Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

La semaine de la mobilité est terminée

Petit bilan d‘un non-événement en local.

Dimanche : journée papier « cul »

La mairire d’Orléans avait interdit l’accès aux automobilistes à un quartier grandement piétonnisé… comme on dit en patois de París « Whait ! Whait ! Whait a minute, mais c’est con ! ° ».

Logeant dans le dit-quartier, il est quasi déjà mort le dimanche sauf pour 3 vieux profs d’histoire qui font des « ha ! » et des « ho ! » les yeux levés vers l’échauguette de la rue Parisie ; il est fort regrettable que pas un acteur ne soit payé à faire usage en temps de paix du fenestron de la chose.

Il est encore plus regrettable que les dames pipi de la politique du quartier ne soient pas passées expliquer l’opération aux quelques commerçants encore en activité.

—–

° Attend un peu, elle ne nous prendrait pas pour des boulons la mairie/mégalopole d’Orléans !

Du cintre de BluaMarko

Ce dimanche en doucité, à 9:20 : des gardes champêtres crient sur un automobiliste qui désirait faire comme les autres dimanche, stationner au près des restaurants pour la journée jusqu’à la nuit, c-à-d, dans la limite des 30min réglementaires.

À 9:40 (rentrant de la tournée pain & chocolatines) : un flic fait la circulation. Ni ma petite personne, ni l’automobiliste dans la file à côté n’avons compris son utilité (il n’y avait pas de circulation) alors quand il nous a visé avec son sifflet, comment dire, un juron a sauté de nulle part.

À 10:30 (direction une placette pour payer une cotisation, une autre pour lire avant la séance de midi au cinéma) : personnes dans les rues, quelques personnes pour les journées européennes du patrimoine, et une rangée de flics qui bloquent la rue Jehanne d’Arc, une rue vide de monde, vide de vie. Qui suis-je pour utiliser le timbre et les prévenir qu’ils gênaient la circulation, hein, qui suis-je du haut de ma monture ? Un preux chevalier des temps modernes ? Une merde ? Il me semble qu’ils n’ont pas apprécié.

Trois rues plus loin, un flic expliquait à un automobiliste stationné dans un sas vélo que c’était pour plaire aux vélos et aux piétons que la ville était bloquée.

Sur la place, occupé à faire la rapiette sous le soleil et entre 2 paragraphes de lecture, il a été plaisant de voir que 12 automobiles peuvent loger dans parc de stationnement de 8 places (thermique et électrique). Regardant les différentes personnes manœuvrer, j’ai pu voir un de ces voisins qui occupent habituellement la rue de Bourgogne (il a donc accès à la fonction « marche » de son corps embonpoinsé), j’ai même été salué par une élue (hypothèse la plus probable, je ne suis pas client de la librairie sise à cet endroit. de toutes façons, je ne connais pas ces gens là) avec un sourire béat qui profitait du supplément en offre de stationnement.

À 14:00 (fin de la séance) : peu de gens en ville hors quelques promeneurs pour les journées du patrimoine mais des flics partout ; des flics qui empêchent même les cyclistes de rentrer dans le périmètre :

Un cycliste, assez énervé par la chose, a insulté la flicaille. Et lui, et ma petite personne qui ne voulait pas rouler sur le trottoir, nous nous sommes retrouvés à devoir descendre en bord de fleuve et rouler le long de Loire, dans un sacré bazar de ne savoir quelle voie nous était réservée. Je lui ai dit que par défaut, la circulation doit se faire à droite. Cela ne semblait évident à personne parmi les flaneurs.

Fait amusant : au cinéma, une personne arrive et dit « il doit y avoir eu un attentat, avec la police partout, on sait plus quoi faire, c’est inquiétant ». L’ouvreuse la rassure, mais c’est vrai que la présence policière dans une ville prétendument si respectueuse des règles de circulation, si à cheval question sécurité, cette présence avait de quoi interroger !

Que dire de la maladie des sévices techniques qui ont posé les plots de béton un peu partout, surtout où ça gênait. L’alcool, déjà, le dimanche matin ?

15:00 : lecture au presque calme dans un parc.

Une ville vide

Il y a une image terrible de la ville qui circule sur les réseaux sociaux. Une image boite à chocolat avec très peu d’humains dessus. La dernière fois où le centre avait été vidé ainsi de la vie, c’était pour la visite de Valls, et peut-être avant lors de la visite de quelques dictateurs, allez savoir !

Pourquoi papier-cul ?

Une journée de la douceur, quand on vous prend pour des faces de cul, ça se fait avec un papier-cul triple épaisseur : une couche d’élu⋅e⋅s (et il y avait du monde pour la com’), une couche d’opposition, une couche d’arrivistes (qui balisent déjà le terrain pour les prochaines élection).

Si c’était autre chose que du foutage de gueule communicationnel de la mairie, des annonces auraient été faites, par exemple :

  • passage du centre-ville à 30 km/h ;
  • extension de la zone 30 au quartier St Marceau ;
  • suppression du stationnement 250m avant et après les écoles aux heures d’entrée et de sortie ;
  • réaffirmation que les rénovations des rues respecteront le plan « la roue au Carré »…

Même chose pour les ravis de la crèche de l’oppositude. Non pas être éblouis par les ombres projetées sur les murs de la ville par la vessie patrimoniale, on attend d’eux, et d’elles, de sortir de la caverne et de faire des propositions :

  • extension de la voie cyclable du pont par la rue Dauphine jusqu’en Giscardie d’un côté, jusqu’à la gare de l’autre ;
  • proposition de réaliser le lien vélo centre-ville vers le pôle45 ;
  • création d’une zone à trafic limité ;
  • meilleur gestion des sas « livraison » pour les TPE-PME ;
  • proposition de relier toutes les hôtels de ville au siège de la mégalopopole ;
  • réouverture de la ligne de train Orléans-Châteauneuf (non pas la transformer en voie verte) et au delà, Orléans-Chartres… ce, sans attendre d’hypothétiques « trains à hydrogène » !
  • suppression du stationnement 500m avant et après les écoles aux heures d’entrée et de sortie ;
  • création d’une liaison vélo « Charbonnière – moulins du Loiret »…

Pour la couche d’arrivistes, comment dire, le dernier en date était parti sur un projet de passerelle pour facilitiduner les « déplacements doux »… il n’a même pas passé le premier tour.

Un autre tintement de sonnette

Un autre point de vue sur ce doucereux dimanche se donne à lire ici (>fr).

La semaine en elle-même

Dans un précédent billet (>fr) j’avais donné les croisillons à suivre :

Plus que tout :

Je ne vais pas faire le détail jours après jours, mais dès le lundi, des cyclistes ne se sentant plus pisser roulaient n’importe comment, d’autres continuaient à suivre les règles du code de la route — autant le dire : il m’arrive de « griller » quelques feux mal positionnés et/ou sans appel-cycliste — .

Il y a eu également ces gens qui posent leurs VÉCUS — vélo électrique cargo utilitaire et surdimensionné — au milieu des trottoirs, comme font les bagnolards avec leurs VUS — véhicule utilitaire et sportif —, même à 100m d’arceaux de qualité.

Le plus désespérant ce sont les parents d’élève qui stationnement n’importe comment, même après une journée de douceur organisée par les leurs.

Pour mon cintre, j’ai manqué être renversé à Saran, sur un ancien équipement de presque qualité coupé depuis peu en 4 endroits suite à l’ouverture d’un supermarché et la construction de logements en masse.

Lors d’une réunion d’analyse d’un mauvais équipement en gestation, dans cette même ville, 2 staliniens de 150000 ans, tendance Roussel « un SUV, un steak, une barre d’uranium » m’avaient fait la morale : « vous racontez n’importe quoi », « vous n’êtes pas constructif, une bonne bordure, les camarades saranais respectent » :

Une journée pour rien

À en lire la presse !

Le lundi soir d’après la journée de la doucitude :

« Un adolescent de 16 ans s’est fait renverser par une voiture […] la victime ne souffrirait que de blessures légères. »

Le mardi soir d’après la journée de la doucitude :

« Un accident a eu lieu peu avant 18 heures, ce mardi 20 septembre. Les circonstances exactes ne sont pas encore connues, mais une femme âgée de 76 ans a été renversée par une camionnette »

Une forme de conclusion

Ou pour le dire autrement « passons à autre chose » !

Il y a eu un aller-retour à Sully le samedi. Au départ d’Orléans, la Loire à vélo, c’est ça :

loire_à_vélo

Arrivé à Sully après 50 petits kilomètres, c’était subir des bagnolistes stationnés dans la bande cyclable à la sortie de la passerelle et dans l’accotement de l’autre côté de la chaussée ; ces tarés poussaient une forme de caillou en plâtre ressemblant au représentant du groupe de pression d’un bétonneur dans la mégalopopole, ce, au milieu de la chaussée… qu’ils bloquaient par ailleurs. Ils ont mal pris les tintements et moi leurs remarques de merde, j’ai vite opéré une rotation du cintre pour retourner dans mes pénates.

Sur le retour : une visite expresse de St Benoit, puis Germigny, avec une rencontre avec la, pardon, LA lanterne des morts du département :

lanterne_des_morts

À souhaiter qu’avec toutes ces vilainetés il n’y ai pas besoin de l’allumer de nouveau !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 26/09/2022 par dans Réflexions, tourisme.

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Trois types de sécurité — par David Hembrow 02/12/2022
    Ce billet de David Hembrow a presque 15 ans mais n’a pas pris une ride. Il explique pourquoi les fondamentaux du développement de la pratique du vélo aux Pays-Bas sont bons en se focalisant sur la notion de sécurité. Sujet délicat en France comme le prouve la récente campagne de... L’article Trois types de sécurité — par David Hembrow est apparu en premier s […]
  • Le woonerf — par The Ranty Highwayman 29/11/2022
    On connaît en France la zone de rencontre où en théorie le piéton est prioritaire et a le droit de se déplacer partout dans l’espace public. Comme dans l’immense majorité des cas l’espace public n’est pas rédéfini il s’agit de zones apaisées virtuelles. Dans la pratique, les Néerlandais font mieux... L’article Le woonerf — par The Ranty Highwayman est apparu […]
  • Rue scolaire en chantier au sud de la rue des Carmes 26/11/2022
    Un peu plus d’un an après l’inauguration de la première nouvelle rue scolaire orléanaise, l’adjointe à l’éducation a annoncé sur Twitter qu’à compter du retour des congés de Toussaint, une partie de la rue des Charretiers expérimenterait à son tour ce dispositif. J’ai laissé passer les vacances scolaires d’automne mais... L’article Rue scolaire en chantier a […]
  • Un itinéraire cyclable, neuf traversées de frontière 19/11/2022
    Mark Wagenbuur nous emmène au guidon d’un vélo en libre-service à la découverte d’une curiosité politico-géographique entre les Pays-Bas et la Belgique.Voici la traduction de « One cycle route, nine border crossings » publié le 16 novembre 2022 sur Bicycle Dutch. Ce billet est consacré à un itinéraire cyclable international qui traverse... L’article Un itiné […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Propositions de tarification pour le stationnement sur voirie à Orléans 04/12/2021
    Il y a quelques mois j’avais débusqué sur le site des appels d’offres d’Orléans Métropole une demande d’assistance pour définir une stratégie de tarification du stationnement sur voirie à Orléans. Force est de constater que soit l’intelligence collective a quitté les services métropolitains soit il y a de l’argent à distribuer gratuitement aux cabinets de... […]
  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :