Point météo & poésie

Croire que la météo est un obstacle aux déplacements vélocyclopédiques et à l'éclosion haikuïque est la pensée d’une assiette en faïence de Gien qui se songerait plus fragile qu’une porcelaine de Limoges — beaucoup plus solide qu’il n'y parait, soit dit en bloguant. Tiré des flux lumineux — urbain, automobile ou cycliste — et des … Lire la suite Point météo & poésie

Publicités

Donnez, donnez, dodo-onnez, donnez, donnez-moi…

Certes, le titre est une référence que les moins de 40 ans peuvent ne pas connaître, et ils ont le droit, mais pour commencer 2018, un billet qui va parler « données », un homophone (>fr-Larousse).   Il y a data, datagueule et big-data Il se trouve que à la fin de l’année 2017, j’ai … Lire la suite Donnez, donnez, dodo-onnez, donnez, donnez-moi…

Épisodes 8, 9 & 10 — Copenhagenize

Rappel : nous sommes maintenant la mégalopole de référence dans la galaxie et la traduction de ces petits films n’est pas une forme de cynisme au regard des réalisations locales — nous sommes les meilleurs — mais elle donne objectivement un point de vue sur une politique « vélo » digne de ce nom. Rappel … Lire la suite Épisodes 8, 9 & 10 — Copenhagenize

Passage du maire-noël à Orléans

C'est Yule-tide en ce moment, une fête païenne volée par les occupants catholiques en leur temps, oubliant que Jésus est né à la Pâque juive, donc, vers fin mars, début avril. Enfin, les contes de fées ne sont pas des comptes de faits ! Orléans, toujours à la pointe de l’entertainment, sous sa forme francisé … Lire la suite Passage du maire-noël à Orléans

Et on pourrait dire des cyclistes.

Ce soir, même pressé par le froid et gris brouillard et par un rendez-vous — une forme de zeugma sur le temps — j'ai pris quelques minutes pour me faire engueuler. La scène : sur le chemin du retour, un premier « garé comme un chien fait sa merde » sur les trottoirs de l’Orléans mégalopole, … Lire la suite Et on pourrait dire des cyclistes.