Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Suggestion de circulation

Je suis allé faire les provisions à vélo, ce dont le monde se fiche éperdument, à raison, mais c’est un moyen comme un autre d’illustrer ce qui ne va pas dans la circulation des vélos dans Orléans et son agglomération.

Publigâchage* : je ne bouge ni armoires normandes ni lot* de, au choix, papier-toilette / bouteilles d’eau / bière bio sans gluten*, à longueur de dimanchée*. La présentation ci-après est un exemple type des trajets effectués pour les provisions.

Notes
  • Ce billet n’est en rien une leçon de morale sur la façon dont tout-à-chacun devrait vivre. C’est un témoignage d’une possibilité ; vous êtes ici sur un cyber-cahier*, pas sur touitteureuh ou fesseubouc 🙂
  • * ce symbole signale les mots compliqués e/o les adaptations françois des chaumières en « patois de París »:
    • Publigâchage = spoiler.
    • Lot = pack.
    • Bière bio sans gluten : ça existe pour de bon et pour le pas-très-bon.
    • Dimanchée (régionalisme du sud de Loire) = week-end.
    • Cyber-cahier = blog.
  • Toutes les captures d’écran ont été réalisées sur le site de calcul d’itinéraire et de qualité « cycle travel » (>en).

La monture

Suggestion de présentation de la monture.

Un simple vélo, mono-vitesse, un support dit « KlickFix© Caddy© » à l’avant et la structure « porte-bagage », capacité de charge supérieures à 5kg, avec une vielle sacoche.

monture

Ceci n’est pas un placement produit.

La carte

10 km, ça n’use pas les pneus, les voilà illustrés sur une carte générale :

course_general

Les provisions pour la semaine ne nécessitent pas forcément d’aller dans les zones perdre du temps dans les embouteillages, la santé en énervement, de l’argent dans la consommation de carburant et en surconsommation, perdre en qualité de vie en augmentant la pollution sonore et atmosphérique.

Loupe 1 : le marché

Un mange-racine, ça mange. Ce qui n’est pas présent dans le panier paysan du vendredi est complété par une incursion au marché du samedi (ce vendredi-ci, c’était tomates 1, aubergines, tomates 2, concombres, courgettes, poivrons ; beaucoup de tomates suite à un orage qui a provoqué une inondation de la serre, heureusement sans rien détruire, mais D. ne voudrait pas voir perdre sa production par l’arrivée d’un parasite ou d’une maladie. Voilà, vous savez tout).

Le trajet

Peu de difficultés pour l’aller.

C’est l’occasion de passer au dépôt de verre (point 1 sur la carte), en étant heureux de rouler avec des pneus réputés increvables ; l’endroit, quoique dans l’aire géographique de la préfecture, n’est pas aussi souvent nettoyé que le devant du portail de celle-ci.

Il faut fuir au maximum le trottoir dit « Loire à vélo », ceci explique le créneau ; comme la place St Aignan (point 2 sur la carte) est une aire de stationnement libre et gratuite, matin, midi et soir, ce créneau nous fait un point commun avec les #GCUM 🙂

course1_marche

Rentrer du marché (point 3 sur la carte), l’occasion d’une belle histoire de Tonton Jipi :

La rue Charles Péguy est doté en quittant le bord de Loire seulement, d’une bande étroite sécurisée par un trottoir de béton. Ce côté ci de la rue est doté d’un trottoir d’une largeur fantaisiste ce qui fait que de nombreuses personnes trainent leur chariot dans la bande. Cette rue est l’une des premières équipées depuis l’entrée de la cité johannique dans l’ère Grouard, Le but de la manipulation était de préserver le stationnement de par et d’autre de la chaussée. Cette rue a connu la première action du COC — cyclistes orléanais⋅e⋅s en colère — sous la forme d’une inauguration symbolique.

Sur la carte, c’est un tout autre chemin qui est illustré.

Orléans, plus beau parking* de France

Chaque année est organisé par télé-pétain un concours du plus joli parc de stationnement, pardon, le plus beau marché du pays, voici celui dit « Loire à vélo » (point 4 sur la carte) :

Avant, c’était mieux ?

Voici une autre illustration de ce qui ne va pas sur l’itinéraire roi (point 5 sur la carte) :

passage_pieton

C’est surtout le passage piéton qui merde avec les bordures en nombre et sa finalité… dans l’arbre. Pour les cyclistes qui désirent rejoindre le centre-ville, suivre ce détour est une aberration qui se termine sur un trottoir, comme toujours.

La mairie avait installé des panneaux pour inciter les usagers à ne pas traverser le giratoire 150 m en amont. Lors de la réalisation du truc, mandat d’un potentat faucialiste*, l’endroit a été analysé, mesuré, chronométré… mais les cyclistes n’utilisent pas le cheminement prévu, salauds.

Notes :

*parking = aire de stationnement. À Orléans, le parking est gratuit partout.

faucialiste (ou fauxcialistes quand ils sont en troupeau, jamais plus de 5) : traître à toutes les causes.

Le péril dans le péril

Suite aux menaces d’effondrement de maisons dans le haut de la rue, le plan de circulation a été changé à la marge. Il est compréhensible de ne pas vouloir un flux important d’automobilistes dans des rues étroites au stationnement autoris… non, rien, quand vous êtes accueilli par ce panneau (point 5 sur la carte) :

commerces

vous savez que vous n’êtes pas traité à égalité des places plus bourgeoises du Martroy, Dunois, Châtelets où vivent les ami⋅e⋅s de l’équipe en place.

Sont — encore — ouverts en ce début juillet : 2 salons de coiffure, 2 épiceries, 1 bar « point Poste© », 2 points de restauration rapide, 1 lieu culturel… peut-être que la mention « commerces ouverts » aiderait le petit commerce.

Loupe 2 : le « centre »

Un mange-racine, ça mange, mais après avoir posé une première fois sa sacoche, ça repart pour aller dévorer des livres (point 10 sur la carte). Ça achète du café en grain e/o du thé, des chaussures en toile, des habits (point 11 sur la carte), ça entretient son vélo afin de pouvoir toujours freiner en cas de danger, pouvoir circuler par temps humides (coucou Dumas démission), pouvoir rouler sur les tessons de bouteilles (point 12 sur la carte) .

Justement, les tessons de bouteilles sont légion dans la rue de Bourgogne (ce n’est pas QUE la faute de la mairie, autant le dire) avec les rats, ce qui fait que le choix pour éviter de crever ou d’être bouloté est de circuler au choix, sur le parvis petitpavéglissanté* de la cathédrale ou sur le trottoir de « Loire à vélo ».

Note :

*petitpavéglissanté (existe sous les formes « pavéglissanté » ou « petitpavétisé ») : opération financière.

#OrleansVilleParking

L’itinéraire de « Loire à vélo » dans la traversée de la cité johannique ne ressemble à rien de plus qu’un trottoir puisque, c’est un trottoir, et qui dit trottoir, dit piéton.

Spécificité locale, comme c’est un trottoir, il y a toujours des connards gras comme un élu d’Orléans Métropole pour y stationner… même en sens interdit. Ce, probablement pour ne pas opposer les modes, pardon, pour faire l’idiot chez l’oiseau bleu :

connardot

Note :

Sur la bagnole est écrit « quand tu parles anglais, tu sais que tu appartiens à la classe dominante, tu en es fier et cela t’autorises à chier sur les autres ! ».

* – * – * – *

Cadeau, sans être français, un des plus beaux poèmes du XX siècle de l’aire francophone :

Le trajet

Bref, le trajet montre également un passage devant le cinéma (point 15 sur la carte) pour chopper le programme papier, un détour par la banque pour payer tout ça (non illustré) avant de continuer en direction de l’épicerie asiatique :

course2_libre

Loupe 3 : l’épicerie asiatique

Un mange-racine, ça mange, et c’est très gourmand. Pour assaisonner une salade, il y a le sel, le poivre, la moutarde, l’huile d’olive et le vinaigre de cidre maison, mais, mais, mais, pour le plaisir de mamaiser et de varier les saveurs, il y a également les algues grillées en paillette, les sauces à base de soja, la citronnelle. De plus l’endroit (point 19 sur la carte) propose des farines de riz gluant pour cuisiner les mochi ou de la pâte de haricot rouge…

Toujours avoir un anti-vol pour crocheter son vélo, surtout quand le pince roue a été déménagé dans la zone lors de l’ouverture d’une succursale au nòòòòòrd.

velo_attache

Protéger son vélo… du vol

Le trajet

L’aller n’est pas compliqué pour qui désire fuir les pavés, les rails et respecter le sens de circulation. Je ne suis pas sans savoir que la rue des Maltotiers comprend un double-sens vélo (ce n’est pas illustré), un voyage, c’est l’occasion de voir l’étendu des dégâts dans les travaux en cours.

course3_asie

Le retour est l’occasion de passer dans le quartier du monsieur qui chouinait lors des élections de ne pas avoir de boulangerie à moins de 30 min de chez lui (>fr)

alors qu’il y en avait une à -10 min à pied de l’endroit d’où il parle.

Attendez une minute*, c’est également le type qui se tripote la fatuité* sur le trottoir déguisé en voie-verte de « Loire à vélo », au paragraphe précédent.

Notes :

*une minute = wait, wait, wait en patois de París

fatuité : satisfaction de soi-même qui s’étale d’une manière insolente, déplaisante ou ridicule.

Loupe 4 : mer… le, la mozzarelle

Un mange-racine, ça mange, mais s’il y a le bon, il y a le mauvais mange-racine. Le bon, il coupe 3 tomates, les met à dégorger sous une pincée de gros sel, en rentrant des provisions, il ajoute un assaisonnement, du thym et… Le mauvais, il fait pareil mais « c’est pas pareil ».

En chemin, conscient de mon impureté, il me vient une envie de mozzarella di bufala campana — une envie de fraise aurait été plus difficile à expliquer —, donc cap à la minisurface (point 24 sur la carte) qui en propose de la bien industrielle… mais bio ! Haaaaaa ! Les valeurs sont sauves.

Le trajet

Avec l’absence d’équipements de qualité, l’absence de véritable réseau, il nous faut encore remercier la Covid19 de nous avoir donné le coronacouloir* de bus partagé. Ce n’est pas l’idéal, mais selon l’antienne* locale « c’est mieux que rien ».

course4_surface

Comme la circulation dans le canicrotte* n’est pas ma tasse de thé, je contourne le théâtre pour couper (point 23 sur la carte) l’aire de stationnement. La rencontre avec le boulevard se fait via des bordures, l’appétit comme l’habitude viennent en roulant.

Au retour, comme je n’aime vraiment pas rouler dans la merde, je refais un tour du pâté de maison pour rentrer avant midi, passer chercher un pain et avoir le temps d’un apéro terrasse avant le dîner.

Bvd Alexandre Martin, allez rouler dans les crottes de chien

Notes :

*antienne : (familièrement) refrain, propos que l’on ressasse.

Coronacouloir (cousin germain de la coronapiste) : beaucoup d’espoir de voir changer la façon d’imaginer les déplacements, entre autres avec la possibilité de créer rapidement un réseau cyclable, temporaire ou à but de test (avant réalisation en dure), ce, à l’échelle d’une métropole par exemple. Idée généreuse foutue en l’air par les personnes aux pouvoirs.

Canicrotte : endroit souvent sale où les chiens sont priés de faire leurs besoins, parfois ils échangent la place avec leur maitre. À Orléans, c’est l’endroit où la mairie, avec l’assentiment de quelques cyclistes, fait rouler les… cyclistes.

« Arrêtez avec Orléans par pitié ! »

Le trajet a été fait par un professionnel de la route, ne reproduisez surtout pas les suggestions de présentation chez vous ! 🙂

Est-ce vraiment nécessaire de conclure un billet d’une forme d’expérimentation sociale, un billet dont l’unique fonction est de vérifier que les élu⋅e⋅s d’Orléans et son agglomération racontent n’importent quoi quand ils et elles parlent « circulations des vélos » (>fr), mais également leurs tant fidèles porte-paroles qui officient dans le journal local.

Le trajet illustré présentement fait à peine 10 km, rien d’exceptionnel, rien d’extraordinaire… rien d’impossible en dehors des points noirs soulignés : stationnement sauvage, propreté générale et plus que tout, absence d’une infrastructure de qualité (réseau).

Il va de soi que les dimanchées connaissent également des sorties culturelles dans les villes de la périphérie, parfois des achats dans les zones.

Enfin, il faut une fin à tout, et n’oubliez pas « arrêtez avec Orléans par pitié ! » et faites des photos pour putagramme comme les 7 millions de touristes qui visitent la cité.

Bonus

À la prise du boulevard, au moment de passer devant l’éternel chantier du Fukushima Radio Activity Center — ça fait FRAC —, un automobiliste a fourni la clef du problème à votre serviteur sous la forme d’une sono à fond, une sono qui hurlait ça :

Il n’y a pas que la sono du type qui soit bloquée dans les années (19)80, la ville d’Orléans également.

Un commentaire sur “Suggestion de circulation

  1. Gauguin
    10/07/2022

    On peut voir le GCUM d un élu 🤣

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 10/07/2022 par dans Orléans n’aime pas beaucoup les vélos, Réflexions, et est taguée , .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • La véloroute de Nijkerk à Amersfoort 25/09/2022
    On continue sur le thème des liaisons interurbaines aux Pays-Bas avec ce trajet de près de 11 km qui a connu un certain nombre d’améliorations.Voici la traduction de « Main cycle route from Nijkerk to Amersfoort » publié le 21 septembre 2022 sur Bicycle Dutch. Amersfoort est la deuxième plus grande ville... L’article La véloroute de Nijkerk à Amersfoort est […]
  • Une vélorution en douceur ? 22/09/2022
    Il a fait très beau dimanche 18 septembre 2022. D’ailleurs il n’aurait pas pu faire plus beau pour ce « dimanche en douceur » organisé par la ville d’Orléans, soit huit heures sans circulation motorisée dans une partie de l’hypercentre. Une sorte de test grandeur nature d’une prochaine véritable journée sans voiture... L’article Une vélorution en douceur ? e […]
  • Quand Bois-le-Duc se gamelle en matière de vélo 08/09/2022
    Je ne partage pas l’enthousiasme de Mark Wagenbuur pour le départ du Tour d’Espagne qui cette année a eu lieu à Utrecht. Il en a fait deux billets : La Vuelta a España in ʼs-Hertogenbosch le 10 août et The Vuelta 2022 in Utrecht and ʼs-Hertogenbosch le 24 août.Je partage en... L’article Quand Bois-le-Duc se gamelle en matière de vélo est apparu en premier su […]
  • Une véloroute internationale de Nimègue à Clèves 04/08/2022
    Rien de tel que d’aller voir ce qui se passe chez le voisin en matière de vélo. En l’occurrence, l’Allemagne se révèle largemement à la hauteur. 😇Voici la traduction de « An international cycle route from Nijmegen to Cleves (Kleve) » publié le 3 août 2022 sur Bicycle Dutch. Pour ce billet,... L’article Une véloroute internationale de Nimègue à Clèves est app […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Propositions de tarification pour le stationnement sur voirie à Orléans 04/12/2021
    Il y a quelques mois j’avais débusqué sur le site des appels d’offres d’Orléans Métropole une demande d’assistance pour définir une stratégie de tarification du stationnement sur voirie à Orléans. Force est de constater que soit l’intelligence collective a quitté les services métropolitains soit il y a de l’argent à distribuer gratuitement aux cabinets de... […]
  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :