Avoir 4 ans

Avec : la vélorution n°10 ; le parcours du 45nord ; le circuit Roger Toulouse ; le circuit des belles pierres ; le circuit de l'eau ; le premier avril ; mon premier « carpocalypse » ; la neige ; des haiku ; la super-lune. j'allais oublier de fêter les 4 ans de ce jouèb, … Lire la suite Avoir 4 ans

Publicités

Vague froid, vaguelette d’haiku

Rues matinales Rituel de brique et d'acier — Pétarade ! (\_/) =°·°= ")_(" Bois immobile Tas gris, noir, sombre, puant. Gratte un lapin. (\_/) =°·°= ")_(" Branches pétrifiées Impassibles au vent las. — Un corbeau croasse. (\_/) =°·°= ")_(" Vieil étang gelé Borduré de blanc frisé Soudain, un héron ! (\_/) =°·°= ")_(" Ligne d'horizon … Lire la suite Vague froid, vaguelette d’haiku

Pendant la pause, écoutez la radio !

Ce cyber-cahier le temps du NaHaiWriMo (>en) — ‘quí dins la linga d’aur (>òc-lm) — prend la pose, pardon, se met en pause pendant un mois. Je ne renouvellerai pas l’expérience de traduire des textes long en français (le problème n’est pas que l’orthographie)(et même si les haiku sont, pour le moins, des textes courts) … Lire la suite Pendant la pause, écoutez la radio !

Point météo & poésie

Croire que la météo est un obstacle aux déplacements vélocyclopédiques et à l'éclosion haikuïque est la pensée d’une assiette en faïence de Gien qui se songerait plus fragile qu’une porcelaine de Limoges — beaucoup plus solide qu’il n'y parait, soit dit en bloguant. Tiré des flux lumineux — urbain, automobile ou cycliste — et des … Lire la suite Point météo & poésie

Donnez, donnez, dodo-onnez, donnez, donnez-moi…

Certes, le titre est une référence que les moins de 40 ans peuvent ne pas connaître, et ils ont le droit, mais pour commencer 2018, un billet qui va parler « données », un homophone (>fr-Larousse).   Il y a data, datagueule et big-data Il se trouve que à la fin de l’année 2017, j’ai … Lire la suite Donnez, donnez, dodo-onnez, donnez, donnez-moi…

Passage du maire-noël à Orléans

C'est Yule-tide en ce moment, une fête païenne volée par les occupants catholiques en leur temps, oubliant que Jésus est né à la Pâque juive, donc, vers fin mars, début avril. Enfin, les contes de fées ne sont pas des comptes de faits ! Orléans, toujours à la pointe de l’entertainment, sous sa forme francisé … Lire la suite Passage du maire-noël à Orléans