Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Quand je n’use pas les pédales, je suis pierreux

Petit billet sans prétention sur quelques évolutions d’un carrefour au fil des années, des évolutions qui ont toutes été réalisées au détriment des personnes qui marchent.

Les « mobilités douces » sont un « concept » de publicitaires de merde — et le concept et les publicitaires drogué⋅es —, c’est pourquoi les politiques n’ont que ce mot qui débordent de leur VUS.

Ceux et celles qui trouvent une exagération dans ces propos, iront s’infliger la lecture de la feuille brassicole d’Orléans, octobre 2022, aussi bien le focus imagé en début que les tribunes de l’oppositude en fin de feuille de chou.

Note : ce billet n’est pas à destination des réseaux mal-dit sociaux & non-libres, même, pardon, MÊME si l’ensemble des captures d’écran proviennent de G**gl*.

La carte

haricot

2008 — les flux sont fluides

Chacun⋅e⋅s passent à son tour, et il y a un tour pour tous et toutes, même pour les mamies alcoolisées.

Autant le dire, les chauffeurs et chauffeuses de bus pris dans la petite portion de route en sens unique freinaient pour laisser le passage — sens rue de la manufacture vers le théâtre —, car les freins ne sont pas une option. Il en va de même des automobilistes.

De plus, si c’est la merde en cet endroit, ce n’est en rien la faute des piéton⋅nes qui ne désirent que traverser, pas forcément avec le besoin de marcher dans ce qui était un canicrotte — vous l’avez ? — un canicrotte qui allait devenir un équipement cyclable avec le temps et l’assentiment de quelques militants fauxcialistes & autres.

En une image :

Dans la série de capture d’écran, il faut avoir l’œil sur le feu « piéton⋅nes », présentement, il ne comporte ni bouton d’appel, ni rien d’autre ; il est automatique.

2008

Env. 2012 — le début de la fin

En provenance de la supérette, pardon, de la rue de la manufacture, les piéton⋅nes doivent pour être autorisé⋅es à traverser et « chercher du boulot sur le trottoir d’en face », ils et elles doivent appuyer sur un bouton « d’appel ».

Il en va de même pour ceux et celles qui après avoir traversé la première portion de rue sont condamné⋅es à marcher dans le canicrotte ou, avant de se mettre en marche, à appuyer sur un bouton.

Pour le dire autrement, une perte dans l’efficacité de la marche a été mise en place.

En une image :

Le bouton est visible, de même que la licence du stationnement, un stationnement rendu aujourd’hui quasi impossible (sauf les samedi matin en forçant bien) par la pose d’arceaux à vélo.

2012

2022 — la technologisation de nos vies mène à la mort

Les boutons « appuyez pour traverser sinon panpan-culcul » ont disparu, et peut-être pas seulement au coin de cette rue.

À la place il y a… un truc en haut du mât, un probable gadget technologique — éteignez le ouifi pour faire plaisir à la ministresse — de plus, présentement, une merde qui ne marche pas ! Le feu ne passe qu’aléatoirement au vert pour les piéton⋅nes.

Au départ du théâtre, la traversé du premier tronçon est plus aisée, la traversée du second tronçon n’est synchronisée à rien, enfin, au rien de cette politique urbanistique de sous-préfecture.

En une image :

2022

Conclusion :

Orléans, améliorer, c’est insécuriser

Seconde vue du gadget qui ne me marche pas bien, quoique cette portion de rue ne soit pas le problème.

2022_Toulouse

Une vue pointée vers une des sculptures majeures de Roger Toulouse « La Volonté humaine », pardon, LA VOLONTÉ HUMAINE :

Pour finir ce petit billet, ces sacs et ces ressacs incessants sont représentatifs de la façon dont sont traités les piéton⋅nes dans le cadre de la politique de doucitude d’Orléans : rien de moins que des patates dans une brouette.

Les personnes en place — technicien·nes, élu·es — ne sont pas fichu de laisser traverser 3 piéton⋅nes sans imposer des manipulations douteuses ou une technologie hasardeuse, et ça parle de faire traverser à une foule une autoroute urbaine.


Qui dit création, dit création :

😀

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 18/10/2022 par dans Réflexions, et est taguée .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Propositions de tarification pour le stationnement sur voirie à Orléans 04/12/2021
    Il y a quelques mois j’avais débusqué sur le site des appels d’offres d’Orléans Métropole une demande d’assistance pour définir une stratégie de tarification du stationnement sur voirie à Orléans. Force est de constater que soit l’intelligence collective a quitté les services métropolitains soit il y a de l’argent à distribuer gratuitement aux cabinets de... […]
  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :