Un còp fai pas puta !

Je ne traduirai pas l’expression utilisée dans le titre — elle est très très grossière — mais aucunes de meilleurs ne m’est venue à l’esprit présentement. Bravo à la mairie Je n’ai rien bu, soyez sans crainte, hors l’eau nécessaire après un petit effort cycliste. Je n’ai rien bu et vous avez bien lu « … Lire la suite Un còp fai pas puta !

Publicités

Prenons-les « au mot »

Quand on refait la chaussée, on peut faire une piste cyclable à côté. Tout le long de la ligne B, il y a une piste cyclable. Ça améliore les choses ». Ainsi parla Thiberge, le représentant des automobilistes à Orléans Mégalopopole, Orléans la ville qui agit au quotidien contre les cyclistes. C’est ici, dans le … Lire la suite Prenons-les « au mot »

C3 – 4F | 2R – 5F | 3x2R -3, 4, 5F

Un billet dont le titre ressemble à un problème d’échec ou à des attaques d’une bataille navale, pardon la bataille du bitume, avec une stratégie d’évitement des feux dans un premier temps, 3 petites courses cyclomatinales dans un second temps. Une C3 dans la ville Un soir, j’ai croisé une petite C3 déguisée en 2CV … Lire la suite C3 – 4F | 2R – 5F | 3x2R -3, 4, 5F

« Je ne prends que des risques mesurés ! »

Un tout petit billet du soir, pour narrer une rencontre entre cyclistes. C’est un matin de mars, à Orléans. Le ciel est bleu, des déchets jonchent le sol. Tout va bien. Il est 07:30 environ, il est temps d’aller travailler. Et puis, vous êtes là, à attendre aux feux, que, peu loin, une silhouette se … Lire la suite « Je ne prends que des risques mesurés ! »

Urbs Aurelianorum — panem et circenses

La version moderne est « ville d’Orléans, des perruques et des jeux » Des perruques Côté perruque, la ville assure. Elle est classée à la 13ᵉ place (>fr) dans la catégorie des grandes villes — les mégalopopole, c’est une pointure au-dessus — mais le conseil municipal prend cela avec humour : C’est à suivre dans … Lire la suite Urbs Aurelianorum — panem et circenses

« Point de vue » d’Orléans

Quelques photos, comme cela, pour illustrer la vie des cyclistes, l’été, à Orléans. Une vie qui n’est pas facilitée par les aménagements d’été, contrairement à ce qu’affirme la presse locale. Et moi, j’passe où ? Cette phrase est celle du gamin de Fleury qui interpellait ainsi les bagnoles stationnées sur son trottoir. Les cyclistes sont moins … Lire la suite « Point de vue » d’Orléans