se focalisant sur la notion de sécurité. Sujet délicat en France comme le prouve la récente campagne de... L’article Trois types de sécurité — par David Hembrow est apparu en premier s […]
  • Le woonerf — par The Ranty Highwayman 29/11/2022
    On connaît en France la zone de rencontre où en théorie le piéton est prioritaire et a le droit de se déplacer partout dans l’espace public. Comme dans l’immense majorité des cas l’espace public n’est pas rédéfini il s’agit de zones apaisées virtuelles. Dans la pratique, les Néerlandais font mieux... L’article Le woonerf — par The Ranty Highwayman est apparu […]
  • Rue scolaire en chantier au sud de la rue des Carmes 26/11/2022
    Un peu plus d’un an après l’inauguration de la première nouvelle rue scolaire orléanaise, l’adjointe à l’éducation a annoncé sur Twitter qu’à compter du retour des congés de Toussaint, une partie de la rue des Charretiers expérimenterait à son tour ce dispositif. J’ai laissé passer les vacances scolaires d’automne mais... L’article Rue scolaire en chantier a […]
  • Un itinéraire cyclable, neuf traversées de frontière 19/11/2022
    Mark Wagenbuur nous emmène au guidon d’un vélo en libre-service à la découverte d’une curiosité politico-géographique entre les Pays-Bas et la Belgique.Voici la traduction de « One cycle route, nine border crossings » publié le 16 novembre 2022 sur Bicycle Dutch. Ce billet est consacré à un itinéraire cyclable international qui traverse... L’article Un itiné […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Propositions de tarification pour le stationnement sur voirie à Orléans 04/12/2021
    Il y a quelques mois j’avais débusqué sur le site des appels d’offres d’Orléans Métropole une demande d’assistance pour définir une stratégie de tarification du stationnement sur voirie à Orléans. Force est de constater que soit l’intelligence collective a quitté les services métropolitains soit il y a de l’argent à distribuer gratuitement aux cabinets de... […]
  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :