Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

E lucevan le stelle

Le ciel luisait d’étoiles

Dans la nuit sans voiles

Par la porte entrouverte

Elle entrait soudain, vive, alerte

Et se pressait, fidèle

Sur mon cœur tout plein d’elle

Ceci est une traduction de l’aria cité en titre de ce billet

Une météOre est tombée dans un jardin orléanais

Enfin, sur la lixiviateuse dans laquelle trempe les mains des participant⋅e⋅s au syndic de copropriété local.

L’Or prOmis par la météOre risque d’être un trOu nOir puisqu’il faut payer les gens pour les faire venir, et encOre, cela risque d’être des petites pOintures, car cOmme le dit l’adage :

« T’as pas de monnaie t’as rien »

Il y a rayonnement au sud de París

Le rayonnement métropolitain n’a pas de prix mais a un coût…

  • Ce côté ci de la salle des fêtes est traité ici (>fr-Jeanne à vélo)

Pour information, un sans domicile fixe a planté sa tente sous le pont du tramway à cet endroit. Il m’est avis que une partie des 100000€00 de la festouille inaugurale aurait pu lui être utile.

Et le rayonnement de roue… de vélo

La mégalOpOpOle qui est d’Orléans mais ni trOp ni tOp en matière de monnaie a présenté un film ; c’est bien un film, c’est moderne, ça bouge…

Aussitôt, la tribu des cyclotouittos en fait un amusement

Premier jeu

Dénombrer le nombre de GCUM (garé comme une merde) dans un film institutionnel :

CasqueJauneTwitter

Second jeu

Alors que le film de propagande semble avoir été payé par le service des transports en retard, pardon, en commun, il y a ceci :

TrololoVéloTwitter

E lucevan le stelle

Oh, doux baisers, délicieuse ivresse

Grâce divine d’une maîtresse

Entre mes bras pâmés

Il est fini, ce rêve heureux d’amour

L’heure est enfuie et c’est mon dernier jour

Je meurs désespéré et je n’aimais jamais autant la vie.

Quoique le journaliste complotiste du journal local n’ai pas commis de billet sur le mode « d’étranges DEL démontent l’obscur ciel des Montées » ou « Spectaculaires voiles arrimées dans la zone »…

Les badaud⋅e⋅s vont voir la météOre tombée, enfin, c’est ce que laisse croire le film avec un cycliste, une patinettiste et deux gamines. Ces dernières figures de la mobilité seront laissées de côté dans ce billet :

  • La patinettiste ne semble pas savoir où prendre le tramway et nous voyons son errement plans après plans ;
  • Les gamines sont déjà au sud, et elles courent vers la station des Tourelles.

Du tramway dans le film

Le tramway dans son tracé de la ligne 1 n’est pas très efficace, mais, même en partant vers 16h00 (les cloches sonnent 4 coups) il devrait être arrivé avant la nuit dans la zone, sauf si c’est encore un jour de pannes, de voitures qui s’encastrent d’une manière autonome…

À coup de plans et contre-plans, les 4 petits kilomètres semblent une épopée homérique.

Ce qui est au demeurant plaisant, c’est de voir courir les agent⋅e⋅s de la mégalopopole loin du siège, et courir non pas après un tramway manqué — il y a une fille qui semble l’attendre — , mais courir au sens de se bouger même si cela ne semble pas plaire à certain⋅e⋅s  🙂 .

Du vélo

Le même film nous montre un cycliste, appelons le Charle-Édouard-Lazarus, CEL en abrégé.

4 coups de cloche et hop, Charle-Édouard-Lazarus a une envie de météOre comme d’autre d’un café. Il prend un vélo et roule sur les rails du tramway. CEL semble être un fragile de la sonnette, car il l’utilise face aux piéton⋅ne⋅s rue J. d’Arc (le problème, c’est lui pourtant à cet endroit), dans la rue Royale (alors qu’il n’est même pas encore face à la camionnette en livraison).

Nous sommes en droit de le penser descendre la rue Royale pour aller au plus simple, prendre le pont Georg… bin non, il doit avoir des collègues techniciens, il sait donc qu’ils ont posés une oreillette en entrée de pont, une bordure en sortie. CEL sait que pas un politique du syndic de copropriété n’a proposé de poursuivre l’inéluctable aménagement jusqu’à la place St Marceau, pour le moins, puis la Mouillère et la zone en cible finale. CEL sait cela, il prend donc le trottoir dit « la Loire à vélo » pour aller chercher le seul équipement de l’agglomération, c-à-d la piste G.Galloux.

CEL sait qu’il y a des « trucs » sur le pont Thinat, il sait que la traversée à St Jean le petit Blanc est dangereuse, il sait pour la station bus, mais c’est un agent de la mégalopopole, dévoué corps et âme à sa mission.

Note :

A priori, le monteur du film, lui, sait que si le vélo va vers la gauche, il va vers le passé… symboliquement. Et c’est ce que dit l’image devant la place de Loire. Charle-Édouard-Lazarus est dans une réalité inversée, ou alors, « on » essaye de nous faire croire que finalement, il préfère rouler sur le trottoir et prendre le pont GV !

Plus loin sur l’itinéraire G.Galloux, Charle-Édouard-Lazarus sait également que après les flèches, pas ses collègues les traces de peintures, il y a(vait) une rambarde :

ggal1

Des travaux ont été faits pour planter les cyclistes et un poteau au milieu d’un banc de bitume et d’un zeugma :

ggal2

Il sait également que après avoir été photographié et moqué, l’endroit a été repris une fois de plus :

ggal3

Charle-Édouard-Lazarus a, comme les pigeons, perdu la magnétite pour s’orienter, mais il a peut-être comme les saumons, des « cellules GPS » qui lui permettent de remonter le bras des Montées, jusqu’à la météOrOcOmète car des panneaux d’information, il n’y en a point, il est difficile de savoir quel jeu de flèches il faut suivre pour trouver le machin au milieu de la marée dans le quartier.

Tirer des plans sur la comète

Ce billet stellaire, à défaut d’être lapidaire, n’a pas pour volonté de se moquer du type sur le vélo+ mais de répondre à la question « Par où est-il passé ? ».

Le plus simple

Et le plus court (+4km, -20min), c’est ce tracé. Rues Jehanne d’Arc, Royale, dauphine, mouillère et la zone des montées.

voeux23_ab1

Variante

Pour une sécurité accrue, après le pont, il faut prendre la place de la bascule puis la rue des Anguignis, rue de la binoche.

Cela rallonge de 500m mais évite les excité⋅e⋅s et les feux le long de la ligne de tramway. Un problème, la rue des Anguignis n’est pas très avenante et la vitesse peut y être « rapide ».

voeux23_ab2anguigui

Par G. Galloux

En théorie, depuis la cathédrale, il faudrait passer par là :

voeux23_ab2galloux_th

Soit +5,5km.

Variante

Les technicien⋅ne⋅s de l’agglo ne sont pas simples et Charle-Édouard-Lazarus est visiblement passé par là :

voeux23_ab2galloux_video

Soit +6,5km

Variante perso

Pour mon cintre, et parce que du côté de la complexitude du monde, je me pose là, j’aurai fait une rallonge jusqu’à la petite route du stade Jérome Garcin (depuis la fin de la redevance et suite aux bouffées nationalistes dans le jeux de pied-ballon avec les milliers de têtes tombées dans les dictatures pétrolières, le « Masque & la plume » ajoute une soirée « spectacle culturel en culottes courte » un dimanche par mois).

voeux23_ab2galloux_stade

Soit +8km avec une circulation fort peu plaisante dans la zone des Montées. Dans cette zone, même l’arrivée de la liaison vers Olivet et la Source n’apportera pas d’améliorations. Ce qui est prévu, c’est de la bande blanche, du trottoir partagé, des flaques d’eau et des ressauts.

L’avantage de ce trajet, c’est qu’il est lisible dans le sens Orléans-La Source et La Source-Orléans. Sans travaux de sécurisation dans la zone et sans y rendre le chemin plus direct, ce n’est pas la meilleure option. La petite rue qui fait le joignant entre la piste G.Galloux et le stade Garcin devrait être rénovée et la circulation réservée aux usagers du jardin bio, du stade et de la ferme.

La queue de la comète

Dans la circulation « officiellement attendue » au milieu des aires de stationnement, le plus inattendu est la sortie des cyclistes. Demander aux cyclistes de prendre 10m de trottoir pour ensuite rouler dans les bandes peintes est d’un ridicule qui n’a d’égal que le ramage des vieux paons locaux.

En photos (>fr-Mastodon) :

Stationner son vélo n’est d’ailleurs pas chose facile, la mégalopopole a fait le choix de privilégier du « qui fait croire » à l’efficacité d’un simple arceau rond.

En photos (>fr-Mastodon) :

Il pourrait également être dit de la liaison entre la zone et la salle des fêtes, de la circulation entre la rue des Montées et le « au-delà du complexe », vers la zone marchande et Olivet (pictos et flèches, bordures, bidirectionnelle sur 100m et sur trottoir…).

Tosca

« Tosca », opéra en trois actes de Giacomo Puccini.

« E lucevan le stelle » est un aria de l’acte III dans lequel le cavalier Cavaradossi évoque le souvenir de Tosca avant de devoir être exécuté au petit matin.

Sur l’inter-pas-net, vous trouverez énormément d’interprétations, de la plus « classique » à certaines conçues pour remplir une salle Arena© 🙂

En voici une, interprétée par Francesco James Valente


Le titre auquel vous avez échappé

Qui dit « météOr » dit « métégOld » dans une agglo qui jacte la modernitude des dominants, mais est bloquée dans les années 70/80 du siècle XX.

Un peu plus près des étoiles

Un peu plus près des étoiles

Au jardin de lumière et d’argent

Pour oublier les rivages brûlants

Un peu plus près des étoiles

À l’abri des colères du vent

À peine un peu plus libres qu’avant


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 08/01/2023 par dans Orléans n’aime pas beaucoup les vélos, Réflexions, et est taguée .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • Amsterdam a inauguré un parking à vélo… sous l’eau ! 01/02/2023
    L’art néerlandais d’allier le beau, le pratique et le spectaculaire documenté par Mark Wagenbuur qui a eu l’honneur d’être invité à l’inauguration d’un nouveau parking à vélos tout à côté de la gare centrale d’Amsterdam. Voici la traduction de « Amsterdam opened a new bicycle parking facility, underwater! » publié le 1er... L’article Amsterdam a inauguré un […]
  • Le nouveau périphérique intérieur d’Amsterdam sera une vélorue 19/01/2023
    Un boulevard périphérique pour cyclistes ? Amsterdam est en train de réaliser un tel projet. Mark Wagenbuur nous détaille ce projet de longue haleine qui devrait être achevé en 2026. Voici la traduction de « Amsterdam’s new ‘Inner Ring’ will be a cycle street » publié le 18 janvier 2023 sur Bicycle Dutch.... L’article Le nouveau périphérique intérieur d’Amst […]
  • Promouvoir le VAE ne débouchera pas sur une utilisation massive du vélo — par David Hembrow 16/01/2023
    Le développement du vélo à assistance électrique fait le bonheur de l’industrie du cycle et des détaillants. Vendre des vélos beaucoup plus chers est bon pour la marge dégagée. Et c’est en ce sens qu’il faut comprendre les aides à l’achat, qui ne sont qu’une subvention indirecte à un marché... L’article Promouvoir le VAE ne débouchera pas sur une utilisation […]
  • CO’Met rayonnante ou trou noir financier ? 07/01/2023
    C’est à l’équipe de France masculine de handball que revient l’immense honneur d’inaugurer l’arena du complexe CO’Met, cette grande salle polyvalente (10000 places assises) destinée à accueillir de grands événements sportifs ou culturels. L’article de Wikipédia consacré à cette équipe nous apprend que des surnoms lui ont été attribués au... L’article CO’Met […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Propositions de tarification pour le stationnement sur voirie à Orléans 04/12/2021
    Il y a quelques mois j’avais débusqué sur le site des appels d’offres d’Orléans Métropole une demande d’assistance pour définir une stratégie de tarification du stationnement sur voirie à Orléans. Force est de constater que soit l’intelligence collective a quitté les services métropolitains soit il y a de l’argent à distribuer gratuitement aux cabinets de... […]
  • Rue Lamartine : décision municipale bancale 30/07/2021
    Cela avait fait quelques semaines que je n’avais pas pris le temps de rédiger un billet. Comme vous le savez déjà, nous sommes plusieurs à s’être regroupés en association afin de faire valoir les droits des piétons et des cyclistes. Cela nous prend pas mal de temps et j’ai dû mettre en pause ce petit... Lire la Suite →
  • Encore une rue Demay-rde… 29/05/2021
    Avec Trololo vélo, nous avons fait une petite vidéo sur le projet de requalification de la rue Demay à Saint Jean le Blanc.
  • Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les normes ou y’a t-il un cycliste derrière le guidon de la mairie Dunois – Madeleine ? 16/05/2021
    J’avais déjà parlé de la requalification de la rue du Parc sur sa partie Sud. J’avais regardé d’un oeil distrait les travaux sur la partie nord. Cela me semblait à peu près aux normes sur la partie entre la rue de Coulmiers et le boulevard de Châteaudun (en vert). Hier, pour la première fois, j’empruntais... Lire la Suite →

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com

Licence

Creative Commons License
Vous pouvez utiliser les éléments de ce cyber-cahier si vous en citez la source.

%d blogueurs aiment cette page :